Apple en Chine : ils en sont fous, les Chinois !

26 septembre 2012 18 h 54 min 18 commentaires Views: 1007

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

On me demande souvent d’expliquer comment Apple a pu si bien réussir sa pénétration du marché chinois. Le déploiement d’Apple en Chine est effectivement un phénomène que je peux vérifier quotidiennement, moi qui habite en Chine, à Shanghai plus précisément, depuis 10 ans.


(Source: Cliquez sur la vignette)

Comme j’ai eu le temps de bien me familiariser avec la culture chinoise et que je reviens au Québec pour de bon dans à peine 15 jours, je vais essayer, avant de quitter, d’expliquer le pourquoi du comment de cette ascension inusitée, cela en essayant de ne pas trop abuser de l’expression folie furieuse !

Microsoft mur à mur !

Pour bien saisir toute l’ampleur du phénomène, il est important de comprendre et de savoir qu’il y a 10 ans, la Pomme et son logo étaient pratiquement inexistants à Shanghai, une citée de plus de 23 millions d’habitants. J’y suis débarqué en 2003 et, à l’époque, je me rappelle qu’il était quasi impossible de trouver un revendeur Apple. Les gens ne connaissaient pas vraiment cette marque et ils ne semblaient pas intéressés non plus à la connaître.


Par contre, Bill Gates et son empire étaient presque considérés comme des héros nationaux. Les gens ne juraient que par Microsoft et, plus précisément, par Windows XP (en version piratée, surtout!). Vista, lui, était passé pratiquement inaperçu, un peu comme s’il n’avait jamais existé. Malgré cet épisode, tout le monde en avait que pour Microsoft et XP, cela encore tout dernièrement. (Cliquez ici pour la source de l’illustration)

Au cours des dernières années, j’ai eu maintes discussions avec des professionnels et des techniciens du milieu des TI, discussions portant sur Linux, Apple ou UNIX. En ces occasions, on ne manifestait, sauf exception, que très peu d’intérêt envers ces systèmes. « Trop différent », « Il faut tout réapprendre ! », « Tel ou tel logiciel manque », « J’ai tout appris en .Net et C# et je ne veux pas changer », etc. Vous voyez le genre.

Bref, il y a eu très longtemps une forte et étrange réticence par rapport à tout ce qui n’était pas Microsoft ou XP. Même Windows 7, un SE supérieur à XP qui est désormais bien répandu, a eu besoin d’au moins 2 ans avant d’être accepté. Ainsi, jusqu’à l’hiver dernier, les techniciens qui travaillaient avec moi ne voulaient pas y toucher.

J’ai bien du mal à expliquer et à comprendre pourquoi cette réticence envers tout ce qui est nouveau et/ou différent. Paresse intellectuelle ? Peur du changement ? Mentalité trop axée sur la volonté de la majorité ? Difficile à dire.

La quête du statut social


Une chose cependant qui se veut un facteur déterminant capable de pousser les Chinois vers une direction ou une autre, c’est le statut social. Ainsi, dans des villes comme Shanghai, il y a de plus en plus de gens qui s’achètent des voitures, souvent à crédit (… avec de l’argent qu’ils n’ont pas), simplement pour démontrer leur statut social. Or, avoir une voiture à Shanghai, c’est plus un inconvénient qu’un avantage. Les stationnements sont rares, le trafic est ahurissant et les transports en commun sont beaucoup plus efficaces. Par exemple, on n’attend jamais plus de 5 minutes pour un autobus. (Cliquez ici pour la source de l’illustration)

Ça me fait penser à cette collègue de ma conjointe qui se rend au bureau tous les matins en voiture, mais qui doit se stationner à quelques kilomètres de son lieu de travail, puis prendre le métro ! C’est absurde !

Bref, il n’y a aucun avantage à avoir une voiture à Shanghai, sinon se créer un effet de levier pour gravir plus rapidement l’échelle sociale. Et c’est encore mieux si c’est une Ferrari, une Porsche ou Lamborghini, voitures de prestige que l’on croise de plus en plus souvent.

Avant cela, c’était les téléphones cellulaires qui servaient au prestige. La marque y était pour quelque chose dans tous les cas. En Chine et, surtout, à Shanghai, le prestige des marques est très important. On achète un sac-à-main ? Il faut absolument que ça soit un Gucci ou un Louis Vuitton, sinon, on passe pour une perdante. Il y a même un marché très actif pour des sacs à main d’occasion arborant des marques prestigieuses !

C’est un phénomène de masse, un phénomène superficiel, auquel, bien entendu, plusieurs échappent, ce qui est normal aussi bien en Chine qu’ailleurs. Disons que cet engouement pour le produit bien griffé ressemble à ce qui se passe en occident, mais de façon un peu plus prononcée, répandue ou exagérée.

Arrive le iPhone


Dans un tel contexte, vous comprendrez que quand le iPhone a fait son apparition il y a quatre ou cinq ans, la vague de iFolie n’a pas épargné la Chine. Oh que non ! Tout le monde en voulait un, vite ça presse, quitte à vendre un de ses reins ! Il y a même eu des batailles dans les files d’attente à Beijing pour être le premier à acheter la merveille des merveilles. (Cliquez ici pour la source de l’illustration)

C’est d’ailleurs grâce à cet appareil qu’Apple a finalement pu percer le marché chinois. Au début, les gens n’en avaient que pour le iPhone, et plusieurs ignoraient le fait que la fabricante américaine signait également des ordinateurs. Mais comme le « logo » d’Apple est vite devenu une griffe de prestige, de convoitise, au même titre que Ferrari ou Louis Vuitton, les mieux nantis ont commencé à s’acheter des MacBook.

Pour eux, acheter un Mac et brandir le logo de la Sainte Pomme équivalait tout simplement à monter davantage dans l’échelle sociale. Mais quelle absurdité ! La plupart continuaient à utiliser Windows XP grâce au gestionnaire d’amorce Boot Camp, au lieu d’apprivoiser le système d’exploitation d’Apple, une plateforme qu’ils jugeaient trop différente.

Apple a vite compris le potentiel d’un tel marché. Tant et si bien qu’au cours des dernières années, elle a ouvert trois Apple Store à Shanghai et deux à Beijing. Allez-y faire un tour n’importe quel jour de la semaine, à n’importe quelle heure, vous hallucinez en y apercevant des quantité de gens en train de jouer avec des iPad et autres iGugusses.

Conséquences visibles

La conséquence est pour le moins visible. Par exemple, dans les cafés Starbucks, je dirais que le MacBook compte pour environ 60 % des machines intelligentes que les gens apportent et que le 40% résiduel est fait, notamment de iPad.

Un mot sur la fameuse tablette Apple qui bénéficie, elle aussi, d’un phénomène de forte croissance. C’est à peine croyable de voir autant de Chinois marcher dans la rue, un iPad sous le bras. De la folie furieuse, je vous dis !

Ce qui a surtout changé au cours de la dernière année – c’est ce qui peut sembler surprenant (ou non) pour certains observateurs – c’est le fait que les gens semblent maintenant aimer de plus en plus les produits Apple pour ce qu’ils sont, et non plus pour le standing que cela leur procure (bien que le « m’as-tu-vu » aura toujours sa place, comme en Occident du reste).

D’ailleurs il est maintenant assez rare de voir quelqu’un utiliser Windows XP dans un Mac. Je dirais même que plus ça va, plus OS X est socialement accepté et aimé. La raison fondamentale à cela est probablement l’intégration grandissante de fonctionnalités spécifiques à la Chine qu’on y retrouve. Apple a fait de grands efforts.


(Source: Apple)

Ainsi, dans OS X 10.8 (Mountain Lion), la fabricante a rendu possible l’utilisation du pavé tactile pour écrire en Chinois avec ses doigts. Elle a intégré le service de réseautage social « Weibo », le pendant chinois de Twitter, sans parler d’autres services comme « Youku » et « Tudou », les équivalents de YouTube, ou encore des systèmes de messageries et courriels « QQ », etc. Bref, il est devenu possible de publier à peu près n’importe quoi vers n’importe quel service de réseautage social chinois (voir liste de toutes les fonctionnalités sur la prise d’écran qui précède). Intéressant de voir Apple dédier une partie de son SE juste pour la Chine, non ?

Tout cela pour relever le fait qu’Apple a compris le marché chinois et a su, semble-t-il, s’adapter en conséquence. Les résultats parlent d’eux-mêmes; l’approche a porté fruit ! Tellement que Microsoft doit désormais faire attention : il n’est plus le « chouchou » des Chinois comme il l’a longtemps été et Dieu sait que la Chine est un marché ÉNORME.

Auteur(e) David Gagnon

David Gagnon, alias Toogreen, est le fondateur du site Le Ghetto des Geeks, un réseau social axé notamment sur l'entraide sur les logiciels libres. Ayant fait l'essai de Linux en 1997 et l'ayant adopté comme système principal en 2000, on lui colle souvent l'étiquette d'expert du pingouin et des logiciels libres en général. Même s'il préfère le libre et les systèmes basés sur UNIX, il utilise aussi Windows, question de rester branché sur tout ce qui se fait en informatique. Après avoir étudié et travaillé en infographie et en développement Web, il a passé les 10 dernières années de sa vie à enseigner l'informatique dans une école primaire de Shanghai et à promouvoir l'utilisation du libre en milieu scolaire. Il a d'ailleurs réussi à influencer d'autres écoles chinoises à remplacer leurs vieux systèmes piratés par des logiciels libres plus stables et plus performants. David, c'est un héros !

18 commentaires

  • Hey!Salut et merci pour ce texte intéressant et révélateur. Je suis allé en Chine cet été. J’ai des ami-e-s chinois ici au Québec et nous sommes partis ensemble 6 semaines en Chine, de Shanghai à Kashgar, de Taxkorgan à Urumqi à Beijing. On a fait la route de la soie, les oasis, la route du Karakorum et d’autres.

    J’ai visité à Shanghai ce que je croyais être les “2″ boutiques Apple, celle du Bund et de l’autre côté du Huangpu, celle de Pu Dong. Tu m’apprends qu’il y en avait une troisième!?! Je l’ai manquée ;o) Déjà que sur Nanjing Road, on ne pouvait pas y entrer tellement c’était “paqueté” à l’intérieur. Je me disais : “cré Steve, il l’avait vu de loin l’affaire…”

    C’est sûr que j’ai remarqué l’omniprésence des iPhones et iPad dans le métro dans un ratio de 6 sur 10 portables… Apple fait des affaires en Chine et ça rapporte gros. Tout comme VolksWagen qui s’y est encastrée depuis des lustres et qui fait l’envie des Ford et autres General Motor qui commencent leurs premiers balbutiements en mandarin!

    À un moment, nous sommes allés au Shanghai Art Museum et il y avait un groupe de jeunes élèves en train de dessiner en reproduisant une oeuvre sur les murs. L’enseignant en charge de ce petit groupe fort occupé était un occidental. Je l’ai salué sans plus en échangeant des sourires.

    Je comprends que tu as fait pareil. Je te dis BRAVO pour cet expérience extraordinaire que tu as acquise là-bas. Et bravo aussi pour avoir survécu dans cet univers du futur actualisé avant son temps. J’y suis demeuré 10 jours et j’admire ceux qui, des occidentaux, peuvent y rester aussi longtemps.

    Vivant dans un petit univers tout propret et tranquille sur le bord du Richelieu, je fus très heureux de retrouver l’espace, le silence, l’air et l’eau dont nous, québécois, disposons en quantité gênante.

    Salut et bon retour au Québec (12 heures d’avion non stop jusqu’à Toronto… bon courage LOL)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 0

    • Heheh, crois-moi, y’a rien là le 12 heures après l’avoir fait à chaque année pendant 9 ans, parfois même jusqu’à trois fois en une année! Et tout récemment je me tapais un train pendant 18 heures de file entre Xi’an et Chengdu (assis sur un banc de bois!), puis quelques jours plus tard quasiment 48 heures en ligne d’autobus entre Kunming et Luang Prabang, Laos. Après avoir passé ces “épreuves” là, le “petit” 12 heures d’Air Canada m’apparaît comme un tout petit voyage confortable :-)

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

      • Vu comme ça je dirais que oui. Le Boeing 777 d’Air Canada offre une longue balade très confortable. Les Lazy-Boy ne sont pas en bois! ;o)

        Mais je ne l’ai fait qu’une fois, cet été. En 10 ans, ton expérience de la Chine doit être vraiment extraordinaire. Pays fabuleux de contrastes extrêmes.

        Ta connaissance détaillée dépasse la mienne, crois moi. Je sais que nous sommes passées sur la Huahai Rd mais j’ai dû manquer la boutique.

        Sans importance.

        Merci et songe à offrir des cours de mandarin. C’est très en demande :o )

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

    • La troisième boutique Apple se trouve sur Huahai Road, ou anciennement appellée l’avenue Joffre (c’est dans l’ancienne concession française). Près du Hong Kong Plaza et de Xintiandi.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • “Comme j’ai eu le temps de bien me familiariser avec la culture chinoise et que je reviens au Québec pour de bon”

        Oh là là ! Je lis que vous êtes souvent revenu au Québec, mais, tout de même, ça va sûrement demander une sérieuse adaptation dans la vie de tous les jours. Pas très Zen le Québec :wink:

        Merci pour ce très intéressant article.

        Bon retour !

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Pour en ajouter une couche de la “folie furieuse” Apple en Chine, la dernière tablette que je me suis fait venir de Chine9qui n’a rien à envier à la Nexus 7, pour 150$ seulement), est de marque … McPad ;-)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1

  • Oups, correction, la 7 pouces est une Pipo, c’est la 10 pouces la McPad. Je les ai commandées en même temps et elles ne sont pas encore arrivées… d’où ma confusion des marques…
    J’avais une Ainol 7 pouces depuis l’hiver, juste pour essayer ça… et je me suis fait prendre à y prendre goût pour jouer et pour lire des eBouquins. très satisfait de la qualité et des fonctionnalités. Je l’ai vendue la semaine dernière pour m’en procurer de plus rapides… et je ne pensais jamais m’ennuyer autant de ne pas avoir de tablette tout près!!
    La livraison est de 10 à 20 jours habituellement. J’ai hâte!
    Pour les intéressés, c’est chez McBub et c’est bien moins cher qu’ici!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 2

    • Pour répondre au pouce(s) rouge(s), et pour ceux que ça intéresse, tablette 7 pouces :
      PiPo U1
      CPU ARM Cortex A9 Dual Core RK3066 1.6GHz
      GPU Quad Core Mali400
      Android 4.1 Jelly Bean multilanguage
      Resolution 1280*800
      Bluetooth
      1G RAM
      16GB Storage
      Front camera 2 MP
      Capacitive touch screen 5 points
      Micro SD 32Gb max
      WiFi, 3G externe
      4way G-sensor
      Stereo speakers
      Microphone
      Batterie 3250mA
      Port mini-USB
      Port OTG
      Poids 300gr.

      149$ pas de taxes, pas de frais de transport.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • Je ne connais pas ce GPU, mais est-ce qu’il permet le décodage de vidéos HD ou un bon rendering 3D? Si je demande c’est parce que la lacune principale que j’ai constaté sur la plupart de ce type d’appareils “pas cher”, c’est souvent au niveau du GPU. Les jeux vont être parfois saccadés, ou la vidéo HD ne sera pas très fluide. Je ne dis pas que c’est le cas ici bien sûr, c’est pourquoi je pose la question?

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

        • Toogreen
          On dit que oui, mais je vais, bientôt j’espère, le “cobayer” pour toi. Y’a-t-il un jeu en particulier que tu voudrais que je teste? Parce que ce n’est pas ma priorité ces jeux 3D-là, chui plutôt poche… mes jeux à moi sont plus pépères mettons.
          Mais d’après ce que je viens d’en voir sur youtube, ça semble bon.
          J’ai hésité entre celle-là et la Ainol Novo 7 Fire(Flame), dont je connaissais déjà la marque.

          Est-ce que je peux me permettre une question personnelle? …
          oui? Merci!
          D’où ça te vient “Toogreen” ?

          Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

    • Le site (McBub) est déconseillé par WOT (web of trust). WOT n’est évidemment pas infaillible mais…ça fait peur!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1

      • J’y vais régulièrement sans problèmes, comme sur plusieurs autres sites aux yeux bridés…
        Qu’est-ce qu’il dit d’autre WOT ?

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • J’y ai acheté plusieurs fois, ainsi que mon frérot, no problémos.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Ahh ces asiatiques et la culture du bling bling! Pour être de descendance asiatique moi-même, je peux dire que ce ne sont pas seulement les chinois, mais le continent asiatique complet qui est comme ça.
    Évidemment que c’était prévisible pour Apple de rentrer en Chine comme du beurre dans le fond de la poêle. Ici aussi, c’est encore vu comme une marque d’image. Combien de propriétaire de Mac disent encore “c’est un Mac ça va tellement mieux”! Qui est en fait seulement une remarque que je trouve méprisante (chauvin), mais je m’éloigne.
    Plusieurs nations du monde rêve de l’américan dream, alors ils essaient de “copier” ce qu’ils voient dans les films. D’où le faux prestige de la marque de la pomme qui y est véhiculé.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

  • Très bon article. Je ne suis jamais allé en Chine mais je suis allé au Japon il y a quelques années et comme ma conjointe est de ce pays et bien, je comprends parfaitement bien ce que tu veux dire par l’attrait du status social si important dans les cultures asiatiques (ce qui fait contraste disons-le de leur culture plutot collectiviste). J’imagine que comme ils ont comme valeur l’harmonie sociale et le respect des sentiments de l’autres (par example, vous ne verrez jamais des excès de joie ou de tristesse lorsqu’ils sont en groupe car être trop joyeux peux parraitre insensible si quelqu’un dans le groupe est triste, et vice versa.

    Mais je dois avouer que quelques fois je ne comprend pas ma conjointe lorsqu’elle achete certaine chose qui doivent être de marque : Coach (tres prisé des asiatiques), Louis Vutton (c’est fou le nombre de visiteur chinois que l’on voit dans la boutique Louis Vutton chez Ogilvy a Montreal), et comme ma conjoite est japonaise, tous les electroniques se doivent d’etre de marque nippone (oubliez les marques sud-coréennes et encore moins chinoises). Et le pire, c’est que sa mère est pire qu’elle.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

    • “et comme ma conjoite est japonaise, tous les electroniques se doivent d’etre de marque nippone (oubliez les marques sud-coréennes et encore moins chinoises)”

      Je suis content que vous apportiez ce point car j’allais justement répondre à NickB à ce propos. En fait il y a quelques différences énormes entre certaines attitude des Chinois VS les Japonais. J’ai passé 10 jours au Japon en mai dernier et je peux confirmer ce que vous dites. Bien que le iPhone a clairement la cote à Tokyo, Osaka et ailleurs, il en est toutefois tout autrement des Macs. Quand vient le temps de s’acheter un ordinateur il m’a semblé que les Japonais préfèrent toujours d’abord les marques Sony, Fujitsu, et autres! Nationalisme? Je sais pas!

      Fait récent et paradoxal, le conflit entre la Chine et le Japon présentement par rapport à quelques “roches” dans l’océan, amène beaucoup de Chinois à “boycotter” les produits Japonais (même s’ils raffolent des caméras Canon et bien d’autres bidules Japonais). J’imagine que ça aussi ça va jouer en faveur d’Apple, parce que les produits locaux Chinois n’ont pas la cote tant que ça ici…

      Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

      • Nationalisme… Un peu oui. Mais c’est surtout que les Japonais considèrent leur produits comme étant superieur (et ce qui compte est que le design ait été fait au Japon).

        Dans un sens, ils n’ont pas tord. Je prends un produit Japonais avant un Chinois n’importe quand.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0