Gentillesse inusitée

 
 
Le 25 février dernier, je publiais ma dernière chronique dans Technaute, la section technologique de la Cyberpresse. Cet ultime papier a généré, à ce jour, au-delà de 250 commentaires et j’en ai été très touché … pour parler en euphémisme. C’est une fête extraordinaire que l’on m’a faite, une passerelle de mots gentils longue comme d’ici à l’édifice de La Presse, un cri du coeur qui m’a gavé d’énergie.

Malheureusement, plus de la moitié de ces commentaires sont passés inaperçus, dès le 25 février après-midi, pour des raisons de “difficultés temporaires” à la Cyberpresse. Même si j’ai fini par les retrouver le 15 mars dernier dans leur encodage XML, le mal était fait, le temps avait passé, l’émotion avait cédé la place au train-train quotidien.

Je veux bien comprendre tout cela, passer l’éponge, mais c’est quand même un cadeau que l’on m’a fait. Un cadeau émouvant pour un scribe à la pige comme moi, un des plus beaux moments de ma carrière.

Donc, comme il se doit chez les gens civilisés, les cadeaux, on les montre, on ne les cache pas.

Voici donc le mien !

Cliquez sur ce lien pour accéder aux COMMENTAIRES DU 25 FÉVRIER 2011. Merci beaucoup.