Search by Image for Google: module Firefox incomplet

28 septembre 2012 17 h 14 min 16 commentaires Views: 999

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

Le produit sur lequel j’aurais aimé pouvoir vous enthousiasmer porte un nom à coucher dehors, Search by Image for Google et il en est à sa version 1.2.0, ce qui signifie qu’il est dans sa tendre enfance. C’est un plugiciel (module d’extension) que l’on rajoute à Firefox en allant jouer sous le menu Module complémentaire. Son rôle ? S’adonner à la rétrorecherche d’images Internet.


(Source de l’image: NDLM

Dans ce webzine-ci, NDLM, vous allez retrouver des images originales et d’autres, ramassées sur la Toile. Dans ce dernier cas, la question évidente que nous nous sommes posée à chaque image empruntée est « avons-nous le droit, du moins la latitude, de nous l’approprier ». C’est une question difficile à répondre, puisque la plupart du temps, nous n’avons aucune idée de l’identité de son propriétaire. Peut-être avons-nous le droit, peut-être que non. Comment le savoir ?

Une façon fréquente est d’utiliser le lien More Sizes. Pour comprendre, regardez la première prise d’écran ci-après (cliquez, elle va s’agrandir). Ici, on a demandé à Google d’afficher des images d’automobiles. Si on clique sur More Sizes, on obtient ce que vous apercevez sur la seconde prise d’écran, c’est-à-dire, des pages et des pages du même véhicule en tailles multiples, chacune référant à une utilisation quelque part. Autrement dit, il est ici probable que tout le monde et son petit prince aient utilisé l’image et que son propriétaire n’en ait apparemment rien à cirer. En ce sens, l’emprunter ne semble pas risqué.

 

(Source des images: NDLM

Mais, sait-on jamais. On peut alors au moins (sans être légal) faire comme on l’a fait à quelques reprises sur ce site, soit d’indiquer comme source d’image, l’adresse où viennent s’entasser toutes les représentations. Pour illustrer, cliquez sur le lien à la droite de la Lamborghini jaune dans cet article. Avouons que ce n’est pas idéal.

Search by Image for Google va plus loin. Pour y arriver, on clique de la droite sur l’image qui nous intéresse. Une seconde ou deux plus tard, la réponse apparaît dans un nouvel onglet que crée Firefox. C’est la page d’information que vous voyez sur la première prise d’écran ci-après. On apprend que le bazou est un Karl Benz Velo et qu’on peut retrouver la photo dans quelques fiches Wikipédia. Or, qui dit Wikipédia dit généralement licence GNU Free Documentation et/ou licence Creative Commons (2e prise d’écran) autrement dit, on vient d’apprendre qu’on a le droit d’utiliser cette photo dont on connaît maintenant le contenu. Bravo !

 

(Source des images: NDLM

Sauf que ça ne marche pas toujours. Prenez le petit oiseau bleu que nous avons publié hier dans un article sur Twitter. Par politesse, le site Developpez.com a été crédité de la source puisque nous l’avions utilisé pour valider une information. Or, si vous regardez la page d’info obtenue par Search by Image for Google (prise d’écran de gauche, ci-après), on nous propose Twitter and business comme titre, lequel, une fois cliqué, nous ouvre la prise d’écran de droite. Un seul moineau est identique à celui de notre recherche et il a été retrouvé sur le site montréalais Pieuvre.ca. Or, au téléphone, le patron de ce média m’assure que l’oiseau provient bel et bien de la Toile, bref, qu’il n’a pas été créé chez lui. Donc, dans ce cas, on ne se retrouve guère plus avancé.

 

(Source des images: NDLM

Reste donc la bonne vieille méthode, la liste ad nauseam (ci-après) ce qui constitue une bonne indication sur le fait que le propriétaire de l’oiseau ne semble pas empêcher personne de l’utiliser.

Mais attention, ce mode n’est pas infaillible. Prenez la photo du gars à la poubelle dans cet article. Vue en liste More Sizes (1ère prise d’écran), elle ne semble pas vraiment répandue. Mais essayez avec Search by Image for Google (2e prise d’écran), vous constaterez qu’il en existe au moins 113.

 

(Source des images: NDLM

En résumé, parfois ça marche bien, parfois ça ne donne pas grand-chose. En réalité, il y a un truc important qui manque dans ce plugiciel Firefox, soit le nom du site propriétaire. Si toutes les images identiques étaient présentées dûment classées par date de création, on pourrait peut-être déduire que la plus ancienne appartient à son créateur, ce qui nous permettrait d’aller vérifier les histoires de droits et de crédits.

Peut-être dans une version à venir ?

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

16 commentaires