Le P.D.G. David Marcus brasse sérieusement la cage chez PayPal

10 septembre 2012 7 h 56 min 29 commentaires Views: 1178

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

Une histoire de PayPal, ce matin ? Oui ? Mais je vous préviens, vous serez édifiés ! Vous la voulez quand même ? Vous êtes avertis, elle n’est pas croyable, même si elle implique le nouveau P.D.G. David Marcus. C’est comme si je vous disais que la poulette brune, celle, bien sûr, qui a pondu dans les prunes, a maintenant des crocs et qu’elle s’en sert pour mordre les renards, les coyotes et les belettes.

C’est l’histoire de ce gars, un dénommé Andy McMillan, qui comme des milliers d’autres, s’est retrouvé, un jour, victime de l’incompétence des bureaucrates de PayPal. Dans son cas, il s’agissait de 60 000 livres sterling qu’en mai dernier, on lui avait gelé pour des raisons sans fondement.

Le pire, c’est qu’il n’avait jamais pu parler sérieusement à une personne en autorité et il n’avait jamais pu se faire expliquer le pourquoi du comment. En anglais, ils appellent cela « Unaddressed Executive Escalation ». Le pauvre McMillan était tellement perdu, tellement frustré, tellement victimisé, qu’il dût s’en remettre aux réseaux sociaux pour avoir de l’aide.


Jusqu’ici, rien d’étonnant. Abordez le sujet de PayPal dans une taverne et vous en avez pour la soirée à vous faire raconter des histoires d’horreur (dont celle-ci – image ci-contre – qui est particulièrement aberrante). Même moi ça m’est arrivé. Je vous parle d’une connerie de 14 $. J’avais utilisé ce service pour acheter un bouquin dans la région de Lyon, mais, le commerçant avait juré ne pas avoir été payé malgré la cyberpreuve comme quoi j’avais versé le montant à PayPal. Bref, je n’ai jamais reçu mon bouquin, ni mon remboursement. Après trois tentatives inutiles, dont une plutôt courroucée, auprès de PayPal, j’ai abandonné l’affaire.


Pour en revenir à Andy MacMillan, figurez-vous que mercredi dernier il a reçu un stupéfiant courriel du numéro un chez PayPal, David Marcus (cliquez sur la vignette ci-contre – ce n’était pas un canular) où il a appris que ses malheurs tiraient à leur fin. Il y était notamment écrit (c’est ma traduction) : “Sachez que j’entends utiliser votre histoire à l’interne pour changer radicalement nos procédures relatives aux gels de fonds, ainsi que nos façons de communiquer avec nos clients. Depuis mon entrée en fonction (il y a cinq mois de cela), j’impose ici de profonds changements et j’espère qu’avec le temps, nous pourrons regagner votre confiance ».

Pas beau cela ? Les larmes me sont venues aux yeux. Imaginez un instant que ce Marcus soit contagieux de sorte qu’Adobe, Apple, HP et les autres se mettent à traiter correctement leurs clients, aussi bien par courriel que par téléphone. On ne rêve pas ! Ça s’est vraiment passé chez PayPal, un des pires cas !


Bref, gentils lecteurs, il y a de l’espoir (photo de Marcus ci-contre) et je suis très heureux de vous l’avoir appris en ce début de semaine, laquelle pourra donc commencer du bon pied. Évidemment, je ne suis pas jovialiste, ce webzine n’est pas un compendium de rigolothérapie et vous-mêmes, vous n’avez pas de temps à perdre avec de gentilles anecdotes à l’eau de rose du style Comtesse de Ségur, Rostopchine de son nom.

Voilà pourquoi je vous demande de m’aider à demeurer ce vieux cynique tordu que je suis. Pour ce faire, je vous demanderais de nous raconter, dans la section commentaires ci-après, votre pire histoire de client floué (à votre avis) par une multinationale. Je veux des noms, des marques, des prix et des jurons (euh … pour cela, utilisez le haut ASCII, p. ex. @#%?&!*#).

Merci.

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

29 commentaires

  • Harper qui travaille pour Esso(comme son père), ça compte tu pour une multinationale?

    Cotez ce commentaire: Thumb up 17 Thumb down 1

  • Claude LaFrenière

    Bonjour Nelson Dumais

    Mon anecdote concerne «BéBELL Antipathico»…

    … que je payais régulièrement via mon compte de banque auquel j’accédais par Internet: les transfers de fonds étaient bien évidement mis à jours dans mon compte de banque mais pas chez BéBELL qui me faisait parvenir tous les mois un état de compte sans avoir crédité les montants déjà payés… et encaissés.

    Je téléphone à ce que je crois être Bell Canada (mais c’était un sous-contractant à Ottawa) et j’explique mon problème. Simple: c’est la méthode de facturation et sous peu les montants payés apparaîtront. Mettons la prochaine facture.

    Cela n’est jamais arrivé et je n’ai jamais été capable de parler (au téléphone) à quelqu’un de cette compagnie de téléphone (ils ne maîtrisent pas vraiment cette technologie semble-t-il) si bien qu’un des quatre matins, mon téléphone et mon Internet sont coupés!

    Re-téléphone aux nabots d’Ottawa (des “nabottawas”!) qui n’ont pas vraiment l’air de comprendre, qui se passent la patate chaude (mon “cas”) et finalement je m’entends pour payer la totalité de ce que je suis supposé leur devoir par chèque, de leur côté, (lorsqu’ils seront démêlés…), ils me créditeront ce que j’ai en fait payé en trop. [Quel niais j'ai été à ce moment-là!]

    Le chèque a été encaissé (ouaip!)… mais ils ne me l’ont pas non plus crédité!(as usual). Re-téléphone et là, les «nabottawas» m’ont traités à la fois comme un bandit et un déficient mental.

    Bref: j’ai payé deux fois. Je n’ai jamais été crédité. Entre temps le contrat de BéBELL avec les «nabottawas» a pris fin si bien que j’ai renoncé à recommencer une troisièeme fois tout le processus…

    Inutile de vous dire qu’en ce qui me concerne, les béBELL c’est fini pour toujours et que je suis depuis cette mésaventure un client satisfait de Vidéotron qui EUX savent comment créditer des montants qui leurs sont payés. Mieux que ça: on a pas besoin de passer par un sous-contractant (temporaire) dont les employés parlent français et anglais (bien sûûûr…) mais ne comprenent aucune de ces deux langues.

    :-)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 47 Thumb down 0

  • Il y a encore chez PayPal un problème avec les dossiers. Mineur peut-être, mais très agaçant.

    Dernièrement, je fais un paiement directement par carte de crédit, sans utiliser l’option PayPal.

    Je reçois tout de même un courriel de PayPal me disant que j’ai employé une adresse de courriel qui n’est pas à mon dossier. En plus, ils rajoutent pour le receveur au bas de ma confirmation de paiement que le marchand n’est pas protégé, et devrait se méfier, puisque j’utilise une adresse inconnue de leur système.

    J’ai essayé en vain d’ajouter l’adresse à mon supposé dossier. Niet! Impossible!

    Heureusement que le marchand a confirmé la réception du paiement. Autrement, j’aurais eu quel recours? Mystère!

    Pas si mineur que ça le problème, quand j’y pense. Essaieront-ils une bonne fois de garder les fonds parce qu’ils ne me reconnaissent pas? Ça ne me surprendrait pas une miette!

    Bonne journée à tous!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 16 Thumb down 0

    • @Fafouine

      J’ai aussi eu le même genre de problème l’année dernière avec Paypal. Et ce printemps je me suis inscrit sur un site pour acheter des logiciels et m’inscrivant sous une autre adresse email. En essayant de compléter la transaction, Paypal l’a bloqué parce qu’ils ne reconnaissait pas l’adresse. J,ai donc voulu l’ajouter dans mon profil Paypal mais le système ne voulait pas le prendre. J’ai donc changer l’adresse de base que j’y avait inscrite mais ma transaction restait toujours bloqué chez le vendeur. Finalement, j’ai remis l’adresse originelle dans mon compte paypal et après une semaine ou tous les soirs j’essayais différences façons de régler la transaction, j’ai demander a fiston de passer la transaction sous son compte a lui…

      Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

    • Si vous avez payé avec une carte de crédit disons VISA, vous pouvez utiliser un Big Brother pour faire le méchant Big Brother.

      Il suffit de faire un chargeback sur la transaction dont vous n’êtes pas satisfait. Premièrement, le marchand ne peut dire qu’il n’as pas reçu la somme car VISA les a payés. Deuxièmement, VISA va exiger du marchand de prouver qu’il a livré le bien ou rendu le service.

      Finalement, si le marchand est une grosse corporation désorganisé, ça se retourne contre eux parce que retrouver les traces de la transaction ça leur couter des heures de travail. Parfois, ils en sont incapables ou préfèrent rembourser.

      Évidemment, a partir de ce moment, ils vont se souvenir de vous…….

      Cotez ce commentaire: Thumb up 16 Thumb down 0

    • Mon cerveau s’est mis a réfléchir et j’ai fait le lien entre «dernièrement» et l’interface de paiement de ce site.

      Cette interface offre le choix entre paypal ou Visa. Elle demande une adresse email dans le cas oû on utilise Visa. Pourquoi Visa voudrait-il une adresse email? il n’en ont rien a faire. Au mieux pour m’envoyer un reçu?

      Donc, c’est Paypal qui veut mon adresse? Pourquoi? C’est la que j’ai décidé de garder ma bière jusqu’à ce que je sois rassuré.

      Si je met mon numéro de carte de crédit et une adresse email, Paypal se mêle de ses affaires. OK?

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

      • @ Cowboy

        Non, la transaction mentionnée plus haut n’impliquait pas ce site-ci.

        C’était le même modus operandi partout où j’ai payé avec ma carte de crédit sur internet. L’adresse de courriel demandée sert en effet à vous faire parvenir un reçu de la transaction.

        Selon ma logique, si je paie par carte de crédit MasterCard, c’est MasterCard qui devrait me faire parvenir un reçu, pas PayPal.

        À moins que quelqu’un apporte une autre lumière sur le sujet, je crois, qu’on le veuille ou non, que PayPal se porte garant des transactions sur le Web, donc, se mêle de la transaction peut importe le choix que nous avons fait.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

        • Merci. Ca m’éclaire.

          Je crois bien que Paypal, tel que le décrit le beau dessin plus haut, garantit le paiement au vendeur contre une commission.

          A mon souvenir, il ne paient que quand ils se sont payés eux-mêmes. En plus, ils se lavent les mains de toute autre chose que du paiement. Leur risque est minime et leur commission peut être raisonnable.

          Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • J’ai juste des bonnes chose a dire ce matin de Paypal. J’achète un télescope russe d’un vendeur chinois (de Chine) et au lieu de m’envoyer le télescope qui était sur le lien ou sur la photo, le pourri m’envois plutôt la moitié gauche d’une paire de jumelles russe (au moins ça c’était vrai).

    Je fait une plainte et le chinois de prends même pas la peine de répondre au courriel, ce qui fait que 10 jours plus tard (samedi voila 2 jours), mon compte est crédité de presque 47$ canadien, soit le montant total de la transaction.

    Le monsieur il est très content.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 0

    • Ceci ne change en rien le fait que vous soyez mécontent mais si la proposition du chinois était en français, vous aviez raison de vous plaindre. Par contre, si sa proposition était formulée en anglais, il aura peut-être été honnête ou au pire ambigu.

      En français l’objectif d’un télescope est un miroir et pas une lentille comme dans le cas de jumelles ou encore d’une lunette d’approche. Mais en anglais le mot telescope peut sighifier aussi bien l’un que l’autre à moins qu’il ne soit spécifié refracting telescope ou reflecting telescope…

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

      • Mécontent du produit je veux dire…

        Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

        • Ouin!! Le correcteur n’est pas apparu avec le changement du blogue au magazine. Ça nous faciliterait tellement la vie!

          Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • Ouin…À jour et précis le “Monsieur”

        Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

      • Bonjour Denis, anglais ou français, quand le vendeur chinois te montre la photo du téléscope qu’il a l’intention de t’envoyer si tu lui “paypal” le bon montant, tu t’attend a recevoir ce qui est dans la photo et non pas une moitié de jumelles.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Il y a longtemps que j’ ai abandonné “Pay pour rien” suite à un achat sur Ebay alors que je n’ ai rien reçu

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

    • @ Vayoche

      Utilisez-vous un autre procédé pour faire vos achats en ligne maintenant?

      J’aimerais bien savoir comment me débarrasser de PayPal, si jamais c’est possible :smile:

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • J’utilise généralement ma carte de crédit.

        Légalement, vous êtes mieux protégée, je pense.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

      • J’ utilise une carte de crédit quand c’ est possible ,sinon je n’ achète pas

        Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

      • As-tu essayé une carte de crédit pré-payé? Il y en a partout ou presque maintenant, même dans les SuperC et Jean-Coutu.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

        • @ mack jigger

          Généralement, lors d’un achat en ligne on nous demande nom, adresse, courriel, et tout le tralala.

          Comment ça fonctionne avec une carte de crédit prépayée?

          Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

          • Je me demande si ca va marcher avec une carte pré-payée pour la vente d’un bien physique? Les marchands vont souvent corréler adresse de livraison et adresse du porteur de carte a cause des fraudes.

            Une carte avec une très petite limite (200$) semble plus facile. On peut payer d’avance la carte pour des plus gros montants.

            Ensuite, il y a le chargeback, plus la loi québécoise qui limite la responsabilité plus les assurances de maison.

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

          • @ Cowboy

            C’est bien ce que je pense au sujet de la carte prépayée. Impossible d’acheter un produit en ligne sans donner nos coordonnées.

            La carte prépayée est quand même une bonne solution pour d’autres situations.

            Bonne soirée :smile:

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

    • Même chose pour moi.

      PayPal = $%?&**!!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Je n’ai pas d’histoire d’horreur à raconter (pour l’instant).

    J’ai abandonné PayPal avant d’avoir des problèmes et suite à la lecture de ce genre d’expériences par d’autres utilisateurs.

    Dorénavant j’achète par carte de crédit. Je me suis procuré une carte de crédit avec une marge très limitée spécialement pour les achats sur Internet.

    Enfin, je n’achète qu’à des compagnies qui ont “bonne réputation”. Mieux vaut se passer d’une transaction que de perdre de l’argent.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

  • Mon histoire sera longue. Je n’ai pas encore tous les éléments mais laissez moi vous dire que beBELL est en cause et que la somme en jeu dépasse les 2000$. Je vous reviens sur ce sujet. (C’est rendu que j’agis comme C.Poirier à TIVIA)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • Très bon article. Au moins, on sait qu’il y a encore des gens honnêtes qui n’ont pas rejoint le côté obscur de la magouille! -)

    Personnellement, je suis très frileux et achète rarement sur Internet. Par contre, je commande en ligne à l’occasion chez Bureau en gros et la source. Mes seules transactions (achats de moins de 50 $) par Internet ont été transigées sur le site Amazon.ca par carte de crédit et je peux vous confirmer que le tout s’est fait sans anicroche.

    En y repensant bien, j’ai eu une anecdote non pas avec Internet, mais Postes Canada. J’ai acheté en ligne chez Future Shop un logiciel d’impôt (livraison incluse)et jusque-là tout allait bien. J’avais même l’info pour suivre le paquet durant son transport. Malheureusement, lors de la livraison, j’étais absent (c’est là que tous mes problèmes ont commencé). J’ai dû me débattre pendant 2 bonnes heures comme un diable dans l’eau bénite pour que le colis ne retourne pas à son expéditeur simplement parce que l’employé n’avait pas déposé dans ma boite aux lettres le « fameux » carton permettant de récupérer le dit colis au bureau de poste. J’appelle au bureau de poste et on me dit que le colis a été déposé dans un Provisoir près de chez moi. Mais sans le carton, impossible de récupérer le logiciel d’impôt!!! Malgré tout, l’histoire s’est bien terminée grâce à la bonne collaboration du responsable au bureau de poste.

    ahhhh, bureaucratie, quand tu t’en mêles ! ;-)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • Il m’est arriver avec Bell une histoire presque semblable à Claude LaFrenière mais qui c’est bien terminée finalement.
    Mais en voulez-vous une bonne; pendant trois ans j’ai payer pour de la haute-vitesse (avec Bell) alors que je demeurais à Saint-Hipplyte sur le chemin du lac Bleu, ma vitesse sur internet n’a jamais dépassé 3.25mbp/s jamais.Et quand j’ai téléphoner à Bell pour leur demander une réduction des tarifs puisque je n’arrivais pas à au moins 8.00mbp/s savez-vous ce qu’ils m’ont dit? “Vous savez,c’est normal car il y a beaucoup d’arbres dans votre secteur.” ??????

    Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

    • Je la connais trop bien l’histoire des arbres. Elle doit faire partie de la formation des employés. Je me la suis fait servir pendant 10 ans.

      Quand même bizarre que maintenant les arbres sont toujours là, devant la même tour, et que je n’ai plus de problème.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

  • Jamais eu de problèmes avec Pépale! ‘Faut dire que je ne suis pas un très gros «transactionneux». Vous me faites peur avec vos histoires! :-P

    Mais si DJ Marcus ferme la musique, ça ne peut que mieux se passer avec eux.

    À suire…

    Concernant les interventions des quelques-un(e)s ici, personnellement, je préfère ne pas raconter mes histoires avec Bell… Tout simplement parce que je ne peux le faire sans insérer un jurons aux deux-trois mots ce qui rendrait toute lecture impossible.

    Le Dauphin vente air

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0