Paris 3D: 2000 ans d’histoire parisienne

20 octobre 2012 7 h 14 min 12 commentaires Views: 953

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

Probable que NDLM passera à l’histoire des uns comme étant le site où on aura toujours dit les vraies affaires et, à l’histoire des autres, comme étant celui où son éditeur n’aura jamais eu de répit dans sa proverbiale malchance. Cela pour introduire Paris 3D, une merveille en devenir signée Dassault Systèmes qui a mis deux ans à se réaliser.


(Source de l’image: NDLM)

Ce que tout le monde en dit : voici deux mille ans d’histoire parisienne présentée en 3D, ce qui nous donne le rendu impeccable d’une histoire, d’une archéologie, d’une anthropologie, le rendu d’informaticiens vérifié et revérifié dans ses moindres détails (clou, corniche, pavé, poutrelle, arc, etc.) par une quarantaine d’universitaires. Et je partage ce jugement. Je suis formé en histoire et j’adore ce genre de document interactif quand ils sont aussi bien ficelés, scientifiquement parlant.

On peut se promener dans différents tableaux présentant des lieux emblématiques parisiens aux travers les époques charnières de ce Paris des Gaulois, de Philippe le Bel, de Robespierre et de la Commune (p. ex. construction du Louvre, de Notre-Dame, de la Tour Eiffel, etc.), cela en mode réalité augmentée, un buzzword qui gagne en popularité.


(Source de l’image: NDLM)

“C’est un mélange d’images issues du monde réel en temps réel et d’images du monde virtuel. S’y ajoutent la 3D et l’interactivité puisque l’utilisateur peut se déplacer dans cet univers, choisir ses angles de vue, se rapprocher ou s’éloigner”, a expliqué à l’Agence France Presse, le directeur Stratégie interactive chez Dassault, Mehdi Tayoubi.

Le 29 septembre dernier, c’était le grand lancement sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris. Les séquences étaient projetées sur 9 écrans de 10 mètres chacune côte à côte pour un affichage de 500 mètres carrés. Imaginez le trip ! Ce dont je vous parle aujourd’hui est le site Web qui en découle. Mais il y a aussi un coffret de DVD et un livre où on fournit des lunettes 3D. C’est la totale.


(Source de l’image: NDLM)

Bon, bravo Dassault, bravo les universitaires, je vous aime et je vous envie. Mais je suis chroniqueur techno et j’ai un message techno à vous transmettre. Dans mon cas, il a fallu ramer pour que votre bijou fonctionne. De plus, votre belle vidéo de présentation est pour le moins jovialiste. Je vous parle de cette vidéo, ci-après, qui n’a rien à voir avec mon expérience côté vitesse. Dans mon cas, la lenteur a été particulièrement assommante.



On dirait un problème agaçant de bande passante. En fait, Paris 3D prend tout l’espace possible. Pourtant, avec mon débit haute vitesse de 7,70 Mb/s en téléchargement et de 1,04 Mb/s en téléversement, je n’ai jamais de difficulté. Mais avec Paris 3D, mon système est sur le bord de l’apoplexie. Soit que nous sommes trop de visiteurs en même temps, soit que les ressources à digérer sont trop énormes. Tant et si bien que pour passer d’un plateau à l’autre, mettons de l’étape un à deux de la construction de la cathédrale Notre-Dame, c’est long au point où ça crée une sorte d’effet de décrochage. Heureusement que j’adore l’histoire !

L’autre problème est plus pernicieux. Il a fallu que je le diagnostique. Ici, sur ma table de travail, j’ai quatre ordinateurs, tous des machines à 64 bits. Avant de comprendre que Paris 3D ne fonctionnait qu’en 32 bits, j’ai zigonné une bonne demi-heure ici et là, côté Mac et Windows. Mème avec Win XP en mode virtuel dans VMWare Workstation. Il n’y avait rien à faire.

Si ça finissait au bout d’un siècle ou deux par démarrer, c’était horrible et ça plantait (image ci-après faite dans Internet Explorer 32 bits). J’ai finalement compris que le fauteur de trouble était le gratuiciel Dassault que l’on devait télécharger et installer, 3DVIA Player 5.0.0.20. Entre ses deux oreilles, il n’y a pas de place pour une monstrueuse séquence de 64 bits.


(Source de l’image: NDLM)

Un fois ce détail compris, j’ai ouvert Internet Explorer 32 bits, ce fureteur sous-utilisé qui vient avec Windows 7. Mais je n’ai guère été mieux servi. J’ai pu visionner des séquences, mais les ratées étaient trop nombreuses pour que ce soit acceptable (image ci-haut). Comme Windows ne cessait de me passer des messages d’alerte concernant ma carte vidéo, une Matrox M9140 LP X16 (1), j’ai fini par comprendre que Paris 3D ne fonctionnerait jamais dans ce PC; il me fallait en faire mon deuil.

Je suis donc passé du côté Mac de la Force. Là, même histoire concernant le 64 bits. Sauf que Tonton, il a plus d’un tour dans son sac. J’ai simplement ouvert Safari en mode 32 bits (2) et tout s’est bien passé. L’affichage a été parfait et j’ai pu engloutir un gros deux heures de ma vie dans différentes époques de Paris. Malgré les lenteurs ! Il faut admettre que je suis généralement très patient. Dixit ma blonde !

Par ailleurs, j’ai remarqué un mode 3D (prise d’écran, ci-après) que je n’ai pu essayer faute d’avoir les fameuses lunettes. Il est en effet possible de s’offrir de vraies sessions en trois dimensions, ce qui, dit-on, garantit une expérience captivante. À voir !


(Source de l’image: NDLM)

Bref, tentez de vous connecter sur Paris 3D. Oubliez le 64 bits et, si vous le pouvez, optez pour un ordi avec une carte graphique suffisamment puissante, du type un Go de mémoire. Si vous y arrivez, versez-vous un verre de Pinot noir et, en m’accordant une fugace pensée reconnaissante, savourez 2000 ans de reconstitution très réaliste.

Bon séjour dans la capitale française !

(1) C’est une carte PCIe de 512 Mo sur laquelle se branche un connecteur à quatre bras permettant de raccorder autant de moniteurs DVI ou VGA.



(Source de l’image: NDLM)

(2) Sous OS X, certaines applications acceptent de s’ouvrir en 32 bits pour peu qu’on leur demande poliment. Il suffit d’en repérer l’icône, de la gratifier d’un seul clic de souris, de choisir Lire les informations dans le menu qui est apparu et, une fois la fenêtre d’information ouverte, de placer un crochet à côté d’Ouvrir en mode 32 bits (image ci-haut).

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

12 commentaires

  • Merci pour cet article, je n’ai aucune formation en histoire, mais j’adore l’histoire, donc ce site m’interresse beaucoup. Je l’ai essayé avec IE 32 bits. Ça commence très bien jusqu’au moment d’y aller avec la reconstruction. Là, c’est comme si tout était gelé, on ne sait pas si quelque chose se télécharge ou si c’est complètement mort. J’ai installé le “player” mais ce n’est pas mieux. Peux-être qu’au cours des semaines a venir ils auront réparer les bogues. Donc je garderai ce lien pour plus tard.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • Nécessite 3dvia player ?

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Sur un ipad 2, c’est la totale. Tout simplement magnifique.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • Moi, tout vas très bien en 64 bits sous win 7

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • moi tout vas très bien, je crois que je suis en modération….

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • Moi, tout vas très bien en 64 bits sous win 7

    j’étais en modération pour une erreur d’adresse de courriel
    ba ! quand on veut aller trop vite !!!;-)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

    • Après avoir lu ton commentaire je l’ai essayé avec Firefox 16.0.1 et effectivement ça fonctionne très bien et sans attente. Pas mal mieux qu’avec IE 32 bits. Si je l’avais essayé tout de suite comme ça je n’aurais pas écrit mon commentaire plus haut.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • J’ai de la difficulté à m’imager qu’en l’an 210, les parisien vivait comme les grecs !!
    Il devait faire plus froid que ça.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Menu infeste.

    Abominable page d’accueil.

    Paris3D Saga devrait se lire “Paris3D Alpha”

    Un désastre que ce site … dans son état actuel!

    Toutefois, excellent projet; j’y reviendrai donc dans 3-4 mois.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Fluide comme un jeu vidéo sur iPad mars 2012. Aussi, c’est amusant de passer le doigt sur les simulations 3D pour barbouiller avec de vraies images récentes. Mais ce n’est pas avec Safari mais avec l’application proposée par le site et qui prend près d’un gigaoctets.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0