Redémarrer son Mac sans échec: cure ou magie?

24 septembre 2012 15 h 45 min 8 commentaires Views: 1105

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

L’informatique, c’est très mystérieux. En mode échec ou sans échec ! Plus je m’acharne à essayer de comprendre, plus je m’approche de la crédulité des charbonniers, ces braves gens dont on qualifiait la foi religieuse d’inébranlable bien qu’irréfléchie. J’ai beau comprendre la logique d’une requête informatique, je demeure humble et sans voix devant le résultat positif d’une manipulation illogique. Et Dieu sait qu’il y en a.

Prenez mon Mac Pro sous OS X 10.7 Lion. Depuis l’été, je n’arrivais plus, de la souris, à faire glisser des icônes de fichiers sur mon Bureau, genre glisser-copier ou glisser-déposer. Ainsi, la seule façon que j’avais de placer un fichier dans un répertoire (alias un dossier), était de cliquer de la droite sur l’icône du fichier, de le copier et d’aller le coller dans le répertoire. Pas trop ergonomique !

Ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai pu régler mon problème. Il faut dire que je ne me suis pas servi souvent de cet ordi depuis juillet. Un simple concours de circonstances. Ce matin, j’ai commencé par aller vérifier sur la Toile, si quelqu’un avait trouvé une parade, un truc, une manip, une solution quoi. Mais j’en suis revenu bredouille. J’ai même trouvé deux malheureux qui, en début d’août, avaient signalé ce problème sur le forum Apple Support Communities, mais à qui personne n’avait répondu. Ailleurs, toujours sur ledit forum, j’ai trouvé des Samaritains du dimanche qui conseillaient divers remèdes dont placer le Mac en mode sommeil et le réveiller aussitôt, changer de compte utilisateur, réinstaller le système d’exploitation, etc.

Malgré ces billevesées auxquelles Apple ne répond pas, même si elles polluent son forum de soutien, j’ai réglé mon problème en me servant de la méthode avec laquelle j’ai connu quelques triomphes par le passé. J’appelle cela la passe Macabracadabra. Avant de poser le geste définitif, soit asséner 64 coups de hache (la grosse qui sert à fendre le bois) sur le caisson de l’ordinateur, je redémarre en tenant appuyée la touche majuscule. Encore faut-il que j’y pense; c’est une manoeuvre que j’ai tendance à oublier tant elle fait chasse-galerie.

En termes sérieux, ce mode de redémarrage se nomme sans échec. Quelque part, ça ressemble à appuyer sur F8 quand on relance Windows. Les ressources de démarrage non Apple (non Microsoft dans le cas de Windows) ne se chargent pas et, dit-on, les caches se vident. Il est sensé apparaître ceci et cela qui peut nous aider à faire le ménage dans les trucs du saint machin et bla-bla-bla. Boulechite !

Ce qu’il faut savoir, c’est que c’est de la magie pure et simple. Sous Lion, ça démarre comme si de rien n’était (bien que ça prenne un peu plus de temps) et, règle générale, à l’instar des escaliers de l’Oratoire St-Joseph que l’on gravit à genoux, ça accomplit le miracle. J’ai testé ma souris avec différentes manœuvres incluant le glisser-déposer et tout a bien fonctionné. J’ai alors redémarré sans appuyer sur la touche majuscule pour vérifier ce qu’il arriverait quand toutes les ressources seraient chargées. Tout s’est bien passé. Une petite merveille. Sanctus Macus, Ora pro nobis ! De l’illogisme pur ! Du chamanisme techno-ethnologique ! Ne cherchez pas à comprendre, ça marche. Et, comme je vous l’ai dit, ce n’est pas la première fois que je me tire d’affaire ainsi.

Dans le fond, il y a une seule chose que j’aimerais comprendre. Puisque la solution semble si simple, pourquoi n’apparaît-elle pas dans les forums d’Apple, en tout cas dans ceux que j’ai consultés ? Pourquoi Apple ne congédie-t-elle pas une dizaine de ses 750 000 avocats pour embaucher une petite équipe d’animateurs de forum dont la job serait de faire le tour des questions négligées afin de leur trouver des réponses ?

En dernière heure, je viens de constater que le problème de communication entre ma souris Bluetooth et le Mac Pro est lui aussi réglé. À tout bout de champ, la connexion cessait. Il me fallait brasser la souris, la frapper sur ma table de travail, éructer en prononçant vertement les noms de trois ornements liturgiques bien précis, soit le calice, le ciboire et le tabernacle, puis rebrasser le foutu bidule pour que ça reparte. Depuis mon redémarrage sans échec, le symptôme n’apparaît plus. La souris fonctionne sans ratées.

Je sens que cette année, l’Halloween sera spéciale.

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

8 commentaires

  • Ah! Les trucs non documentés que seule l’expérience nous fait découvrir…

    Cela me rappelle une histoire du même genre que j’ai pu solutionner grâce à l’analyse de l’improbable:

    Il était une fois, alors admin réseau, une machine toute neuve qui s’est mise à redémarrer allègrement sitôt qu’elle voyait apparaître le logo de Windows. N’y trouvant pas de solution même avec la méthode sans échec qui n’avait pas le temps de prendre connaissance de ce qui ne se produisait pas, la machine fut retournée au fabricant pour évaluation.

    On aurait cru le fabricant dentiste! Une fois au labo, plus rien d’anormal. Tout baigne. Marche, arrêt redémarrages et attentes, pendant cinq jours de tests la machine ronronna comme il se devait. On a donc dû se résigner à la remettre en service à l’endroit prévu.

    Mais il devait bien s’être passé quelque chose entre le moment où on l’a mise en marche au début et le labo. J’avais tout essayé y compris de basculer l’interrupteur du bloc d’alimentation en mode arrêt. Mais à propos d’alimentation, il y a une chose que je n’avais pas retourné au fabricant et c’est le câble d’alimentation! Il ne pouvait être défectueux car on n’aurait même pas vu quoi que ce soit sur le moniteur.

    Voilà la piste que je me suis dit. Alors quelle est la différence entre le moment où l’ordi tournait en bourrique au bureau et le retour au fabricant? La machine avait été débranchée de sa mise à la terre, la coupure de l’alimentation n’ayant pas suffi.

    C’était ça la recette: débrancher!

    Depuis, il m’est arrivé par trois fois de résoudre un tel problème de cette façon.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 14 Thumb down 0

    • Tant qu’à y être, j’en avais un qui gelait, du temps vénérable de W95, si et seulement si son couvercle était dessus. Alors cherche et re-cherche le troube (avec le hood ouvert bien-sûr comme tout bon mécanicien)… pour aller comme ex-TheKnee vers l’improbable… mais vrai!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • @ Rexie

        Plus mécano que techno, mais bon. On m’a fait un coup semblable au “hood” ouvert sur ma voiture.

        Rappelez-vous que ma voiture est honorablement datée de 1991. Je vois un mécanicien pour installer un ouvre-coffre automatique. La première fois que j’ai besoin d’utiliser le mécanisme, rien ne se passe.

        Retour chez le mécanicien. Tout fonctionne comme prévu. Retour à la maison, toujours rien.

        Bref, de la manière dont il avait branché le mécanisme il fallait que la portière de l’auto soit ouverte pour pouvoir ouvrir le coffre et… il tenait la portière ouverte pour tester :roll:

        Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 0

  • Un article qui peut sauver des vies, sur Mac.

    En anglais.

    http://reviews.cnet.com/8301-13727_7-20005830-263/mac-general-maintenance-recommendations/?tag=mncol;txt

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • Misère !

    Chu pas certain que j’aime ça quand tu joues avec les signes cabalistiques Nelson. Un m’ment donné tu vas te réveiller avec des pied de chèvre pis de cornes sur la tête. Pis tu vas avoir le sale caractère du gars du Lac, t’sé le “musicien” là là !

    J’vais essayer ton incantation certain, tout d’un coup que ça réglerait d’autres affections… Mais pas tout de suite, faut qu’on aille goûter à une tarte au sucre que ça l’air qu’il la fait aussi bonne que celle de sa mère…

    Alex

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Ce n’est pas de la magie noire et c’est documenté…

    http://support.apple.com/kb/HT1564?viewlocale=fr_FR

    En fait, c’est une série d’étapes de troubleshooting de base qui sont faites automatiquement, ce qui règle bien des problèmes de base!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • On transpose toujours les recettes et expériences sur Windows dans l’univers Mac. Dans ce dernier, ce n’est pas documenter par ce n’est pas supposé se produire. Documenter une anomalie, veut dire qu’on a distribué sciemment une une version mal ficelée. Ça, ça ne va pas avec l’égo et la philosophie d’apple.
    La plupart du temps ce n’est pas forcément un problème d’extension mais probablement un de ces fichier de configuration (.plist) qui doit contenir une valeur erronnée.

    Les seules applications qu’on distribuent à la va vite, avec des bugs éventuels, sont celles de développement. Et là, on compte sur ceux qui ont des comptes de développement à rapporter les bobos. Il y a aussi certaines applications qui ont un sous menu dans le menu principal de l’application permettant de rapporter les anomalies. Safari en avait mais là j’en vois plus rien dans la version 6. iTune 10.6 en a.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Cré Nelson, tu dois vieillir certain, ya rien de sorcier la-dedans, comme mr Robert Pelletier a écrit, c’était bel et bien documenté. Tu écris Boulechite! mais en fait c’est exactement ce qui se passe sur un Mac. Ça a probablement nettoyé tes fichiers de drivers et le cache, et au redémarrage, le systeme recrée le cache, et récupérer certains bidules. Sous Windows la seule chose qui reviendrait après un redémarrage sous le mode sans échec c’est la résolution par défaut de l’écran, si par hasrad on aurait sélectionné une résolution qui est incompatible avec notre écran. Le reste on doit le bidouiller manuellement.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 2