Prolifération des tablettes et des ultrabooks d’ici 2016

12 octobre 2012 13 h 02 min 58 commentaires Views: 1217

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

Si on en croit la firme new-yorkaise GBI Research, la vente de tablettes quadruplera d’ici 2016 et deviendra plus importante que celle des blocs-notes et autres ordinateurs portables. GBI parle d’un taux moyen de croissance annuelle de 19 %, ce qui est plus du double de celui des blocs-notes qui est de 7,6 %.


(Source de l’image: Acer)

Vu autrement, alors que 2012 se caractérise par la livraison de 73 millions de tablettes, GBI estime que ce nombre sera rendu à 275 millions en 2016. À ce rythme, on peut en déduire que vers 2018 – c’est le soussigné qui extrapole – les tablettes seront aussi banalisées dans les foyers occidentaux et, pour une bonne part, asiatiques, que ne le sont présentement les téléviseurs. Si ce n’est davantage.

Ce qui ne signifie pas que les blocs-notes seront boudés. La firme de recherche estime qu’il s’en vendra quand même 318 millions en 2016. Leur rythme de croissance aura beau avoir décliné, leur popularité s’expliquera par le phénomène des Ultrabooks. D’ici quatre ans, prédit GBI, ces ordis plus modestes représenteront près de la moitié des ventes annuelles de blocs-notes. Si vous souhaitez consulter le rapport, cliquez ici. Mais je vous préviens, GBI demande 3 500 $ pour une simple licence utilisateur…


(Source de l’image: Lenovo)

Un Ultrabook c’est un bloc-notes privé ce qui n’est pas toujours essentiel, p.ex. un lecteur de CD/DVD, un écran de 17 pouces et une panoplie de connecteurs à ne plus finir. De plus, on l’a souvent nanti de dispositifs Flash ce qui rend son temps d’amorce plus intéressant et qui augmente son temps d’autonomie énergétique. Un bel exemple est le MacBook Air, un haut de gamme en ce giron. On n’est plus aux misérables prêts à jeter à 300 $ d’il y a trois ou quatre ans.

En raison du coût des composantes qui a considérablement diminué depuis un an, en raison des prouesses inédites dont sont rendus capables lesdites composantes, en raison d’une demande accrue en provenance des clientèles d’affaires, en raison également du méga phénomène infonuagique qui est devenu aussi omniprésent qu’utilisé, il est permis de croire qu’en 2016, il se vendra près de 150 millions d’Ultrabooks, ce qui, si cela s’avère réaliste, pourra représenter un taux moyen de croissance annuelle de 109 %.


(Source de l’image: Acer)

Ces ordis portatifs seront alors tous dotés des dernières technos tactiles et leurs claviers seront devenus ultraminces. GBI prévoit même qu’ils sauront rivaliser avec les tablettes en ce qui concerne l’esthétique.

Dans les communiqués reçus, pas un mot sur les ordinateurs de bureau (Desktop) dont le sort paraît actuellement plutôt incertain. Il aura beau s’en vendre comme petits serveurs ou comme machine pour amateurs de jeux, les gens les auront probablement délaissés en 2016, incluant les résidents de pays dont l’économie est dite émergente.

Autre bidule dont on ne glisse mot, les hybrides moitié tablette, moitié PC de bureau. On parle de ces tablettes de 20 pouces qui ont tout du Desktop pas trop musclé, mais qui se présentent sans clavier et sans souris. Ces machines pourraient remplacer les appareils à mobilité résidentielle par opposition à universelle. On voyagera avec une tablette à écran de 10 ou 12 pouces, mais on pourra facilement passer du salon à la chambre à coucher avec un écran de 20 pouces pesant plus de dix livres tel le Vaio Tap 20 de Sony.


(Source de l’image: Google)

Quand je médite sur cette perspective, savez-vous ce que je commence déjà à regretter ? Ce plaisir sans nom consistant à déballer un tas de composantes pour les assembler en un tout structuré appelé tourelle de table ou de bureau, PC clone, bref, ordinateur vraiment personnel.

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

58 commentaires

  • Je compatise

    Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

  • C’est loin du Osborne avec un petit écran vert de 4″ x 3″ (1984) sur lequel j’avais travaillé un été. C’était le système CP/M en langage Basic. Ça pesait lourd aussi. Je crois que je le branchais sur mon moniteur de mon ordi Apple II+ (10″ vert, Monitor III Apple).
    Au travail, on avait un Portable Compaq 8086 avec deux lecteur 5¼, 256kb de ram. L’écran faisait 9″, je crois. Ça pesait environ 30 livres. J’ai dû travaillé dessus en 1990. Horrible !

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

  • Oui, belle époque que cel des PC (clone) à assembler soit même. En 2016, mes tours seront certainement encore
    fonctionnels car les composantes qui les constitues sont plus de qualité que la plupart des portable. Et bien sûr, c’est avec Linux qu’elles ronronneronts de bonheur !

    Merci pour cet article Nelson.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

  • Bonjour, je me demande pourquoi il est aussi cher? Va-t-il être comme un gros ordi portable avec toutes sortes de bidules dedans ou s’il va être comme un pc de bureau ultra performant? En passant j’ai été voir ton lien ton Lenovo va se vendre tout compris 11 000$.
    Merci comme toujours tu as d’excellentes chroniques.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

    • Il y a eu un monopole avec Microsoft. Là, il y a un monopsonne avec Apple qui achète le gros des production à bas prix, sans parler du nombre de machines numériques disponible pour graver les coques d’aliminium etc.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 2

  • Effectivement, cette époque semble révolue, celle où on laissait le couvercle du PC entre-ouvert, car on « zigonnait » à qui mieux mieux dans le boitier. De cette manière, on pouvait avoir accès rapidement aux cartes et au disque dur. Et malgré le coût des composantes, on en faisait des mises à jour! Plus de mémoire, une meilleure carte vidéo, un disque plus volumineux et performant. Et tiens, on remplace le modem 56K par une carte réseau. On est en voiture!

    Et que dire de notre satisfaction lorsqu’on maitrisait la bête après des heures de tumulte! Maintenant on vit de demi-victoires, car le combat est seulement de trouver la subtilité du fonctionnement de la tablette et de ses logiciels. Par contre, une chose me dépasse. Certes, il y a de petits bijoux de logiciels qui rendent la vie de tous les jours plus simples, mais ne cherchez pas la documentation, car elle fait partie du « deal ». Beau bon pas cher et le superflu en sus!

    Le virage est maintenant chose faite, il faut faire avec. Depuis quelques mois, je pianote sur un machin de 10 pouces ronronnant sous Android 4.0 à la recherche d’applications utiles en entreprise. C’est amusant, différent, mais il faut trouver le bon angle pour pouvoir offrir des services dans un univers où tout semble se transiger en gratuité.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 10 Thumb down 1

  • Qu’on le veuille ou non, la migration vers l’Ultrabook est déjà bien amorcée. Les étudiants de tous âges ont besoin d’un portable. Les goûts se portent donc naturellement vers le plus “garni”, et le moins lourd. Très peu de possibilité que cette tendance recule ou diminue.

    Je crois que la popularité de l’Ultrabook va grandir, probablement jusqu’à mettre le “desktop” à l’abandon. L’ère post PC semble pour dans un avenir qui se rapproche à la vitesse grand V.

    Quant aux tablettes, aucune jusqu’à ce jour ne me convient pour un usage régulier. Comme complément, oui, mais, aussi performante soit-elle je n’en vois pas l’utilité. Si les tablettes avaient été en service il y a quelques années il est probable que j’aurais plongé tête baissée.

    Bidouiller un ordinateur personnel, c’est du temps du Fafouinacé ça ! La majorité des plus jeunes n’est pas intéressée à améliorer. Ils veulent que ça marche du premier coup. S’ils ont besoin de plus de performance, ils changent l’appareil pour un nouveau, point.

    Bonne fin de journée à tous :grin:

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 1

  • Courriel de Future Shop ce matin.
    “Précommandez les tablettes, les ordinateurs Ultrabook et le PC tout-en-un Windows 8″
    Voilà l’offre.
    Pour connaître une personne qui a travaillé sur la carte graphique de la “future” tablette de Microsoft (qui sortira au cours du mois de novembre) et qui m’en a dit le plus grand bien.. et bien on verra !

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 1

  • Je pense que dans 4-5 ans, on aura des tablettes de 20 pouces qui pèseront 4-5 livres.

    En tk je ne me passerais plus de ma petite tablette Android

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

    • @ Rexie
      « Je pense que dans 4-5 ans, on aura des tablettes de 20 pouces »

      Je ne pense pas que cela se produira, à tout le moins en terme physique avec du plastique.

      Ce sera plutôt un projecteur couplé à un détecteur de mouvements de la grosseur de 3 ou 4 paquets de cigarettes superposés. Il projette sur une surface qui sert d’écran et tes actions sur cette surface sont détectées et interprétées. C’est déjà en test.

      Il y aura aussi autre chose du genre tissus de LEDs et détecteurs, souples et minces qui pourront s’adapter à différents usages que l’on connecte à un petit boitier de la grosseur d’un boitier de micro sans fil et qui contient le système et les composants.

      Bonne nuit!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 2

      • L’un n’empêche pas l’autre :-)

        Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 1

        • @ rexie
          « L’un n’empêche pas l’autre »

          C’est parce que à 4 ou 5 livres, ce n’est plus une tablette, c’est un portable.

          Ce dont je parlais demeure dans le cadre du 1 livre (500 grammes) et moins, tout en permettant une surface plus grande de visionnememt. Cependant, ceux qui testent actuellement la solution projecteur, n’y font pas référence à l’égard d’une tablette mais d’un “ultra-light book”.

          Je pense que le format de la tablette restera à 12 pouces et moins sinon ce ne serait plus une tablette.

          Bonne nuit ou bonne journée!

          Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 2

          • @Serge Crispo
            “à 4 ou 5 livres, ce n’est plus une tablette, c’est un portable.”

            Pas d’accord, la différence, c’est la penture. Une grande tablette est peu portable. Un ultrabook se plie et est par définition, portable. Les gadgets dont tu parles souffrent d’un gros défaut : ils ont besoin d’une surface plane pâle de grandeur adéquate, qui n’est pas toujours disponible comme dans un train, avion métro, ou table de réunion.

            Quand les tablettes seront adoptées massivement et construites plus légères, il y aura certainement des formats de salon de 20″ ou même plus! Par exemple pour jouer ou apprendre à deux.

            L’un n’empêche pas l’autre !

            Je miserais plus sur les écrans qu’on peut rouler.
            http://www.behance.net/TDdesign/Frame/530805

            Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • Ça va beaucoup dépendre si W8 “lève” ou pas…

        Bonne nuit!

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Bah, moi vous savez, je suis du genre «suiveux». Faque si vous vous promenez tous avec un ultrabook ou une tablette d’ici 3 ans, il y a une bonne centaine de pourcent de probabilité que je fasse la même chose dans 4!

    Ceci dit, tant que le marché (ou le système de revente de pièces) me permettra de pouvoir faire fonctionner mes deux rudimentaires tours et mon serveur (une vieille tour dépouillée à peu près de tout, à part l’espace de «storage»), je continuerai à encourager ce marché. Puis, quand vous aurez vos ultrabooks, je préparerai «mentalement» mon ordinateur portable à rejoindre ses grandes sœurs.

    Que ce soit en 2016 ou quelques années plus tard, c’est inévitable, je crois : on se promènera tous avec nos nouvelles «bébelles». Tel est le souhait des ces grandes compagnies… Et nous, on aime ça!

    Le Dauphin flux en sable

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

  • Tel est notre souhait et les grandes compagnie aiment ça ! Corrigerai-je cher Dauphin.

    Faut pas trop en mettre sur le dos de la création du besoin. Elles aimeraient ça, les compagnies, mais quand ça fonctionne, c’est parce que le besoin était un peu là. Des années avant la sortie du iPad, il y en avait des tablettes sur le marché. Elles ne correspondaient pas à ce que les gens voulaient. Lorsque Apple a sorti la sienne (précédée de quelques années de rodage avec les iPod et iPhone) ils ont mis en plein dedans.

    Un ordinateur “portable” ordinaire de 17 po est tout sauf facilement portable. Il suffit d’avoir trimballé un Macbook Air pour donner un autre sens à la portabilité. Un autre élément est qu’il y a 10 ans les portables étaient souvent 2 ans en retard sur les tours côté puissance. Moins maintenant me semble-t-il. Même un Air est disponible avec une configuration assez puissante pour pratiquement toutes les tâches.

    Comme beaucoup d’autres choses, l’utilisation de l’informatique n’a plus à être statique et localisée au sous-sol. Elle surtout mobile en fait puisque les applications principales, qui étaient auparavant de type bureautique, sont maintenant plus de communication. Au sens large.

    Bientôt tu vas être obligé d’ouvrir ton sac pour vérifier que tu as bien ton portable, au lieu d’y mettre des roues (ou des flotteurs) pour réussir à le transporter ! Et ça, c’est une amélioration.

    Alex.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • Qui a besoin d’un ultra book s’il a une tablette et…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

    • @ Rexie

      Vous l’avez déjà mentionné, mais je ne me rappelle pas quelle tablette vous utilisez…

      Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

    • Un ultra book EST un ordinateur “normal”. Pas une tablette, dont les buts et usages sont quelque peu différents.

      Un portable ultra mince est presque aussi léger qu’une tablette mais permet d’avoir un puissant logiciel de géomatique par exemple. Je pense à un collègue ing. forestier venu travailler ici à l’été. Il se trimballe un Macbook Air de 11 po. C’est à peine plus gros qu’un iPad mais il a d’installé en plus de OS X, Windows et Arc GIS. Tout ça dans à peine plus gros qu’un numéro de Penthouse, euh je veux dire du Nouvel Obs…

      C’est vraiment une nouvelle variété de portables. La plupart seront dotés de SSD et donc plus rapide et avec une autonomie de plus en plus intéressante.

      Sur la route je préfère une tablette, mais je comprend que pour de la grosse productivité l’ultra mince soit une méchante belle option pour plusieurs.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

  • Il y en a qui nous prévoient des “affires” alors qu on est eplein dedans.
    un excellent article la dessus:

    http://techpinions.com/the-pc-is-the-titanic-and-the-tablet-is-the-iceberg-any-questions/7806

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

  • C’est vrai,installer un nouveau PC c’est comme deballer un jeu de mecano a Noel!!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Une chose que je (re)découvre depuis les quelques mois que je joue avec une tablette, c’est le plaisir d’interagir *directement* avec mes doigts sur l’objet de mon attention.

    Je meaculpe de ne pas l’avoir fait assez avec mon ordiphone(depuis le temps que je l’ai, je l’ai utilisé seulement comme un téléphone, ou presque), pas assez pour reprendre contact avec ce plaisir enfoui dans mes souvenirs d’enfance.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

    • Par souvenirs d’enfance et …”plaisir d’interagir *directement* avec mes doigts…” est-ce que tu parles, genre, de tripoter une couche, heu, pleine là là ?

      Franchement des fois Rexie…

      Alex Spock (pas celui avec les oreilles pointues)

      Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

      • Espèce d’artisss de plateau continental, d’enfoiré toi-même, je parlais de plasticine, de bricolage, de faire des casses-tête, des beaux dessins pour maman, de manger du sable pis des vers de terres… coprophage! ;-)

        Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

        • Je parlais du contact direct avec l’écran, en opposition avec le contact indirect au moyen de la souris, à laquelle nous sommes très habitués, mais qui me parait plus fade maintenant que je peux toucher les icônes pour vrai de vrai.

          Reste à savoir quel format de tablette est le plus approprié pour y jouir avec nos doigts.
          (Je t’entends penser le pervers cervidophile! ;-)

          Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

          • Cervidophage, pas phile…

            Pour paraphraser le général Custer (ou Sheridan, des enfoirés de première) “Un bon (délicieux même) chevreuil est un chevreuil mort.”

            Ouf j’ai eu peur à propos de ton touché ;-)
            Cela étant rectifié, je suis complètement d’accord avec toi. Ça aura pris plus de 20 ans avant que l’ordinateur personnel devienne accessible au plus grand nombre, mais on est sur la bonne voie avec le tactile.

            Seule la nostalgie du bon vieux temps, du cercle un peu fermé de connaisseurs et de l’aura s’y rattachant fait regretter le temps où un ordinateur c’était une grosse boîte beige et qu’il fallait des heures juste pour le garder vivant et fonctionnel.

            Le monde veulent pas savoir comment ça marche, ils veulent juste qu’il marche !

            Alex

            Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

          • @alex
            Oui, mais il y en a encore qui sont pas du monde…

            Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

          • @ Tata

            Pour les ceusses qui sont pas du monde, construire un ordinateur à son goût va demeurer possible encore longtemps, un peu plus compliqué, mais pas tant que ça. L’achat de composants se fait souvent par commande en ligne, il est certain qu’il va demeurer des fournisseurs de par le vaste monde.

            C’est comme utiliser de la pellicule photo aujourd’hui.

            Alex

            Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • “Quand je médite sur cette perspective, savez-vous ce que je commence déjà à regretter ? Ce plaisir sans nom consistant à déballer un tas de composantes pour les assembler en un tout structuré appelé tourelle de table ou de bureau, PC clone, bref, ordinateur vraiment personnel.”

    Souvenirs! Souvenirs! Mon retour d’impôt 2002… Quel plaisir!

    http://bit.ly/QzOKEt

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

    • 5 disques dur !!!

      Diantre saint-gris !

      … Et le lescteur de disquettes 3½. Mouarffff !

      B.D.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

      • 3 Maxtor 40 gig en Raid 0 et 2 pour backup ;)

        Oui je souris devant le lecteur de disquettes, mais aussi face à la carte de son, la carte réseau, le splitter USB 1.0 et la carte vidéo overclockée (remarquez l’élastique pour tenir le ventilo) Cet Athlon, overclocké grâce à des modifs physiques des multiplicateurs a fonctionné 24h/jour jusqu’à son remplacement au printemps 2009, soit 7 ans!

        Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Au final, il s’agit toujours de la même chose, mais en plus léger, donc portable. Au début, quelques bytes enfermées dans des tubes occupaient un salon…

    On peut juste espérer qu’ils vont pouvoir rapidement nous les greffer directement dans le cerveau, et que toute cette quincaillerie devienne chose du passé.

    Le prochain Steve Job va probablement être un neurologue.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • Ce qui me trouble et me questionne dans tous ces nouveaux modèles, c’est la pertes d’instruments de stockage, c’est l’infonuagique, la perte de support de stockage personnel, l’absence de prise USB sur certaines tablettes. Dépendre d’un fournisseur d’espace de stockage pour conserver mes fichiers m’indispose, car je n’ai pas confiance en ceux-ci. je perd la possibilité de socker à deux endroits différents et je dois payer des mensualités pour le faire.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

    • Très juste.

      Même chose pour moi : Fuck le nuage, mes choses restent mes choses. Elles ne sont pas à la vue des autres et elles ne sont pas sous le contrôle des autres.

      Solution : Une station de stockage en wifi à la maison avec laquelle tous les bidules quels qu’ils soient peuvent communiquer.

      Le nec-plus-ultra ? Placer la station de stockage dans une armoire anti-feu.

      B.D.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • @ TaG
        « Solution : Une station de stockage en wifi à la maison avec laquelle tous les bidules quels qu’ils soient peuvent communiquer. »

        Réseau WiFi crypté sérieusement bien sûr et cela doublé d’une liste des adresses MAC des appareils qui peuvent s’y connecter, n’est-ce pas? ;-)

        J’aime bien doubler le « plaisir » des pirates. ;-)

        Bonne fin de journée!

        Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

        • Un volontaire pour écrire un article sur “les stations de stockage en wifi à la maison avec laquelle tous les bidules quels qu’ils soient peuvent communiquer”… (?) :wink:

          Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

    • Chez toi peut-être Serge.
      Ici, je lève les yeux et je vois un disque externe de 500 Go (projet de transfert de 8 mm à terminer cet hiver), 1 To pour Time Machine (garde environ 3 mois de back up), un disque de 2 To qui vient d’être copié sur un nouveau 3 To. Je devrais transférer Time Machine sur le 2 To (avec Super Duper) ou bedon le vendre.

      Donc, incluant les 500 Go de mon ordi, ça fait 7 téra octets dans ma face. On repassera pour “la perte d’instruments de stockage”. Dans mon cas du moins.

      J’ajoute que j’ai 1,74 Go sur Dropbox. Dans le nuage pour de vrai. Fort utile pour consultation de partout.

      Alex

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • @Alex
    Bin oui, les desktops sont encore ici pour longtemps!
    Les uns n’empêchent pas les autres ;-)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Parlant de tablette, hier j’ai pré-commandé une Microsoft Surface. Je vais l’avoir vendredi prochain…

    J’ai hâte de voir ça.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

    • @ Offroad

      Ce serait intéressant que vous nous donniez des nouvelles de votre nouveau bidule lorsque vous l’aurez étrenné un peu :wink:

      Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0