Steve Jobs: un an de départs à petit feu

9 octobre 2012 13 h 41 min 33 commentaires Views: 909

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

Avec le décès de Steve Jobs, le 5 octobre 2011, s’est ouverte une nouvelle page de la relation de l’homme avec la mort. Une relation commerciale ! Car si je tente de me souvenir de cette année qui vient de passer, j’ai l’impression que Steve Jobs nous a quitté tous les jours ou presque. Calcul commercial ou ressenti de geek ? Je ne saurais dire. Mais le film de ces douze derniers mois me donne envie de prendre un peu de recul. Et de partager avec vous ces réflexions !


(Photo sous licence Creative Commons)

Mon année Steve Jobs a commencé le 6 octobre 2011 à 6 heures du matin. Je m’étais couché tard la veille et je n’ai pas entendu mon iPhone 4 sonner lorsque Hélène Chevallier, m’a envoyé un SMS à 4h38 du matin. Hélène Chevallier est journaliste à France Inter en charge des nouvelles technologies. Nous nous étions croisé quelques mois auparavant et sur le ton de la plaisanterie, alors que nous parlions de la disparition probable de Steve Jobs, elle m’avait intimé de rejoindre immédiatement les studios de France Inter lorsque la terrible nouvelle serait annoncée.


C’est le privilège du fondateur du premier musée de l’informatique en France que d’être corvéable à merci pour saluer toutes les disparitions de personnalités des TI. Alors Steve Jobs ! Vous pensez bien que je ne devais pas rater cela ! (Source de l’image: Philippe Nieuwbourg)

Mais, par manque d’intuition sans doute, j’étais ce 6 octobre chez moi, en Normandie à deux heures de Paris, et j’ai donc sauté dans le premier train pour rejoindre la capitale. France Inter ne pouvant m’attendre et souhaitant quelqu’un présent en studio, elle avait trouvé un autre intervenant. Qui est finalement arrivé en retard à la radio. Et dans l’urgence, c’est sur mon téléphone portable, le train roulant dans la campagne française que j’ai du improviser 3 minutes de réactions en direct devant des millions d’auditeurs. Un peu de stress je l’avoue.

Alors que les médias ne parlaient que de cette disparition soudaine, mais pourtant anticipée depuis de nombreux mois (les nécrologies étaient déjà rédigées et les meilleurs moments de sa vie compilés en 1’30″ de vidéo); j’ai rejoint l’Apple Store de la place de l’Opéra. Il était bien sur ouvert (on ne va quand même pas s’arrêter de vendre pour si peu) et le trottoir était noir de monde. Des curieux/clients comme moi, venus sentir l’ambiance, et des journalistes comme moi, venus recueillir l’ambiance.
Des messages sur papier, des bougies, des pommes, des photos. Les portes de l’Apple Store étaient décorées de ces petites attentions que l’on réserve habituellement aux stars. Steve Jobs en était une. Le traitement médiatique de son décès en est la preuve.


Et c’est l’objet de ma première réflexion : Steve Jobs est, d’autant que ma mémoire s’en souvienne, le premier chef d’entreprise à cumuler ses fonctions professionnelles et l’aura d’une étoile. (Photo sous licence Creative Commons)

Pendant toute cette année, c’est à un savant mélange de commerce et de souvenirs que l’on a assisté. Pas de commerce de souvenirs, quoique… mais de commerce et de souvenirs, concomitamment. Et ce mélange a commencé dès l’annonce de son décès, dans la nuit du 5 octobre. Les photos nous sont parvenues de plusieurs points de la planète. Des gens se recueillaient, pleuraient, allumaient des cierges… devant des magasins ! Il n’est pas inutile de rappeler que les Apple Stores ne sont pas de simples bureaux de la firme à la pomme, mais des centres commerciaux à la marge plus que lucrative.

Ma deuxième réflexion est donc un étonnement : Avec le décès de Steve Jobs, je pense que c’est une des premières fois que des clients se sont agenouillés pour prier… devant des magasins !

Et pendant toute cette année, on a donc beaucoup parlé du disparu. Qu’aurait-il dit ? Qu’aurait-il fait ?
Le commerce autour de la star a permis à certains de faire fortune. Des livres nombreux ont été écrits, dont le plus officiel a été vendu à des millions d’exemplaires (je l’ai acheté, mais pas encore lu). Un film est en cours de tournage. Un designer, Philippe Starck, a voulu faire du bruit en révélant qu’il travaillait sur un projet avec Steve Jobs. Il s’est tourné en ridicule.

Et le “pauvre” Tim Cook qui a pris la suite, ne peut lever le petit doigt sans que l’on se demande si Steve Jobs aurait approuvé sa décision. Si c’est un succès, c’est forcément que Steve Jobs avait préparé la chose avant son décès. Si c’est un échec c’est forcément que Steve Jobs n’aurait jamais permis cela. Regardez les critiques au moment du lancement de l’iPhone 5 et de son application Maps plus que décevante. J’ai lu dans plusieurs médias que “jamais Steve Jobs n’aurait laissé sortir Maps”.

Ma troisième réflexion sera donc un constat : même disparu, Steve Jobs hante et hantera encore pendant des années les couloirs du 1 Infinite Loop, le siège social de la compagnie. Est-ce bon ou mauvais pour la compagnie ?


(Cliquez sur la vignette pour l’agrandir. Source: Apple)

À l’occasion de cet anniversaire, Tim Cook a fait publier sur le site de Apple une vidéo hommage accompagnée d’un petit message. Sobre, mais là encore n’oublions pas que le site d’Apple est d’abord un site de eCommerce. On entretient le souvenir pour servir le commerce.

Alors que nous réservent l’année prochaine et les suivantes ? Va-t-on laisser Steve Jobs prendre un peu de repos dans iCloud ? A moins que, comme le suggère le dessin humoristique qui a circulé sur Facebook il y a quelques mois, il n’ait élargi sa sphère d’influence et ouvert un Apple Store là-haut.

Et sur notre terre va-t-on continuer en cette période de crise économique, à faire la queue pendant plusieurs jours devant des magasins pour acheter des téléphones dont nous n’avons pas besoin ? J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le gazouilli de la Croix-Rouge lors de la sortie de l’iPhone 5, qui s’adressait aux gens qui faisaient la queue pendant des heures, en leur rappelant que s’ils avaient quelques heures ou journées de libre, ils pouvaient les passer plus utilement à faire du bénévolat.

Et la compagnie Apple va-t-elle survivre ? Les possesseurs d’actions l’espèrent bien. Mais j’ai une mauvaise nouvelle pour eux. Apple va disparaitre, j’en suis convaincu. La seule question est quand ? Avant ou après moi, je n’en sais rien. Mais laissez moi vous énumérer quelques sociétés qui ont été des piliers de l’informatique en leur temps : Univac, Burroughs, Digital, Compaq, Prime… il y en a des centaines. IBM est le seul survivant, mais elle est passée à côté de la catastrophe plusieurs fois. La compagnie a fêté ses 100 ans l’an dernier. Après viendra HP, créée en 1939, qui a fêté donc ses 70 ans… Apple ne fêtera ses 40 ans qu’en 2016 !

Cela me donne certainement le mauvais rôle, celui de l’oiseau de mauvais augure, mais la culture latine de ma mère m’a transmis cette citation “Arx tarpeia Capitoli proxima” que l’on traduit habituellement par “la roche Tarpéienne est proche du capitole” (1). Nous y passerons tous !

D’ici là, merci Steve ! Le Macbook Air sur lequel je rédige cet article, et que j’ai payé fort cher du reste, est une merveille !

(1) Pour ceux dont la culture latine est plutôt lointaine, je vous rappelle que la roche tarpéienne est, selon Wikipedia, “une crête rocheuse située à l’extrémité sud-ouest du Capitole”, une des sept collines de Rome. “Lieu d’exécution capitale pendant l’Antiquité, c’est de là qu’étaient précipités, jusqu’à la fin de la République romaine, les criminels ; ceux qui souffraient d’une déficience mentale ou physique importante subissaient le même sort car on les croyait maudits des dieux.”

Auteur(e) Philippe Nieuwbourg

Après une carrière en gestion, en marketing et en journalisme, Philippe Nieuwbourg a fondé en 2000 le Musée de l’informatique de Paris, institution à succès qui, depuis le printemps 2010, a maille à partir avec la bureaucratie française. Mais cela ne l’empêche pas d’être, notamment, analyste spécialisé en intelligence d'affaires chez Decideo, un cabinet d’experts établi en France et au Québec.

33 commentaires

  • Je me trompe où vous avez un malaise avec le $$$ ?

    Vous revenez à plusieurs reprises sur le côté monétaire, le côté mercantile de Jobs et de l’entreprise…

    J’avoue, j’suis mauvais juge étant un fan fini de Jobs, encore plus depuis la lecture de sa bio. Ça me surprend d’ailleurs que vous n’y avez pas encore passez au travers.

    J’pense que ce qu’y se passe depuis un an est effectivement un signe qu’Apple va piquer du nez un moment donné. À moins que quelqu’un chez Apple sort un lapin ( Une pomme ? ) du chapeau ;)

    Jobs avait donné une image avant gardiste à Apple, imagine, il avait sorti un ordinateur sans lecteur de disquette, à l’époque fallait avoir une vision solide et avec cette vision il pouvait faire fi des critiques. Aujourd’hui Apple sortirait un produit dans la même veine, qu’il se ferait garocher des pierres ;)

    Finalement pour vous copier je dirai ceci :

    Le I-Mac sur lequel je rédige ce commentaire, et que j’ai payé « le juste prix » ;) pour ce qu’il me donne, est une merveille ! :) p

    I-Men

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 19

    • Excusez-moi monsieur, mais je trouve que vous n’êtes pas objectif.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 10 Thumb down 5

    • Parlant $$$, j’ai un portable Win7 avec 8 Go, un i5 et un SSD. Il a plus de connectique et de compatibilité qu’un MacBook pour 3 fois moins cher.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 13 Thumb down 1

      • “Je me trompe où vous avez un malaise avec le $$$ ?!

        Moi aussi j’ai un problème avec les $$$ qu’il faut avoir pour obtenir un Mac. Je suis d’accord qu’un Mac est vendu « le juste prix pour ce qu’il donne », mais vous avouerez que ce n’est pas accessible à tous, loin de là. Il faut en avoir les moyens pour être un admirateur.

        “Jobs avait donné une image avant gardiste à Apple”

        Absolument ! On dit que personne n’est irremplaçable, ce qui ne semble pas le cas pour Steve Jobs, du moins pour Apple. Ce n’est certainement pas Tim Cook qui va réussir à maintenir les produits au niveau où ils étaient il y a un an.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 1

        • Ça prend 600$ pour avoir un mac (mini) et 1000 pour un mac air, essayez d’avoir un pc à ce prix (un pc avec les mêmes composantes matérielles et logicielles).

          Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 10

          • Je voudrais pas faire mon tannant mais en cherchant le modèle exact du CPU du Mac mini à 600$, je suis tombé sur plein de liens de gens qui cherchaient à upgrader le CPU en question…
            De plus quand une partie du Mac Mini brise, on jette le tout n’est-ce pas?
            Très mauvaise note du côté écolo pour Apple.

            Le i5 du Mac Mini est un double coeur mais lequel? (2410? 2415? 2500T?) le savez-vous quelqu’un? OK c’est un 2415-M qui a un score de performances de 3195 selon PassMark

            Dans un PC mini tour à 450 $ que j’ai monté il y a 2 semaines il y a un i3 qui score 4219 chez PassMark, et en plus avec 4 Go au lieu de 2 pour le mac Mini.
            Et on peut presque TOUT upgrader pour pas très cher.
            Mais il manque le petit logo blanc…

            Cotez ce commentaire: Thumb up 13 Thumb down 1

          • Pour le mac mini, vous n’en trouverez pas pour la simple et bonne raison que, selon les standards PC, il s’agit de hardware désuet. Un i5 dual core, carte vidéo HD3000, 2GB et HDD 500GB 5400rpm, il n’y a pas de quoi s’exciter. Par contre, le boitier est original. Mais cela a toujours été la marque de commerce d’Apple: le boitier est plus intéressant que l’intérieur.

            Et pour le MacBook Air, vous trouverez sans problème des ultrabook PC pour 500-600$ qui vont aussi bien. Par contre, c’est vrai que le boitier n’est pas aussi joli. Ce qui revient à mon commentaire plus haut.

            Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

          • C’est vrai qu’on peut se monter une mini-tour ou trouver un ultrabook pour moins cher, mais la qualité du matériel n’est pas toujours la même, et il manque toujours une grosse partie du puzzle: OSX.

            Pour moi une des raisons principales qui rendent l’achat d’un Mac intéressant, c’est surtout le Système d’Exploitation qui vient avec! C’est sûr qu’il faut payer pour, mais si vous montez votre propre PC, en ajoutant le prix de la license Windows ça revient quasiment au même sinon plus…

            Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 5

          • @rexie
            Juste pour completer ton kit : http://www.amazon.com/Apple-White-Mac-Logo-Decals/dp/B003NMQSX0

            Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

      • @ Rexie,

        Je confirme : J’écris ce commentaire sur un Samsung 4 coeurs, 8 Go de RAM, un Go de vidéo (réel), clavier avec pavé numérique aux touches sublimes pour l’écriture et bien plus encore… Le tout, pour 680$ toutes taxes incluse !!!

        Oui il va péter avant le “mac”. Mais le “mac” va tomber en “désuétude-programmée” avant le Samsung ! Et oui, les deux sont manufacturés en Chine dans des usines aux pratiques pour le moins douteuses.

        Benoît Duhamel.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 0

        • Le mythe des PCs qui pètent avant les Mac n’est rien d’autre que ça: un mythe entretenu par Apple.

          Même chose pour la supposé meilleure qualité: les composantes sont les mêmes, sortant des mêmes usines, avec les même spécifications.

          Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

  • Vos copains de Canal+ n’ont pas manqué de souligner l’anniversaire du décès de M. Jobs comme le montre la capsule
    Les iAiles

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 1

  • On se souviendra de la célèbre série d’images où l’on voit Steve Jobs et Bill Gates en entrevue le 31 mai 2007 et très utilisée par les humoristes. La dernière que j’ai vu en date ajoute une auréole à Jobs et va comme ceci:
    Bill: How’s heaven Steve?
    Steve: Perfect, Bill. It’s just that it doesn’t have any wall or fence…
    Bill: So?
    Steve: We don’t need windows and gates.
    :-)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 23 Thumb down 1

  • “J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le gazouilli de la Croix-Rouge lors de la sortie de l’iPhone 5, qui s’adressait aux gens qui faisaient la queue pendant des heures, en leur rappelant que s’ils avaient quelques heures ou journées de libre, ils pouvaient les passer plus utilement à faire du bénévolat.”

    J’ai trouvé l’idée géniale, et tellement bien placée ! Pas parce que c’est un produit Apple, mais bien parce que je me demande pourquoi tant de gens font le pied de grue à la sortie d’un nouveau modèle quand ils ont déjà le précédent tellement récent qu’il ne doit sûrement pas désuet en si peu de temps :wink:

    Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

  • Andre Larochelle

    A presqu’au meme moment mourait dans l’ombre comme un chien, le plus grand savant informatique: Dennis Ritchie, l’inventeur d’unix et du langage C, c’est lui qui est a l’origine de tout ce qui existe en systeme d’exploitation

    http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/dennis-ritchie-l-autre-genie-mort-en-octobre-2011-17-10-2011-1385493_47.php

    lisez cet article de lepoint.fr et surtout les commentaires qui lui rendent hommage.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

    • J’avais déjà lu cet article, mais le relire est aussi intéressant.

      Pour son malheur, peut-être, Dennis Ritchie n’était pas un génie de la finance. Plus discret, comme la majorité des chercheurs et créateurs. Généralement, ce sont les autres qui tirent profit de leurs trouvailles et inventions. Dommage !

      Merci pour le lien :smile:

      Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

  • Documentaire sur Steve Jobs sur le site de Radio-Canada, i.e. tou.tv:

    http://www.tou.tv/steve-jobs-le-hippie-milliardaire

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

    • @ Robert Gagné

      Merci pour l’hyperlien du reportage. J’ai bien apprécié. C’est très bien fait et ça fait le tour du personnage sans partis pris.

      B.D.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • “Et la compagnie Apple va-t-elle survivre ? Les possesseurs d’actions l’espèrent bien. Mais j’ai une mauvaise nouvelle ”

    et pourquoi pas donc Microsoft ??
    Dans la seconde moitié de 1990, on ne jurait que par SUN qui surfait sur la vague internet. SGI, Dec, UNIX tous était cotés à 1000000 contre 1 pour apple. Dell avait dit qu’apple devrait tout vendre et distribuer l argent au actionnaires.
    Il parait que: Jobs said, “F*** Michael Dell.” ( http://articles.cnn.com/2011-10-18/tech/tech_web_michael-dell-apple_1_michael-dell-apple-employee-dell-first?_s=PM:TECH )

    Plusieurs ont fait les mêmes prévision:

    http://www.macobserver.com/tmo/death_knell/

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • Parlant de possesseurs d’actions, de gens, donc, pour qui les entreprises doivent rouler plein de blink blink, question de maintenir le titre à tout le moins stationnaire, voici ce que Philippe Nieuwbourg, l’auteur de la chronique ci-haut, vient de m’envoyer au sujet de Facebook. Amusant. Il faut seulement se mettre en mode “humour américain” pour apprécier.

    “Des chaises et des toilettes… Facebook nous entoure ! Dans notre monde numérique, la créativité trouve un écho incroyable grâce aux plates-formes de diffusion et à la viralité des réseaux sociaux.

    Ainsi, peut-être avez-vous vu la publicité produite par Facebook pour tenter de redorer son blason après le ratage total de son introduction en bourse. Elle est disponible sur Youtube.

    Mais elle est finalement très convenue, et nous sommes nombreux à encore tenter de comprendre le lien entre un réseau social et l’assise sur laquelle mon postérieur est posé pendant que j’écris ces quelques lignes…

    Certains ont, en quelques jours, imaginé comment détourner cette publicité et je vous avoue que la parodie me semble, certes moins conventionnelle, mais plus réussie que l’originale. Bienvenue à la toilette !

    La créativité numérique a souvent tendance à se retourner contre les publicitaires 1.0 qui croient encore qu’une simple campagne de publicité peut suffire à corriger une erreur stratégique. Cela me rappelle une publicité en France de la SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer) qui pendant les grandes grèves des années 90, avait recouvert les murs de Paris d’affiches au slogan fort à propos : “SNCF, c’est possible !”… et oui, tout était possible, même plusieurs semaines de grève !

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 0

    • Excellente parodie! Merci pour le lien et la rigolade!!! :-)

      Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

    • Non mais quelle pub poche de facebook

      Incroyable ! Bonne parodie par ailleurs

      Quand au « débat » PC-MAC ici, on se croirait vraiment durant la belle époque canadien-Nordiques haha

      Ceci dit, à tous les lecteurs, la biographie de Steve Jobs est un must à lire.

      Pro-Mac, Pro-PC, Pro-Gates, anti-Jobs bref, on parle ici d’un être d’exception, vraiment ! Et si après cette lecture vous êtes décu, ben je vous paye une bière*

      * Très petits caractères ici : Promotion disponible à 3 personnes seulement ! ( Ben quoi ) :)

      Cotez ce commentaire: Thumb up 10 Thumb down 3

    • Wow. Pub un peu pompeuse à la Apple de Think different !
      La parodie est vraiment meilleure. Bien pensée, bien tournée et rigolote.

      Merci tonton… heu, Papi Nelson.

      Alex

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Je viens de le partager… sur Facebook :-)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

  • Steve Jobs, ca jamais été autre chose qu’un emmerdeur, défonceur de porte ouverte. Dans son histoire, il n’a jamais écouter ni respecter personne. Parlez s’en a Steve Wozniak…

    Encore maintenant, malgré un produit, une technologie fantastique, le Ipad demeure une bebelle. Pas de Flash et autres, j’ai pas fait le tour pour beaucoup de gens qui font des affaires, c’est pas possible.

    Une belle bebelle et idiot, c’est ce qui reste….

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 9

  • Jobs, un personnage tellement carismatique qu’il a presque transformée son entreprise en “secte-religieuse” et ses “fidèles”, les millions d’utilisateurs de ses produits, se chargent gratuitement d’en faire la plus éllogieuse des publicités… Du génie pur !

    Benoît Duhamel.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 1

    • C’est épeurant, certains sont rendus de vrai fanatique extrémiste et ont perdu toute objectivité. ;-)

      Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 1

    • Ou de charlatanisme… comme on veut ;)
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlatan#Charlatanisme

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 1

    • Ill s’est reveille un matin et il s est dit qu il y a plein d emonde qui ne demanderont qu a suivre …..ce qu’il va dire.
      La plupartt du monde commencent à tripper sur la machine parcequ il la trouve génial, bien faite comparée, toujours à une autre.
      Personnellement, j’ai entendu parler de job quelques 5 ans après le mac plus, et encore, de façon assez flou. Tout cue l’onsavait alors ce que la compagnie aavait été fondé dans un garage par les deux personnages.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Franchement Philippe, il est plus que temps de lire la bio de Jobs. C’est vraiment un livre passionnant.

    Il est toujours intéressant (et rigolo) de voir des gens taper sur Jobs comme si tout le monde qui possède un machin Apple le connaissait et le vénérait. Alors que ce n’est probablement pas le cas de 99% (et je suis généreux !) d’entre eux.

    Mais, et vous le soulignez bien, il est une des très rares personnes à avoir eu autant d’impact sur notre mode de vie. En bien ou en mal, mais quelle influence. Qu’il ait créé l’envie ou simplement profité de la compulsion des bien nantis (nous) à avoir toujours plus de machins, le dernier, le plus beau, le plus mince… Le résultat est le même. Il a laissé une marque profonde.

    Apple n’est pas Jobs. Apple peut bien disparaître.
    Comme la compagnie Ford peut bien faire faillite.
    Henry Ford n’en n’aura pas moins changé notre rapport au monde. Pour le meilleur et pour le pire.
    Comme Jobs.

    Alex

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 1

    • On tape uniquement dessus parceque le 1% occupe 80% de l’espace médiatique.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0