Lorsque le Bureau est un … bureau !

9 septembre 2012 7 h 39 min 21 commentaires Views: 1051

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

 
Le Formateur

Pour bien des gens, comprendre une métaphore aussi simple que celle du Bureau peut être aussi difficile que de subir les affres épouvantables d’un sergent instructeur. (Image empruntée au film de Stanley Kubrick, Full Metal Jacket.)

 
Expliquer l’informatique à un nouvel arrivant dans ce monde intangible (mais bien réel) est difficile. Surtout si l’on est incapable d’expliquer ce qu’est le bureau! Dans cette chronique, j’offrirai une méthode avec exemple pour le faire.

Prêt, pas prêt, on part !

Le vrai problème, lorsque l’on doit expliquer le fonctionnement d’un ordinateur à un néophyte, réside dans une démarche étrange qui est de transposer l’intangible en tangible. Les deux sont réels, mais l’on peut toucher le second, mais par le premier. L’ordinateur, c’est l’outil, mais il travaille et nous présente de façon intangible le résultat.

Un ordinateur est souvent perçu comme étant l’écran, car il est celui qui crée la réalité. En effet, l’image qu’il projette est réelle, mais intangible. Elle n’est que le résultat du travail effectué dans l’unité centrale. Par contre, le frigo est froid en dedans lorsqu’on l’ouvre, mais c’est le moteur et toutes ces composantes qui font le travail. Cependant, le résultat du travail est tangible. Son avantage sur l’ordinateur réside que dans le fait que le lait est froid ! On peut le prendre dans la main (le contenant naturellement!), verser le contenu dans un verre, etc. L’image sur notre écran elle est intangible, car elle n’est que de la lumière sur une TV. Il nous faut alors le rendre tangible par les doigts et pas par les yeux.

Je fais souvent la transposition avec l’exemple suivant : lorsqu’on travaille dans un bureau, on a un bureau (pupitre avec une chaise) pour s’acquitter de sa tâche, des classeurs à tiroirs, des crayons, des règles, des plantes souvent (elles peuvent servir plus tard), etc.

En informatique, le bureau c’est pareil. C’est une surface (un espace) de travail et par son intermédiaire, nous avons accès à tout ce dont nous avons besoin. On utilise cet espace avec nos outils informatiques (il faut garder ça très simple). Ce qui veut dire que l’on travaille de la même façon avec un ordinateur que dans un bureau. On utilise nos mains pour manipuler les objets et les outils dont nous avons besoin pour accomplir notre travail.

Cet exemple a le grand avantage de rendre tangible (i.e. qu’on peut toucher) ce qui est intangible (i.e. que l’on ne peut pas toucher) dans l’écran. En plus, à cause des classeurs par exemple, on va pouvoir le réutiliser plus tard pour parler du disque dur entre autres.

Sachez que cet exercice de transposition est, d’expérience, le plus difficile à faire. La différence entre l’intangible (réalité non palpable avec nos sens du toucher) et le tangible est très difficile pour quelqu’un qui n’a jamais eu à le développer.

L’inverse est aussi vrai. Qui n’a pas vu un enfant de trois à cinq ans sur un ordinateur comprendre rapidement comment ça fonctionne ? En (très) gros, c’est qu’il n’a pas des années d’apprentissage à désapprendre que le réel n’est pas seulement quelque chose que l’on peut toucher, mais aussi quelque chose de virtuel.

Gardez ce fait en mémoire lorsque vous aurez à expliquer à quelqu’un.

Auteur(e) Benoît Lacombe

Mon premier ordinateur fut un IBM PC 5150 usagé et ensuite, ce fut un Macintosh SE. Depuis ce temps, naturellement, j’ai toujours servi de neveu/ami/gendre-qui-connait-ça-pis-qui-sert-à-dépanner-ou-expliquer. Depuis quelques années, je donne, entre autres, de la formation d’initiation à l’informatique et de logiciels à des gens de tous âges. Cette chronique offrira des façons, des trucs et des exemples à utiliser pour aider la compréhension de l’ordinateur à ces «nouveaux arrivants» en fonction de leur type d’apprentissage.

21 commentaires

  • Excellente idée de penser aux débutants en informatique !

    Les explications simples rendent l’apprentissage moins ardu pour beaucoup.

    Tout le monde n’étant pas né avec un iBidule dans les mains, je suis certaine que vos articles en aideront plusieurs.

    Bienvenu au Magazine, M. Lacombe :smile:

    Cotez ce commentaire: Thumb up 15 Thumb down 0

    • Étant de nature plutôt silencieuse (en particulier sur le net), j’apprécie ce mot de bienvenue de votre part.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • J’ai eu des clients qui ne pouvaient faire le lien entre les limites d’une fenêtre et le reste du bureau. Pour eux, ce n’était qu’un carré, partie d’une même image. Surprenant!
    Pas de capacité d’abstraction 3D.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

  • Avec l’arrivée de Windows 8, la métaphore du bureau va être encore plus difficile à catcher…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 18 Thumb down 0

  • Article intellectuellement intéressant.

    Merci Benoît.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 10 Thumb down 0

  • En effet, c’est très intéressant. J’ai hâte de voir la suite, dans le genre “Ubuntu pour les nuls” ou autre.

    Merci et fécilitations.

    Philip Desjardins

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

  • “Nelson” mais pas Nelson. je décroche.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 11

  • Maudit…. On a des bons articles…! Ça change du discours politique….!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 3

  • Je ne peux faire de don par carte de crédit ; j’ ai le message suivant :
    ” Vous ne pouvez pas utiliser une adresse de courriel ni un numéro de carte rattaché(e) à un compte PayPal existant. Si vous êtes titulaire d’un compte PayPal, veuillez vous y connecter. Dans le cas contraire, veuillez modifier l’adresse de courriel ou le numéro de carte, puis réessayer.”
    On ne peut donc faire de don par carte de crédit

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 1

    • Je n’ai pas eu ce problème. J’ai utilisé la colonne de gauche, pas celle de Paypal.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • La métaphore du bureau, et son rangement (dossier/fichier), demeure encore la plus simple et la plus productive pour quiconque possède des notions élémentaires en informatique. Comme le souligne avec justesse toogreen, elle est malheureusement en train de prendre le bord avec l’arrivée de Widows 8 et l’intention avouée d’Apple de simplifier encore plus les choses en intégrant des éléments de son système d’exploitation mobile au Mac, entre autres exemples.

    Si l’informatique est condamnée à prendre ce chemin, l’utilisation d’un système d’exploitation ne se fera bientôt plus qu’en appuyant du doigt de jolies icônes, sagement rangées sur une belle surface (on ne parle plus bien sûr de bureau) claire et sans taches . Il ne sera donc plus nécessaire de se casser le ciboulot pour apprendre à naviguer dans les méandres du système d’exploitation tel qu’on le connaît encore aujourd’hui.

    Rendre l’usage d’un ordinateur aussi simple que celui d’un toaster, c’était le rêve de Steve Jobs. À la lumière des récents développements, je ne suis plus tout à fait sûr que ce soit le mien.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

  • Faire comprendre la notion du bureau à un néophyte ou à quelqu’un qui n’est pas “computer” ce n’est pas si pire. C’est plus ardu de leur faire comprendre la gestion des dossiers et des fichiers, comment créer et où mettre les dossiers, où déposer le fichier téléchargé ou bien comment le retrouver dans l’ordinateur. Bref leur faire comprendre la hiérarchie des dossiers et des fichiers. Aussi j’ai souvent vu que les gens ne cassent pas la tête, ils mettent tout sur le bureau et ils t’appellent pour te dire que leur ordi est lent, donc parfois l’intangible devient très tangible, le bureau est leur bouée de secours.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

    • Bonjour,

      La question de l’organisation de l’information dans un ordinateur fera partie d’une chronique ultérieure. Il est cependant vrai que ceci est définitivement le sujet le plus ardu et j’ai acquis, au gré des années, quelques astuces et trucs pour rendre cette partie de l’apprentissage moins difficile.

      Cordialement
      BL

      Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

      • L’informatique pour les nuls!

        Ne serais-ce que pour vos chroniques monsieur Lacombe, je souscris de bon cœur une bouteille à chaque mois.

        Si vous ajoutez un lexique pour décortiquer ces maudits acronymes si familiers aux usagers experts et tellement embarrassants pour le néophyte, je serai comblé.

        Votre venue monsieur Lacombe est grandement appréciée.

        Michel Cloutier

        Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

        • @ scrogneugneu

          Cette page de Wikipédia vous donnera un définitions des abréviations informatiques.

          Il suffit de cliquer sur la première lettre de l’abréviation pour voir le choix d’explications.

          J’espère que ça aidera un petit peu :smile:

          Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Crime, épatant ce nouveau babillard, j’en suis déjà accroc et j’avoue que la qualité et l’originalité sont au rendez-vous. Toutefois j’ai une question.

    Pourquoi avoir attendu si longtemps?

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

  • M… Je viens de comprendre que Benoît Lacombe est bien le jeune soldat qui se fait gueuler dessus dans Full Metal Jacket. J’espère bien lire un jour une chronique sur la façon de tourner de Kubrick :-)

    De plus, ayant souvent affaire à des néophytes à qui expliquer l’ordinateur (et ayant constaté que la technique du sergent Hartman ne fonctionnait pas très bien) j’accueille avec plaisir ces conseils.

    Merci.

    Alex

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

    • J’avoue que j’aurais bien aimé avoir un formateur lors de mon initiation à l’informatique.

      Dans mon cas, j’arrive au travail un lundi matin et je trouve ce drôle de machin (PC) sur mon bureau.

      Un cours de trois heures et, débrouille-toi pour être productive. Faut dire que le patron n’en savait pas plus que nous sur le sujet.

      Ce que j’en ai consommé des “Pour les nuls”!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

    • @Alex

      Sur le BluRay de «Eyes Wide Shut», il y a quelques entrevues intéressantes avec les acteurs. Plus candide que la normale et qui jette un peu de lumière sur le processus de création.

      La qualité technique du BluRay fait bien ressortir l’incroyable beauté des images. Kubrick devait toujours utiliser la meilleure pellicule disponible.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Mon bureau physique est complétement vide. Pas de piles de documents, pas de photo, pas de crayons, de brocheuses. Je suis full numérique. Ma voisine de cubicule se fout de ma gueule parce que j’ai plein de documents sur le bureau de mon ordi. Elle trouve que ca fait désordre.

    Pourtant, je fitte dans la métaphore, me semble.

    Dans Windows, la métaphore du bureau est associée à la machine et pas à l’usager. Ca date de la métaphore du PC soit un homme, une machine.

    Depuis le multi-usager, je dois mettre mes affaires dans «mes documents», ce qui brise la métaphore. Vive Linux/UNIX ou le bureau est associé à l’usager.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0