Le capharnaüm du mobile

20 juin 2012 11 h 10 min 14 commentaires Views: 31

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

 
 

 
Le mot qui me vient à l’esprit ? Capharnaüm ! L’expression ? Une chatte y perdrait ses petits ! Le sujet ? Les ordinateurs mobiles. On nous vante les tablettes, on nous brandit des blocs-notes, on nous excite avec des Tablet PC, on vous propose des UltraBooks. Les uns sont tactiles à 100 %, les autres ne le sont pas du tout, mais il s’en vend comme ce n’est pas possible; toutes les firmes de recherche le disent.

Prenez Apple. Paraîtrait que la demande pour le MacBook Pro, la nouvelle mouture avec la techno Retina Display, est telle, qu’elle éprouve de sérieux problème de livraison. La Pomme croquée n’arrive pas à fournir aux commandes et le délai dépasserait maintenant 30 jours. À 2 229 $CAN, on ne peut pas dire que cette machine soit donnée, mais il y a ruée auprès des caisses enregistreuses.

Pourtant, la batterie y est impossible à enlever; elle semble collée avec du concentré de Crazy Glue. De plus, sa techno SSD n’obéit pas tout à fait aux normes et plusieurs composantes sont soudées sur la carte mère, incluant les puces de mémoire (RAM). Sauf exception, aucun utilisateur n’est en mesure de réparer lui-même cette machine. Mais elle se vend comme des petits pains chauds. L’ère est au mobile et le MacBook Pro a sa réputation !

Tout comme, d’ailleurs, les machines de HP. Au premier trimestre de 2012, cette multinationale avait vendu 8,9 M de blocs-notes (16,2 % du marché), comparativement à 3,6 M pour Apple (6,6 % du marché). Pourtant HP revient de loin; il ne faut pas oublier le tort subi sous la férule de Leo Apotheker qui avait décidé d’abandonner la fabrication de PC.

Quant aux autres, il faut s’en tenir à des analyses récentes de Gartner et de NPD, deux firmes américaines de recherche. Semble-t-il que HP est suivie par Acer (en déclin), par Dell (en déclin) et par Lenovo (en hausse). C’est Apple qui ferme la marche (elle aussi en déclin), du moins si on s’en tient à la façon traditionnelle de présenter les résultats.

C’est que l’industrie semble privilégier une nouvelle façon de le faire. Elle a créé une catégorie dite « ordinateur mobile » où elle jette, pêle-mêle, les chiffres de ventes de blocs-notes, des Tablet PC, d’Ultrabooks et de tablettes. Autrement dit, elle a placé dans un même sac tout ce qui était mobile, à l’exception des ordiphones.

Hum ! Si le iPhone et le iPad sont tous deux articulés par le système d’exploitation iOS et que tous deux peuvent essentiellement faire la même chose, sauf peut-être téléphoner, pourquoi seulement le iPad a droit au titre d’ordinateur mobile ? Idem pour certains produits sous Android. Bof !



En comparant les deux tableaux ci-haut, on comprend ce que cette « subtilité » permet aux mercaticiens de justifier une certaine propagande, incluant celle voulant qu’Apple et HP se fasse la lutte pour la première place comme fabricant d’ordinateur mobiles. Apple est la championne toutes catégories en ce qui concerne le monde des tablettes et HP l’est en ce qui a trait aux blocs-notes.

En plus, c’est mêlant. Prenez les Ultrabooks, ces blocs-notes à petits processeurs non énergivores et à écran modeste, qui poussent les technos Flash et SSD à leurs limites. Il s’en vendrait apparemment des masses, apprend-on dans un rapport de la firme Markets and Markets. Encore là, on y classe bien des choses incluant parfois le MacBook Air d’Apple. Voici ce que prévoit la firme de recherche Statista à leur sujet

Hier, je vous parlais de l’annonce de Microsoft concernant les Surface, des tablettes qui seront mises en vente possiblement avant le printemps de 2013. Or, un des points majeurs sur lequel les porte-parole de l’Empire ont insisté, c’est le clavier virtuel intégré dans le capot amovible des Surface. Donc, ce sont des ordinateurs sous Windows RT ou 8 Pro disposant d’un clavier externe. Comment les appeler alors ? Blocs-notes, Tablet PC ou tablettes ?

Incidemment, si vous allez visiter le site TopTen Review, vous découvrirez une ribambelle de PC Tablette (image ci-haut), des appareils signés HP, Lenovo, Fujitsu, etc. qui semblent braver l’air du temps. Force est d ‘admettre que ce type d’appareil est encore en vogue dans certains milieux.

En termes classiques, un bloc-notes est un ordinateur en bonne et due forme sous Windows, OS X ou Linux; son système de clavier-souris est dans son capot. Le PC Tablette est un bloc-notes dont l’écran peut pivoter ou être détaché et qui peut aussi bien servir de PC Windows que de tablette en mode tactile. L’Ultrabook (Ultralight) est un bloc-notes conçu pour une mobilité accrue et une portabilité optimale : écran plus petit, poids modeste, connecteurs limités, etc. Enfin, la tablette est un écran tactile à l’intérieur duquel on a boulonné un ordinateur. En gros !

À partir du moment que tous ces bidules sont définis comme étant des machines intelligentes dont la grande particularité est d’être mobile, il devient possible de bien les classer. Ainsi, en haut de gamme, on a des blocs-notes offrant certaines possibilités tactiles, ce que commencent à permettre les nouveaux systèmes d’exploitation. Puis, tout en bas, on retrouve les petits lectels de Barnes & Nobles ou d’Amazon, de charmants bidules uniquement tactiles et entièrement dédiés à une tâche. Entre ces deux pôles, on a tout le reste, des appareils classés en fonction de leur mode (plus ou moins tactile) de leur potentiel, de leur polyvalence, de leur utilisation ou de leurs prix.

Les temps sont au mobile, à l’infonuagique, aux réseaux sociaux. D’ici quelques années, ma remarque de ce matin n’aura plus d’intérêt. Les gens se loueront ou s’achèteront un accès sans fil à la Toile, un accès plus ou moins sophistiqué (Retina Display, TV HD, etc.) et, généralement, seuls les utilisateurs professionnels y grefferont des périphériques et y ajouteront des logiciels spécialisés.

Pour paraphraser John Gage, ancien dirigeant de Sun Microsystems (photo ci-contre), l’ordinateur sera le réseau. Alors tablette ou bloc-notes, l’actuelle dichotomie n’aura plus de sens. Et moi, je continuerai avec mes bons vieux PC modulaires, des machines que je contrôle à 100 %. Évidemment, je serai vieux !

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

14 commentaires

  • Dennis Dubeau

    …” Comment les appeler alors ? Blocs-notes, Tablet PC ou tablettes ?”

    Je propose : Icossins jetables polluants.

    C’est générique et précis.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 27 Thumb down 9

  • Pas nécessairement surpris, mais quand même énormément déçu de constater qu’Apple prends la voie de la fermeture totale et que le nouveau Macbook Pro ne permet plus d’être ouvert et sa RAM et autres composantes remplaçées façilement… Certains disaient souvent, pourtant sans même savoir et à tord, que les Macbooks sont des machines complètement fermées et qu’il était “difficile” de les mettre à jour. Ce n’était pas vrai du tout, surtout en ce qui a trait à la génération de Macbook Pro de fin 2011 (le mien). Comme la photo ci-haut le démontre, il suffisait d’enlever 10 visses, enlever le panneau inférieur, et on avait accès direct à TOUTES les composantes, ce qui est plus façile que la plupart des PCs. Maintenant en agissant de la sorte et en fermant la nouvelle génération de Macbook Pros, Apple leur donne finalement raison. Je suis bien content d’avoir acheté le mien il y a quelques mois, j’ai pu et je pourrai encore changer la RAM façilement, ou le disque dur ou autre. Mais là j’ai bien peur que mon prochain appareil ne sera pas un Macbook. Dommage car j’aime bien Mac OS X mais je ne veux pas d’un appareil si fermé.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 28 Thumb down 0

    • Bien vrai. Depuis toujours on a ouvert le ventre de ces bébêtes, modifier le RAM ou le disque. Un fois, j’avais même osé changer le processeur d’un G3 Avec un Sonnet G4 de 500Mgz lol.

      Le nouveau Apple apparait plus corporatiste et intransigeant de sa marque de commerce. Le fait de sceller les boitiers de tout ce qui est mobile traduit sa crainte de se voir enseveli sous des avalanches de réclamation de réparation sous garanti…

      Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

  • Dennis Dubeau

    Ah et n’oubliez pas de clicker sur les annonceurs de cette page… ça aide Nelson en pratique et ça ne vous coûte rien…

    Un bon deal, quoi!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 18 Thumb down 0

  • @Dubeau

    Un Ipad n’est pas plus polluants qu’une tour ou un portable. En fait, on pourrait dire qu’en devenant plus petit, ils contiennent moins de polluants.

    Je gagerais qu’un iPAd contient moins de polluants qu’une carte graphique haut de gamme.

    @toogreen

    Franchement, si pour avoir une machine plus petite et plus légère, je dois accepter une machine «scellée», c’est bon pour moi.

    Aprés 18 a 24 mois, ca devient difficile de trouver les pièces d’une machine parce que les formats physiques (socket, interface disque, etc) ont changés. alors, on fait quoi?

    J’ai acheté un MacBook Pro a peu près en même temps que toi. J’en suis très content. Mais j’ai une liste de souhait pour le prochain gadget.

    1) un SSD pour la performance,
    2) un écran a plus haute résolution, parce que je ne rajeunis pas,
    3) pas de foutu lecteur optique,
    4) 5 heures d’autonomie,
    5) mince, léger et solide (alu).

    J’ai raté le dernier Air. Le Pro Retina rencontre tous mes critères mais j’ai pas le cash maintenant. J’attend la prochaine itération.

    Le SSD soudé au motherboard évite d’avoir a le mettre dans une boite de disque dur, d’oû économie de place.

    C’est juste la suite logique de souder carte réseau, de son, graphique. Personne ne s’en fait avec ca maintenant.

    Pour le iPad, autant je comprend qu’on peut adorer, je ne sais pas trop ce que j’en ferais.

    Quand a une classification des machins mobiles, je propose de considérer d’abord combien de temps ils peuvent rester loin d’une prise électrique. Parce qu’essentiellement, c’est ce qui définit la mobilité.

    En bas de 8 heures, portable.
    En haut de 8 heures, mobile.

    J’ai hate de voir le nouveau «vapor ware» de Microsoft mais je subodore que pour rouler un OS lourd, ca va prendre du silicone et du megahertz. Ca va chauffer et vider une batterie vite fait.

    Donc Surface = portable selon ma classification.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 5

    • Dennis Dubeau

      @ Cowboy

      Ce que je voulais surtout dire, c’est que si la batterie ne se remplace pas, sa vie utile est environ 1-1.5 ans…

      On fait quoi avec, après?

      ON LE JETTE!!

      La tour, elle dure quelques années…

      Cotez ce commentaire: Thumb up 13 Thumb down 0

      • Je vois ton point même sans les majuscules. Je suis surpris qu’une batterie ne dure qu’un an.

        C’est dur de trouver de l’info avec google parce que la question du temps entre les recharges masque la durée de la batterie.

        Selon les machins, le nombre de cycle est 300, 500 ou 1000 pour perdre 20% de la capacité. À 1000, ça doit faire 2.5 ans.

        Apple va se faire un plaisir de remplacer la batterie il parait contre rémunération. Genre 150$ probablement. Je sais, c’est pas donné d’être geek et écolo.

        Sur mes portables, c’est jamais la batterie qui lâche en premier.

        Et mes tours m’ont toute lâchées après 2-3 ans. Carte-mêre (ASUS) d’habitude. À ce moment-la, l’ordi est trop lent pour les nouveaux logiciels et je peux acheter du neuf 4 fois plus puissants pour moins cher.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 5

        • Grâce a toi Denis, j’ai appris que mon MacBook est supposément bon pour 1000 recharges et que 346 ont été utilisées.

          Je devrais donc atteindre les 3 ans de vie utiles et être prêt a acheter ma prochaine bébelle a ce moment-la.

          Je vais donc me coucher moins niaiseux. Merci.

          Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

          • Dennis Dubeau

            Comme technicien, j’en vois passer pas mal, au bureau (Je travaille en équipe avec des spécialistes en réseautique et en informatique) et aussi, basé sur mon expérience personnelle…

            C’est assez théorique ça, 1000 charges et surtout, non linéaire… c’est-à-dire que l’autonomie tombe vite vite vite…. même si la batterie se recharge encore…!

            Donc après disons 2 ans, faut jeter le bidule ou cracher encore quelques centaines de dollars pour continuer!

            c’est vrai aussi pour les cellulaires, les ipods, ipads, icossins etc… et comme tu le dis si bien, si ce n’est pas par désuétude!!

            … d’où mon nom générique!

            Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

          • Dennis Dubeau

            @ Cowboy

            ah et les majuscules moi, servent d’emphase et non de cri!!

            J’suis juste un peu lâche d’utiliser les balises… :-)

            Prends-le pas perso, surtout…

            …en toute amitié…! :-D

            Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

    • Après 18 a 24 mois, ca devient difficile de ….trouver les pièces d’une machine parce que les formats physiques (socket, interface disque, etc) ont changés. alors, on fait quoi?….

      Je m’excuse mais des fois je dois trouver de carte maîtresse partout dans le monde pour optimiser la réparation d’un vieil ordi. Alors, oui , ça se trouve ! Ebay entre autre.
      Ceci permet la sauvegarde de l’installation de Winchose et sauve beaucoup d’argent au client. Alors je lui offre si c’est le cas.
      Arrêtons de tout vouloir jeter !

      Cotez ce commentaire: Thumb up 12 Thumb down 0

      • «des fois je dois trouver de carte maîtresse partout dans le monde»

        Tu prêche pour ma paroisse.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 3

  • Au sujet des piles:

    Pour mes laptops PC achetés à 499$, 599$, c’est immanquable, la pile est à changer après un an…(ou juste après la garantie!).
    Pour tout mes ibidules: aucune pile à changer, jamais…

    Peut-être que si ça s’ouvre pas trop facilement, on fait plus attention à la qualité que l’on met à l’intérieur?

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • Pourquoi parmi les graphiques ne sont pas montrées les parts de marché de Asus? J’ai un beau petit portable 14po Asus UL80J Intel core i3-330UM qui m’a coûté $680- OS, taxes et livraison inclus. Ce portable a une autonomie réelle de 5 hrs, ce qui est quand même correct (surtout comparé à HP). Je compte le garder au moins 5-6 ans. Je pense que maintenant ce n’est plus vrai qu’il faille changer aux deux ans, pour cause d’obsolescence du matériel. Il suffit d’acheter un produit avec les bonnes spécifications et de payer un peu plus cher ($600 au lieu de $300). Évidemment j’écris cela pour taquiner ceux qui payent des petites fortunes pour leur imachin. Mon message est aussi destiné à Cowboy qui parle d’un cycle de 2-3 ans pour ses tours ! Ma mienne de tour, elle sera encore bonne dans dix ans et elle m’a coûté en bas de $1000. Liste des pièces disponibles sur demande (pour toi fafouine).

    Il y a trois catégories d’utilisateurs, 1- les nuls qui achètent de la scrap, ou du haut de gamme, selon leur budget.
    2- les utilisateurs moyens qui cherchent un bon rapport qualité-prix en fonction de leurs besoins et qui, parfois, marketing aidant, sont tentés et succombent: ils se paye alors la traite, parce qu’ils en ont (souvent) les moyens et qu’ils aime avoir ce qu’il y a de mieux.
    3- la troisième catégorie ben c’est les gamers, des maniaques qui veulent avoir une bombe, car ils recherchent les grands frissons, ils aiment l’excitation.

    Mon petit doigt me dit que quelqu’un ou quelqu’une va nous définir en ces pages une autre catégorie.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0