Apple vs Samsung: vantardise d’esclaves

16 août 2012 11 h 26 min 58 commentaires Views: 171

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

L’aberration qui ressort de l’affaire Samsung vs Apple, c’est qu’il aura fallu un siècle et demi de luttes ouvrières, de militantisme à la dure et d’incarcération de chefs syndicaux pour en arriver au fait qu’en cette deuxième décennie du XXIe siècle, des gens sont fiers de travailler pour une entreprise multinationale 20 heures par jour et sept jours semaines.

Lisez-moi bien. Durant le procès en cours, c’est Apple qui a d’abord insisté sur les longues heures quotidiennes consenties par les équipes du iPhone et du iPad pour en arriver aux résultats que l’on connaît. Il n’y aurait pas eu de miracle ou de pensée magique, seulement du talent et, surtout, du travail. Énormément de travail.

Vantardise à laquelle s’est attaquée Samsung. Et pour se faire, elle a fait témoigner la chef designer Leeyuen Wang, une jeune femme dans la trentaine à qui l’on doit, notamment, l’interface du Galaxy 5, une interface qui aux dires des avocats d’Apple, serait un peu trop empruntée à celle du iPhone.

Mme Wang a soutenu qu’Apple n’avait pas le monopole des longues heures de travail. Dans son cas, a-t-elle raconté au Tribunal, elle passe régulièrement au travers de périodes où elle ne dort que deux ou trois heures par nuit. Même qu’en 2010, l’intensité du travail fut tel qu’elle n’arrivait plus à nourrir son poupon au sein, ce qui fait que ses glandes mammaires ont cessé leur essentielle production. Ici attention ! La madame ne se plaignait pas, elle pavoisait !


De quoi parle-t-on ? De la valorisation industrielle, probablement sociale itou, de l’esclavage techno. Dans ce procès, voici des témoins qui surenchérissent sur leur degré de servitude inconditionnelle. C’est l’équivalent du fait que ma quéquette est plus longue que la tienne, que mon père cogne plus fort que le tien et que mon char coûte dix fois plus cher que le tien. Tu te penses bon avec des 15 heures de travail par jour, mon p’tit gars ? T’as rien vu ! Moi, je m’en tape 20 et je dors seulement deux heures ! Écrase, p’tit-cul !

Qu’est-ce qui fait qu’en techno, les entreprises arrivent à faire travailler leurs employés autant que s’ils se les étaient achetés dans une foire de viande humaine ? Que des jeunes démarrent une petite boîte novatrice et que pour ce faire, ils y consacrent des heures indicibles, je peux comprendre. Mais qu’au bout de cinq ou six ans, quand la micro firme est devenu une PME rentable et prometteuse, que des employés non-propriétaires imitent les fondateurs sur le plan heures travaillées, cela au point d’en faire un point de valorisation, je comprends moins.

Accordera-t-on une promotion à un père ou une mère de famille qui, en privilégiant sa vie familiale et l’éducation de ses enfants, n’est pas toujours présent(e) dans les grands marathons d’heures folles, ou à une personne qui s’affiche ouvertement et fièrement comme n’étant pas rebutée par ses conditions bien rémunérées d’esclave moderne, au point de faire se tarir son système d’allaitement ? Poser la question, c’est y répondre.

Si je pose la question, c’est parce que je l’ai déjà posée à des proches de Microsoft ou d’Apple, pour ne citer que ces deux multinationales, où on m’a parlé des heures de fou qu’il fallait régulièrement investir pour faire carrière, pour atteindre au moins le palier occupé par les vice-présidents ! Cela ne semble-t-il pas contredire cette caractéristique de la génération Y voulant qu’elle ne travaille que les heures qu’elle veut bien consentir et qu’elle n’a aucune fidélité de carrière envers son employeur ? Peut-être que finalement, on connaît aussi mal les trentenaires que l’on connaissait les 20-25 ans avant l’apparition des carrés rouges.

De quoi faire se retourner Michel Chartrand dans sa tombe !

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

58 commentaires

  • C’est ça l’esclave moderne, on y est poussé par manipulation des masses, par plans de “dressage” psychologiques inconscients qui peuvent s’échelonner sur 10 ou 20 ans..

    Que dire de LA DETTE. Pensez y bien, au final tout le monde ici donne au moins 25% de son temps de travail aux fraudeurs du cartel bancaire international.

    Personne n’en a vraiment conscience mais les DETTES nationales découlent toutes d’un système monétaire PRIVÉ frauduleux mis en place il y a plus d’un siècle aux USA (la FED)et depuis les années 1970 au Canada.
    Et LA DETTE explose depuis.

    Si on vous demandait : “Consentez-vous à donner 3 mois par année de votre temps de travail quotidien à de richissimes bandits à cravate qui ne vous donneront rien en retour sauf encore plus de dette?”

    Tout le monde refuserait bien évidemment. Pourtant c’est ce qui se passe dans les faits…
    Et n’est-ce pas là la définition de l’esclavage? de travailler contre son consentement?

    Pour mieux comprendre la fraude du système monétaire :
    http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_l-argent-dette-de-paul-grignon-fr-i_news

    Cotez ce commentaire: Thumb up 15 Thumb down 7


    • et comment ça s’est mis en place
      http://www.dailymotion.com/video/x4gebe_zeitgeist-systeme-bancaire-mondiale_news

      Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 2

    • haha ! théorie du complot, j’adore !

      Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 8

      • Je l’avoue, je ne suis qu’un immonde blasphémateur qui ose remettre en question la sainte parole du Dow Jones et du FMI.

        Maxime, juste entre toi et moi, des magouilles et des complots, il y en a depuis que le monde est monde et que l’homme cherche des moyens pour s’accaparer de plus gros morceaux de mammouth!
        Et la première qualité d’un complot, c’est de passer inaperçu.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 14 Thumb down 2

        • passer inaperçu ou lire ”L’oligarchie ça suffit, vive la démocratie” par Hervé Kempf
          Il y as des tableaux et des statistiques!

          Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 1

    • @ Rexie

      Bien d’accord !

      Un petit vidéo qui explique comment votre banque, et toutes les banques de la planète, prêtent plus d’argent qu’elles en ont vraiement.

      http://www.youtube.com/watch?v=WMTyKduYrUk

      Si vous mettez $10 000 à la banque.
      La banque va rapidement transformer ce 10 000 dollars en 100 000 dolllars en ne faisant pratiquement aucun effort et en utilisant la force de travail de tous ceux qui déposent et reçoivent des prêts.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 10 Thumb down 0

      • (ajout)

        On n’a pas éléminé l’esclavage, on l’a simplement transformé pour le rendre désirable.

        Si le genre de pratique banquaire décrit plus haut est utile à la société, ou essentiel à la société, pourquoi est-ce que ce n’est pas la société qui gère tout ça démocratiquement ?

        La federal reserve américaine n’est fédérale que de nom.
        C’est en pratique un cartel banquaire.
        Nimporte quel économiste vous le dira.

        Un petit groupe de banques privées gère la politique banquaire de la plus grosse économie au monde.
        Et c’est pareil pour les autres pays.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9serve_f%C3%A9d%C3%A9rale_des_%C3%89tats-Unis

        Ce système banquaire a été craint par les pères fondateurs des États-Unis, ceux-ci y voyaient la pire menace à la liberté concevable.

        Le “Federal Reserve Bank Act” est voté et est promulgué par le président des États-Unis Woodrow Wilson le 29 décembre 1913, à l’insu de tout le monde et l’avant-veille du jour de l’an.

        Ce système n’a pas prévenu la grande dépression de 1929, 16 ans plus tard, ni aucune des dépressions majeures que les États-Unis et le monde ont connu depuis.

        Paul Bernanke, l’actuel président de la Fed, est un soi-disant expert de la crise de 1929, et il a présidé la fed en 2008 lors de la crise des papiers commerciaux dont nous subissons tous les répercussions jusqu’à aujourd’hui.

        Une crise dont les conséquences menacent l’Union Européenne de dissolution et qui a mené plusieurs pays dont l’Islande, la Grèce, l’Espagne, le Portugal et peut-être bientôt la France au bord de la faillite.

        Les faits sont déjà là.
        Si tout cela n’est qu’une théorie du complot, alors on n’est pas en 2012 et la crise de 2008 ne s’est pas encore produite.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

      • “Force de travail” !!! on parle plus. d’informatique là.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 1

  • Et bien mon cher Nelson, pour avoir fait partie de ce beau monde pendant quelque temps, je peux raconter mon expérience. Fraichement diplômée du CEGEP Maisonneuve en développement web, je me prépare a faire carrière, OUPSSSS explosion de la bulle technologique, merde! J’étais une matante comparée aux autres diplômés. J’ai quand même réussi a me trouve un contrat de 6 mois. Salaire fixe par semaine, échéance a respecté, mon patron est un fou furieux, il m’aide même a mettre dans mon auto un iMac pour que je puisse travailler le week-end euhh, menace constante de licenciement, etc. après 6 mois d’enfer, j’ai décidé de changer de branche. Maintenant je travaille dans un hôpital ou encore une fois les heures supplémentaires ne sont pas payées, mais que voulez-vous, faut bien gagner son pain !!!!!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 30 Thumb down 2

  • Martin Dufresne

    Que du vrai dans ce texte. Je commente rarement vos textes (même si je les trouves toute excellent), mais celui-ci m’a particulièrement accroché.

    Bravo, bravo et juste bravo!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 20 Thumb down 0

  • Je ne comprendrai jamais ce type de pensée. Ces gens-là n’ont pas l’air de comprendre qu’à passer tout son temps sur un seul aspect de son éxistence amène inexorablement les autres aspects de la vie à être partiellement ou totalement négligés.

    Je comprends l’exemple de la petite entreprise et les heures de fous travaillées par les propriétaires : ils n’ont pas vraiment le choix pour faire rouler “la biz”.

    Mais pour qu’un élément extérieur en fasse autant par besoin de valorisation (ou de promotion) me dépasse tout autant que vous m’sieu’ Dumais.

    Il s’agit là de la négation totale du loisir et du vin, c’est une ATTAQUE ! AUX ARMES ARRGGHHH!!!

    Bonne journée!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 13 Thumb down 0

  • Cher Nelsonne. Tu viens de confirmer ma décision, prise au tout début et que je maintiens depuis, de ne pas avoir de cellulaire. J’ai bien assez de tout le reste pour devenir mon propre esclave.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 20 Thumb down 0

  • Ce qu’il faut comprendre de ceci est que le travail est très valorisé en Asie. Faire des heures de fou est coutume.

    Par example, au Japon (c’est le pays que je connais le mieux), il n’est pas rare qu’un employé s’évanouisse au travail, soit envoyé à l’hôpital pour ensuite revenir au travail quelques heures plus tard, soluté au bras. Et je ne parle pas d’un cas fictif mais bien réel tel que décris par mon beau-frère, japonais, qui travail pour Mazda. Mais comme il me disait, ils n’ont pas le choix car il y a tellement de gens qui peuvent prendre ta place que si tu l’a quitte trop longtemps, t’es foutu. Un autre example? Les amis a ma conjointe ne vienne ici au Canada que pour 2-3 jours tous les 4-5 ans faute de pouvoir prendre des vacances. Ça c’est 18 heures d’avion x2 pour 72 heures de vacance.

    Et comme travailler est plus important que ta famille, bien le reste prend le bord.

    J’ai essayé d’expliquer le concept de retraite a ma conjointe (elle se demandait pourquoi je mettais de l’argent de côté à chaque paie) et elle est resté surprise. Pour elle, tu travailles jusqu’à ce que tu ne le puisse plus physiquement.

    J’imagine que le concept est similaire pour nous amis anglo (américains et canadiens), sauf pour la retraite.

    Pas surprenant que le taux de suicide est effarant dans ces pays.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 15 Thumb down 0

  • Vous travaillez sur un projet hautement stratégique pour la société qui vous emploi depuis des mois (années bien souvent), vous êtes sur le sprint de fin de projet. Ce projet vous a occuper 8 heures par jours 5 jours semaines depuis les 36 derniers mois. Naturellement votre société vous a bien traité durant cette période et vous adorez vos collègues!

    Si vous deviez vous défoncez entres 60 et 80 heures semaines pours les deux prochains mois pour livrer votre projet et celui-ci est un impact significatif sur le marché, est-ce que vous le ferez?

    Travaillant en TI, je l’ai fait à quelques reprisent.

    Dans le cas de Mme Wang du procès Apple VS Samsung, c’est du n’importe quoi! Qu’elle société, patron, collègue ne mettra pas un stop en voyant un parent d’un nouveau né travailler à cette cadence? Déjà que nous nous moquons gentiment des nouveaux papa ou des nouvelles maman arrivant au bureau avec tous les signes de manques de sommeil.

    Bon ce procès est le show de l’heure, plus que les élections Québécoises ou Américainnes, chaques jours des révélations faites à ce procès sont relayés sur la toile. Une bonne partie de ces révélations ont l’air tout droit sortie de l’Absurdistant.

    Rémi

    Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 1

  • Il y avait hier soir à TV5 un programme très intéressant sur “La mort programmée de nos appareils”.

    http://www.tv5.ca/emissions/cash-investigation-100438784/la-mort-programmee-de-nos-appareils-100438790.html

    On y voyait comment les compagnies construisent leur matériel pour que leur vie moyenne soit prévisible.
    Ainsi, certains portables HP à 400$ mourraient au bout de 2 ans parque le choix des composantes faisait en sorte que ça brisait dans les temps désirés. Pourtant la même compagnie fait du matériel (à 1000$) qui durent en moyenne 6 ans! Ils sont capable de faire encore mieux. Rappelez vous les premiers HP… Ce n’était pas tuable.

    À la fin du programme on a parlé beaucoup de APPLE qui fait son matériel de telle sorte qu’on ne puisse remplacer les batteries. Ceci aussi fait parti d’une stratégie qui force à remplacer son téléphone ou sa tablette aux deux ans. Probablement que Samsung fait de même.

    Il y avait aussi une courte entrevue avec une personne de iFixit (http://www.ifixit.com/) , qui est une petite entreprise qui explique comment remplacer soi-même la batterie de ces appareils pour un prix dérisoire par rapport au prix demandé par Apple..

    C’était à voir. Malheureusement, il ne semble pas avoir de reprise de cette émission dans les jours à venir.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 15 Thumb down 0

    • @ Plante_ca

      Ce n’est pas le cas des Samsung, du moins pas tous. J’ai facilement accès à la batterie de mon Galaxie S (première génération). Pourquoi? La carte SIM et la carte microSD se trouvent en dessous. ;-)

      Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

    • L’obsolescence programmée est un concept énoncé en 1932.

      Imaginons que Dell aurait fabriqué des ordinateurs concus pour durer 20 ans et que j’en aurait acheté un en 2002. Cet ordinateur (pentium III) aurait 100 moins de puissance (CPU, DD, réseau) que celui qui est devant vous aujourd’hui.

      Si vous me parliez de voitures ou de laveuses à linge, je suis d’accord, plus durable égal plus écologique. les performances des voitures ont mettons doublées en 50 ans. Pour ma part, j’ai acheté 4 voitures en 28 ans. J’ai gardé l’une d’elles 10 ans.

      Mais la loi de Moore fait que c’est complètement différent pour un objet technologique. Et ce concept n’a pas encore pénétré nos esprits. Même s’il ne brise pas, l’ordi ne rencontre plus vos attentes pour jouer au dernier jeu, regrder un film, utiliser skype,etc.

      J’ai un splendide PIII avec un disque de 40 Go, une écran cathodique de 13 pouces et un modem acoustique. Le voulez-vous?

      Pour les cellulaires, la durée de vie de deux ans, ca date de 1990-1995, bien avant que Apple fasse des téléphones.

      Apple soude la batterie dans le iPhone et AirBook d’une part parce que ca permet de faire l’objet plus petit et plus robuste, ce que j’apprécie personnellement. Et bien sur, ca leur permet de vendre des services, très chers.

      Si vous voulez le faire vous même, allez-y, vous sauverez des sous. En attendant, iFixit monte en épingle cette histoire dans son propre intérêt.

      Et, je me répête ici, il y a moins de pouce cubes d’électronique dans un Mac Air que dans une carte graphique moderne.

      On pourrait donc soutenir qu’en réduisant masse et volume, Apple fait oeuvre écologique.

      Finalement, la vraie question a poser à Apple, c’est comment ils contribuent à l’organisation du recyclage de leurs appareils, autant par la conception que par le support logistique au recyclage.

      Si vous cherchez noise a Apple, regardez du côté du App Store et du iTunes store.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 3

  • Pour revenir au propos de Nelson, j’ai lu avec intérêt ce papier.

    J’entend tellement souvent la conversation typique dans l’ascenseur:

    - Qu’est-ce que tu fais ces temps-ci?
    - Ah, j’en peux plus, je suis débordé. J’ai 5 projets en cour et Claude (ca fait bien de dropper le nom du PDG) attend ma présentation pour 5 heure. Il comprend vraiment pas que j’ai pas le temps de tout faire.

    Ca me hérisse mais je me dis que c’est probablement faqué en partie. Et ça, ca me fait doucement rigoler. Petite note d’espoir.

    J’ai déjà fait beaucoup d’heures mais jamais longtemps et toujours pour des projets que j’aimais et que j’avais a coeur. J’ai une sale gueule, un mauvais caractère et je suis capable de dire non.

    Je me souviens d’une directrice qui m’avait demandé de retarder une opération relativement mineure pour accommoder un projet. J’ai dit non. Fin de l’histoire.

    Mais je me souviens du moment oû elle me l’as demandé et que j’ai réalisé qu’elle se foutait complètement de ma santé. WOW.

    J’ai aussi lu un article de journal qui disait que les travailleurs n’arrivait pas à mettre de l’argent de côté. Selon Adam Smith, c’est tout a fait normal. Dans un marché libre, il suffit de payer assez pour que les ouvriers se présentent demain. Quand il sera malade, il y en aura un autre pour le remplacer.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

  • Eh oui, rappelez-vous l’honorable Lucien Bouchard et la gang de lucides qui disaient que les Québécois sont des sans-coeur qui devraient travailler beaucoup plus. Et comme si ce n’était pas assez, on a maintenant François Legeault qui dit la même chose. Qu’on devrait travailler comme les Asiatiques. Misère de misère, pour eux, on devrait mourir sur la job peux-être!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 16 Thumb down 5

  • L’obsolescence programmée commence dans la tête du consommateur.

    Qui a déjà payé 5 000$ un ordinateur avec moniteur 2 couleurs, puis 2 000$ puis 1 000$ et maintenant il peut en avoir un 256 fois plus puissant que son premier pour 500$ et il voudrait qu’il dure 10 ans en plus ! You hou, y a un hamster dans cette roue ?

    Bien sûr que les manufacturiers cherchent à imposer leurs produits, mais les con-sommateurs y sont un petit peu pour quelque chose. Non ?

    Alex

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 1

    • La différence c’est que c’est pas juste psychologique comme pour les voitures. La nouvelle carrosserie te rappelle que tu as le vieux modèle mais le nouveau ne vas pas plus vite.

      Les machines font des choses impossibles il y a dix ans: montage vidéo, jeux au réalisme poussé, analyse de donnée, etc.

      Il n’y rien de mal a ce que les prix baissent. La loi de Machrone, énoncé en 1985, disait que l’ordinateur que tu veux coute toujours 5000$. La loi a tenu jusqu’en 2000. Maintenant, on peut faire pas mal tout avec une tour de 1000$.

      Je veux juste dire que les machines modernes livrent plus de valeur réelle au consommateur.

      Ça veut pas dire que je change d’ordinateur aux deux ans mais je calcule que dans 5 ans, je vais vouloir un portable neuf plus léger avec un écran plus précis, un SDD, une durée de batterie plus longue, etc. Si l’ordi pète après 3 ans, je mettrai pas une cent dessus. Ma voiture de 5 ans, je vais la garder au moins 5 ans encore. Et je vais la revendre au moins 5000.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

    • Ce qu’Alex décrit est normal pour une technologie nouvelle. L’adoption massive et l’intégration des puces à grande échelle font baisser les prix.

      Dans le cas des ordinateurs, à une époque(des 486), on avait tendance à dire qu’il était désuet en sortant du magasin. Mais la puissance nécessaire à l’usage ordinaire et les applications “killers” nouvelles se sont stabilisés. L’obsolescence programmée est venue par le monopole de Microsoft en imposant Vista au consommateur, 4 fois plus gourmant en CPU+RAM que XP, et nécessitant de plus puissantes machines. Sinon, pour la très grande majorité, un pentium “D” sur XP avec un go de ram nous donne autant de confort et de possibilités qu’une grosse bombe all-dressed d’il y a 15 ans… sauf pour les jeux 3D et quelques rares CAD. Il y en a combien de millions de Pentiums tout à fait en ordre qui sont jetés?

      Ce qui n’est pas normal, c’est que les ampoules d’éclairage ne durent qu’un an… de se faire imposer par loi des ampoules fluocompactes au lieu des LED qui dureraient 25 ans. Pas normal que ces même LEDs soient si rares et vendus 3 fois le prix qu’elles valent(comme les voitures électriques tiens!)

      Pas normal non plus que les imprimantes brisent si souvent et qu’aucun efforts ne soit fait pour unifier, standardiser certaines pièces(qui usent trop vite).

      Et le prix de l’encre?!? Plus cher que de l’or, au poids!!!
      Normal parce que Canon, HP, Lexmark et Epson forment un joyeux cartel. Kodak(en mode survie) fut rapidement éjecté parce qu’ils avaient commencé à fabriquer des imprimantes qui consommaient 3 fois moins d’encre, à deux fois moins cher.

      Pas normal non plus pour les disques durs de briser aussi souvent(plus?) qu’il y a 20 ans. “Businessement” normal par contre pour le cartel Western Digital – Seagate ne ne pas sauter sur la fabrication intensive de SSD, beaucoup moins fragiles.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 1

      • Une partie de la réponse à tes interrogations métaphysiques cher Rexie est ; “Au prix que tu payes, tu t’attends à quoi ?”, ou encore ” On en a souvent pour ce qu’on paye.”

        Une imprimante à 60$, t’espères toujours ben pas qu’à va te durer 10 ans ? Mais si elle ne dure tout de même quelques années, où veux-tu que les fabriquants fassent du fric ? Dans les cartouches pardi.

        Acheter c’est voter disait l’autre. Quand on vote pour du cheap, on obtient du cheap. Hé hé.

        Alex

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1

        • Depuis 20 ans j’en ai vendu et j’en ai vu de toutes les gammes de produits et en excluant le très cheap, je peux t’affirmer qu’à 4000$ ou à 500$ les imprimantes brisent tout autant. Puis comment diable une cartouche de toner peux valoir 450$ !?! Seul un cartel permet ce genre de racket.

          Alors selon toi les compagnies capitalistes qui ne veulent que plus de profits et encore plus de profits sont toutes excusées de nous faire la peau parce qu’elles ont de droit divin, la sainte mission de faire de l’argent???

          Par définition, la concurrence capitaliste est supposée être un régulateur du marché, comme dans la nature, une saine course à la survie pour qu’au bout du compte seuls les plus aptes et les plus efficaces perdurent, de façon à améliorer sans cesse la race(le produit). Lorsqu’il y a cartel, ces règles sont pipées.

          Si la saine concurrence existait vraiment (légalement surveillée), les compagnies les plus innovatrices perdureraient(pas les plus traîtresses dans leur marketing), les produits seraient meilleurs et dureraient longtemps, les pièces briseuses seraient standardisée et facilement remplaçables, de nouveau marchés s’ouvriraient, les PME foisonneraient, pour notre bénéfice, celui de la planète et même des actionnaires qui empocheraient un peu moins de millions. That’s all.

          Pis sans la main-mise du premier grand monopole (Standard-Oil) sur le congrès américain en 1910, depuis, on aurait tous des voitures électriques avec une batterie grosse comme une livre de beurre, se rechargeant en quelques secondes de notre électricité gratuite fournie par nos tuiles solaires/éolienne familiale et stockée dans nos sous-sols, nous permettant de faire +1000km sur une charge. Elles pourraient aussi se recharger graduellement avec de la peinture solaire sur la carrosserie, qui existe vraiment et qui fonctionne même par temps couvert, aux infra-rouges(mais le cartel de l’auto la boude) Imagine le nombre de voitures qui lézardent au soleil dans les parking chaque jour…Ou bedon avec le système sans pile et sans fil développé par Nikolas Tesla au 19ème siècle.

          http://www.teslamotors.com/models

          Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 1

          • Fiou Rexie, on ne vit pas dans le même monde.

            Je n’ai jamais acheté d’imprimante à 4 000$ ni même à 500$, encore moins une cartouche à 450$. Je ne peux donc argumenter avec toi s’il y a une différence significative de qualité avec le (très) haut de gamme et le plus cheap. N’oublie pas cependant, que pour une comparaison valable il faut un “n” de plus de 30 items comparables… Sinon c’est une opinion.

            Une HP d’environ 250$ m’a fait 4-5 ans sans problèmes et ensuite une Canon de 200$ a eu la même durée. LE problème que j’ai eu avec elle est qu’en imprimant de moins en moins, je me suis ramassé avec des s’tie de buses bouchées par l’encre séchée. J’ai réglé ce problème par l’achat d’une Samsung laser couleur à 200$.

            http://www.pc-canada.com/item/CLP%252D320%252FXAA.html?utm_source=wishabi&utm_medium=cpc&utm_campaign=wishabi

            Je ne m’attendais pas à une grande qualité photo, je n’ai donc pas été déçu. Mais je dois reconnaître qu’en usage domestique, une imprimante laser couleur à ce prix est quelques chose d’inimaginable il y a 5 ans et que la qualité de l’impression est plus qu’honorable.

            Question marché, prix, consommation, capitalisme… je ne prétends pas, loin de là, comprendre ou expliquer comment tout ça fonctionne. Je regarde aller UNE personne et je trouve cela extrêmement complexe, alors pour une société de 7 milliards de personnes !!!

            Face au capitalisme je peux juste te préciser que politiquement je me situe bien à gauche du NPD…

            Mais sans être trop naïf, je ne suis pas très “théorie du complot”. S’il y avait une fortune à faire avec le véhicule électrique, le moteur à l’eau ou au pipi de chat, ça fait longtemps que de grosses compagnies (y compris les fabricants automobiles qui ne crachent pas sur l’argent), des gouvernements (l’Inde et la Chine sont-elles à la solde de GM et Ford ?) ou de riches mécènes s’y seraient lancés :-) Ça fait kioute dans une discussion, mais ça ne tient pas la route longtemps.

            Une grande partie, sinon la majorité, des consommateurs n’achètent pas un produit mais un prix. Alors, si les crevettes du golfe du Mexique ou de la mer de Chine sont moins chères que celles d’Anticosti*… devine lesquelles tu bouffes au resto et retrouves dans les supermarchés ?

            Alex.

            * Chronique pêcheries de la semaine. Il y a 3 bancs de pêche à la crevette au Québec. Un petit ; le banc de Sept-Îles où le quota est rapidement atteint. Et 2 grands ; Anticosti nord et Anticosti sud.
            Et il n’y a pas de crevettes à Matane !

            Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

          • Complément d’info Rexie ; il n’y a JAMAIS eu de crevettes à Matane, juste une usine et un entrepôt réfrigéré, qui manquaient à Sept-Îles. D’où l’appellation. Pas de désastre écologique là. !

            Alex

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

        • Pis depuis le temps qu’ils en fabriquent, oui on pourrait s’attendre à ce qu’une imprimante de 50$ dure dix ans!
          Le problème, c’est qu’elles sont faites pour briser…

          Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 1

          • Je suis d’accord avec toi que l’industrie et le marché suit l’argent mais quand il assassine, extorque et manipule les lois, je débarque.

            Je suis triste pour notre environnement foulé au pied par les “lois du marché”. C’est probablement ce qui explique en partie qu’il n’y ait plus de crevettes à Matane…

            Oui les nouvelles laser sont pas cher! mais le prix du toner ne cesse d’augmenter et les cartouches rapetisser…

            Mon seul désaccord c’est que GM et Ford et les autres prédateurs capitalistes ont plutôt infiltré le marché chinois depuis plus d’une génération. tu crois qu’ils ne l’ont pas vu venir? Ils l’ont provoqué ce raz de marée de cheap-labor. Quelle aubaine pour eux, des centaines de millions de travailleurs forcenés déjà tout motivés èa l’effort collectif de par les grandes réformes du grand timonier!

            “ILS” font çca dans plein de pays, et quand le niveau de vie (et les salaires) sont devenus trop élevés, “ILS” provoquent des crises dans des pays vulnérables pour se réapprovisionner en cheap labor… pour nous vendre leurs cochonneries briseuses ici à nous les hypers-consommateurs bien dressés par “LEURS” soins.

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • Dimanche dernier, mon beau-frère en était à son dernier jour de vacance. Dimanche dernier, mon beau-frère s’est pendu dans son sous-sol…

    Le travail, sa maladie, même sa relation avec ma soeur sont des facteurs justifiants son geste mais tout de même, ce que je veux dire, c’est que nous ne sommes pas des machines et que nous devons trouver un sens à nos vies autre que celui de la productivité!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

    • @ SBoutch

      “nous devons trouver un sens à nos vies autre que celui de la productivité!”

      Trouver un sens à sa vie n’est pas toujours évident pour certains, compte tenu des coups du sort de la vie elle-même.

      Je suis désolée pour le décès de votre beau-frère.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

    • Shit! Quel sale coup pour ta soeur et pour lui-même! Désolé.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Sont fous ces asiatiques… Ils travaillent tellement qu’ils n’ont pas le temps de vivre, de profiter des fruits de leur travail. C’est bien ce qu’on appelle “perdre sa vie à la gagner”. S’il y en a tant qui sont prêt à prendre la place des autres et bien qu’ils travaillent moins et en fassent travailler d’autres ca créerait de l’emploi, non ?

    @Plante_ca

    très bon vidéo sur l’obsolescence programmée

    http://www.youtube.com/watch?v=2PdX-2rGBSc

    si ma mémoire est bonne, une vieille ampoule électrique fonctionne encore, 100 ans plus tard…. mais c’est pas payant si le monde en n’achète plus alors on les fait moins bonnes. Un exemple parmi tant d’autres…..

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

    • Une ampoule marche encore après 100 ans parmi des milliers produites. Les autres se sont brisées. Une ampoule garantie de durer 100 ans couterait des milliers de dollars.

      Mais oui c’est vrai, l’obsolescence planifiée a été utilisé a grande échelle pour créer une demande artificielle avec un impact négatif sur l’environnement: les voitures, les vêtements, l’équipement de ski, etc.

      Mais faut croire que le truc marche de moins en moins: l’age moyen des voitures au Canada dépassent les 8 ans.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 1

      • @ Cowboy

        (hors sujet)

        Hé hé! Ma voiture aura 22 ans en octobre, et roule encore très bien. Il faut dire que j’ai un mécanicien à portée de main :grin:

        P.-S. Vous en faites pas les environnementalistes, le système antipollution a été modifié pour être conforme avec la sauvegarde de la planète :wink:

        Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

        • Ça ne peut-être qu’une Volvo (-;

          Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

          • @ Moribond

            Aussi surprenant que ça puisse être, il s’agit d’un Plymouth Voyager 1991 acheté en octobre 1990. 248 989 km au compteur, seulement. Pas de rouille, pas de cling clang non plus.

            Un record… peut-être :wink:

            Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

          • @fafouine

            sans doute pas un record
            mais toute une performance :)

            Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

      • “Mais faut croire que le truc marche de moins en moins: l’age moyen des voitures au Canada dépassent les 8 ans.”
        8 ans c’est rien ! Elles duraient 20 ans du temps de nos grand pères!

        Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

        • La voiture de mon père, qui peut-être pourrait être votre grand-père, est tombée en morceau après 7 ans. Rouille. Les premières japonaises rouillaient en deux hivers.

          Le mouvement consumériste post Nader a renversé la tendance, amenant des voitures beaucoup plus durables. La moyenne d’age est de 8 ans mais la durée de vie possible est sans doute plus élevée. La moyenne d’âge est en hausse, ce qui montre que les habitudes changent lentement. Un cynique durait que c’est la crise économique.

          Notre société est entièrement basée sur la voiture personnelle et la disponibilité d’énergie à bas prix. Il y a une loi aux USA qui force l’utilisation de 40% du mais pour la production d’éthanol. On va mettre du gaz dans nos chars même s’il faut qu’on fasse crever de faim des gens.

          Pour ma part, après avoir applaudi l’élection d’Obama, je l’ai vu financer le programme de rachat des vieilles voitures sous le prétexte de diminuer le pollution et réduire la consommation.

          Mais pour chaque voiture retirée, une nouvelle prenait la route. Ou est le progrès?

          Pour paraphraser Custer et dans un esprit de caricature, je dirais que la seule bonne voiture est celle qui n’as jamais été construite.

          Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

        • Durée moyenne et la durée qu’on a vu chez son tonton ou son pépé, c’est pas la même chose. Pis la voiture de pépé qui durait 20 ans avait à peine 150 00 km au compteur. Aujourd’hui une voiture qui dépasse les 200 000, c’est ordinaire, 300 000 km pour beaucoup. On peut croire ce qu’on veut et faire appel à la nostalgie du bon vieux temps, mais les voitures d’aujourd’hui sont meilleures. Hé.

          Alex

          Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

      • “Une ampoule garantie de durer 100 ans couterait des milliers de dollars.”

        Vraiment pas. Avant 1930 (et le cartel Phoebus)Toutes les ampoules duraient
        3-4000 heures…
        “L’ampoule électrique à incandescence : sa durée de vie a été « harmonisée » et maintenue par les industriels (cartel Phœbus) à 1 000 heures, dans le monde entier, alors que des brevets existaient sur des ampoules d’une durée de vie allant jusqu’à 100 000 heures.”
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Obsolescence_programm%C3%A9e

        J’ai vu des pubs des années ’40 qui “garantissaient” 1000 heures!

        En 1879, après l’invention de Joseph Swan, Thomas Edison dépose le brevet de l’ampoule électrique à base de filament en bambou du Japon sous faible voltage dans une ampoule de verre sous vide, après avoir testé 6 000 substances végétales envoyées chercher dans le monde entier, avec un budget de 40 000 dollars5,6,7,8. En 1868, il existe deux types de lampe à incandescence Edison, l’une donnant une intensité de 16 bougies, l’autre de 10 bougies. Elles brûlent, en moyenne, mille heures, avant d’être usées.”

        Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

        • Je ne comprends pas le sens de ta démonstration Rexie. Si c’est pour dire que les ampoules ne duraient pas longtemps, je suis d’accord. 1 000 heures = 42 jours non stop, ou 250 jours à 4 heures d’usage par jour. Pas trop fort, mais c’était en 1940.

          100 000 heures, c’est 11 ans et demi en usage continu ou 55 ans à 5 heures par jour. Compte tenu qu’il s’agit d’un filament porté à une température extrême (chauffé à blanc en fait), c’est tout de même techniquement exigeant.

          Disons pour faire court que je considère qu’une ampoule incandescente (dont 80-90% de l’énergie est dissipée en chaleur) qui dure 4 000 heures (plus de 3 ans en usage normal) est une réussite technologique. Pas toi ?

          Côté économie, une ampoule par 3 ans ou par 55 ans, la différence doit être égale à laisser tourner son moteur (une fois) 10 minutes sur un parking…

          Alex

          Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

          • Cartel Alex , C-A-R-T-E-L
            Osbsolescence P-L-A-N-I-F-I-É-E.
            Es-tu à ce point naïf ou tu fais semblant?

            Les compagnies en cartels font semblant de progresser.

            Il serait facile de fabriquer des ampoules durables en grossissant juste un peu le calibre du filament, ou sa composition. Ça prendrait un peu plus de courant, so watt!
            Les LEDs durent 100 000 heures, ne polluent pas , restent tièdes et ne dépensent presque pas d’électricité. Pourquoi ne sont-elles pas produites en masse? Parce qu’il n’y a pas de concurrence et le cartel nous siphonne des dollars pour gaspiller des biens qui vont grossir la pollution. Harper a voté une LOI pour nous empêcher de faire la transition vers les LEDs et nous divertir vers les dangereuses et inefficaces fluo-compactes, plus payantes pour les compagnies mais qui nous appauvrissent et peuvent nous rendre malade. Pourquoi? Parce que GE a un puissant lobby et que le vice Président de Noma était sur le comité qui a décidé de la loi !

            Le filament en BAMBOU de Edison durait déjà 1000 heures! … il y a de ça CENT-TRENTE ANS!! et le XXème siècle a vu la technologie se développer de façon exponentielle!
            Allume!

            Les compagnies de téléphone font semblant de nous offrir des rabais.

            Les pétrolières font semblant de se faire concurrence.

            Les compagnies de voitures font semblant de faire des efforts pour fabriquer des voitures électriques à grande autonomie.

            Duracell et Energizer font semblant de chercher des piles plus durables.

            Les banques font semblant de suivre les cours du marché.

            Pourquoi n’a-t-on tous pas une petite éolienne-génératrice dans notre cour, comme il y en avait pour pomper l’eau dans tout le mid-Ouest américain? Depuis le temps que ça existe! Ou encore celles qui se marient silencieusement avec les toitures dont le pignon fourni une draft quasi permanente?
            La technologie est là mais le CARTEL de l’énergie contrôle tout, Harper est une créature de Esso (Exxon, S.-O. Standard Oil, la mère de tous les cartels), il y a travaillé, a été spotté dès l’enfance parce que son père était cadre chez Esso.

            Même notre chère Hydro-Québec infiltrée depuis 1996 par André Caillé(qui s’est empressé de tuer le moteur-roue), puis Thierry Vandal, tous deux de Gaz-Metro.

            Pareil pour la peinture solaire, et les tuiles minces CIGS à nanoparticules, 100 fois plus minces que les lourds panneaux de silicium, 10 fois moins chers à fabriquer, minces et flexibles.

            Pas de subventions, de corvée de nos “bons gouvernements” verts-pâle ?
            C’est parce que le CARTEL du pétrole est omnipotent!

            Les biens non durables, c’est ce qui est en train de détruire notre seul écosphère! tout ça parce que les machines sont capables de les produire et qu’il fallait faire une piasse avec!

            http://www.youtube.com/watch?v=XMfz8Cbyxl0

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

    • Oui dans une caserne et même que des centaines de citoyen de cette ville dont je me rappelle plus le nom, sont venus pour fêter ses 100 ans en 2006!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Dennis Dubeau

    Ben oui… Allez-y fort: À fond de train! Travaillez sans relâche jusqu’à ce qu’un cancer ou une autre maladie de type industrielle vous rappelle, sur votre lit de mort, que vous avez manqué votre vie pour enrichir un propriétaire qui lui, est en train de jouer au golf en ignorant même jusqu’à qui vous étiez!

    Génial!

    N’oubliez pas vos antidépresseurs et vos pilules pour dormir et votre Redbull pour performer aussi… La recette Elvis, quoi! Mais, on ne vit pas vieux, à ce rythme…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

  • Pataugeant dans l’informatique depuis Dr.DOS 6 (*), votre conscientisation me fait un grand bien. J’hésite toutefois à aller voir certains liens que j’anticipe démoralisants.

    J’en veux à Microsoft depuis qu’il a tué délibérément WordPerfect 6.0 avec son Windows 3.11.

    Vive LibreOffice 3.6 pour Linux!

    (*) Et pourtant, je ne suis pas si vieux que cela.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

    • “Et pourtant, je ne suis pas si vieux que cela.”

      Je crois bien que l’on pense tous ça, mais en réalité on est toujours le vieux pour quelques, et le jeune pour d’autres (heureusement :grin: )

      Bonne soirée!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Merci Nelson de cette réflexion. Il y a des milliards d’articles sur la guéguerre que se livrent Apple et Samsung pour le (juteux) marché des mobiles. Il en est ressorti quelques perles, dont cet argumentaire sur le travail, la sueur et la santé investis. Pitoyable.

    Je connais plein de gens qui, à 50 ou 60 ans “découvrent” le sens de la vie. Souvent à la suite d’une maladie grave, la mort (ou le suicide…) d’un proche. Prise de conscience salutaire. Mais est-ce que ça veut dire que pendant leurs décennies de vie adulte tout ce qui comptait était le modèle de vie que nous serinent la société et la télé ? Misère.

    En ce sens, la génération Y semble avoir une longueur d’avance. Le fait de mettre devant les impératifs du travail ceux de la famille, de la vie sociale, du temps qu’on prend pour soi… Au lieu de profiter de la vie pendant les 30 dernières années, ils le feront pas mal plus longtemps. Ça doit être ça qui faisait peur le printemps dernier, cette remise en question du modèle dominant.

    En tant que paresseux pratiquant, hédoniste convaincu et diseur-de-conneries patenté j’ai beaucoup participé à cela en insufflant à mon entourage, aux C.A. dont je fais partie, aux amis et surtout, à mes enfants, des valeurs qui mettent en avant le bonheur, l’amitié et d’autres imbécillités dans le genre.

    J’en suis fier en plus. C’est pour des choses comme ça que je reconnais en Nelson un frère.

    Ça pis le plaisir un samedi après-midi de démonter un Aspire One en petits morceaux pour remplacer la cochonnerie de disque SSD de 8 Go par un disque de iPod de 1,8 po…
    http://www.blogeee.net/2008/08/guide-installer-un-disque-18-dans-son-aspire-one-a110/

    Alex

    Nelson : Le blogue qui réfléchit !

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

    • @ Alex

      “des valeurs qui mettent en avant le bonheur, l’amitié et d’autres imbécillités dans le genre.”

      Amen!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • pierre andre samson

    tres bon article

    je ne suis pas souvent ici je travaille depuis un ti-bout temps dans les confins du nord Quebecois ou la seule communication est par satellite

    21 jours de travail 14 de conger jusqu’au 26 novembre.apres,ben on vas voyager moi et ma femme

    ceci est apres une sabatique de 18 mois

    je dois etre un peu paresseux…

    par contre j’en suis heureux et ma famille aussi j’approche tres vite de la soixantaine ,un de mes copains est mort a 54 il y a 1 mois.

    alors je prends tout ce que me donne la vie

    pendant qu’elle passe.

    je peut vous lire en haut dans le nord mais ca prends 2 minute pour charger une page.

    (encore une tite-semaine de conger youpie)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 1