Chronique d’une fermeture en direct

7 juin 2012 8 h 36 min 16 commentaires Views: 227

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

Hier, je publiais dans Direction Informatique le texte suivant sur LinkedIn, plus particulièrement sur mon ras-le-bol par rapport à ce réseau social. Depuis, il a été pris les culottes baissées en situation de grave insécurité informatique. Mettons que j’ai été à propos ! Voici le texte.


(Publié dans Direction Informatique)

Clic, la page LinkedIn est ouverte. Son titre ? « Poverty Sucks! How to Become a Self-Made Millionaire ». On m’offre de devenir le septième membre de ce groupe dont 67 % (sic) proviennent de la région de Las Vegas. Si je signe, j’aurai droit d’acheter un livre répondant à la question en rubrique. Seigneur!

Que j’en ai marre de LinkedIn! J’y suis depuis plus d’un an et tout ce que j’en ai tiré s’apparente à du pourriel. On veut m’assurer, me placer ma fortune (probablement celle amassée à écrire dans DI), m’attirer vers des lancements qui ne me concernent pas, m’inviter à une dégustation de foie gras (moi l’ami des animaux), me convier à une conférence comptable, comme si je savais compter, m’offrir un emploi de « conseiller financier sans pression de vente », m’avertir qu’Untel se cherche un job de VP quelque part parce que, « ouh-là », le pauvre arrive en fin de mandat, me signifier que je suis « une relation professionnelle de chez Bijouterie XYZ » (je préfère cacher le nom). Et ainsi de suite.

Si je vais visiter ma page LinkedIn, j’apprends que 15 ou 22 ou 17 personnes ont consulté mon profil au cours des derniers jours et que je dispose de 208 488 nouvelles personnes dans mon réseau depuis mon adhésion. Wow! Mais, paradoxalement, personne de cette méga collectivité en ligne ne m’a jamais offert de contrat. Ahuri, je vois la tronche de ce gars qui, à la fin de l’automne 2011, n’avait plus d’argent pour me payer mon dû et qui, ce matin, m’invite à joindre son réseau professionnel. Misère!

Mais il y a pire. Sur ma page d’accueil, on m’annonce que mes collègues d’Informatique & Bureautique et ceux d’Infotech ont rejoint LinkedIn et que d’un clic, je peux me connecter à eux. Il n’y a qu’un problème : Informatique & Bureautique a été fermé par Transcontinental en 1993 (ou aux alentours de) et Infotech vers 2000. Heureusement, LinkedIn est honnête. Si je clique, on me dit qu’il n’y a aucune autre personne de ces publications dans mon réseau.

Lire la suite dans Direction Informatique

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

16 commentaires

  • J’ai testé ce printemps LinkedIn en version payante (en promotion, j’avais 30 jours d’essai gratuit) et j’ai été extrêmement déçu. Je croyais avec cet accès pouvoir placer une petite annonce pour recruter du personnel mais non, il me fallait pour ça, malgré ce compte pro à 50$ par mois (ça fait 600$ par an!!), payer quelque chose comme 150$ en plus. J’ai eu beau faire le tour et chercher la perle, la fonction magique, la raison pour laquelle je paierais de tels montants à LinkedIn, mais je n’ai rien trouvé. LinkedIn une grosse database stylisée façon réseau social avec une tonne de petites fonctions impertinentes qui visent à éblouir et donner l’impression qu’on y est branché avec tout le monde corpo de sa région.

    Qui paie mois après mois pour cette arnaque? Je me demande…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 27 Thumb down 0

    • Personnelement, je recommanderais un site du genre JobBoom.com ou Workopolis.com car ceux qui vont sur ces sites recherchent du travail.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 1

    • @Danny Labonté

      Pas moi certain, je ne me sert de LinkedIn que pour garder contact avec des gens avec qui je ne veux pas le faire par Facebook (et j’utilise ce dernier de façon très partimonieuse déjà). Et pour ce faire, la version gratuite est plus que suffisante.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 1

  • Puisqu’on parle de LinkedIn:

    LinkedIn: 6,4 millions de mots de passe possiblement volés

    Comment ce fait-il qu’en 2012 des compagnies conservent les mots de passe de leurs usagers? Pourquoi n’utilisent-elles pas un MD5 ou un SHA-1? Est-ce la stupidité humaine ou quoi?

    Dans le cas de LinkedIn, cette compagnie étant inscrite au Nasdaq, elle doit faire l’objet d’audits par un cabinet comptable externe, comment ce cabinet n’a pas relevé cette lacune? En plus il faut tenir compte de SOX (Sarbanes–Oxley).

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 1

    • Les mots de passe de LinkedIn sont hachés et salés. Certains mots de passe faibles ont été crackés. C’est conforme à l’état de l’art.

      C’est l’applet iPhone qui transmettait des infos en clair. Je serais plutôt inquiet des infos contenus dans les descriptions de réunion.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 1

  • Lutin_numero_un

    j’ai fermé un compte Facebook 3 fois, et là, avec l’inspiration fournie par Nelson, et le fait que ça ne me tente, mais vraiment pas (ou plus), d’étaler mon C.V. sur le net, je viens moi itou, de fermer mon compte linkedin.

    En plus avec l’affaire des hash de mots de passe…. bye bye Linked in!

    Martin

    Cotez ce commentaire: Thumb up 13 Thumb down 1

  • Pour ceux qui ne savent pas encore, LinkedIn, ce réseau sotte-salle a été piraté.

    Et maintenant c’est le tour de eHarmony, site de rencontres. Si ce ne l’était pas encore, ça va être un vrai bordel. ;-)

    Référence :
    http://www.zdnet.fr/actualites/apres-linkedin-eharmony-voit-ses-mots-de-passe-lui-echapper-39772608.htm

    Bonne fin de semaine!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 1

  • Faut croire que les grands esprits se rencontrent ;)

    J’ai fermé mon compte Linkedin il y a quelques semaines, trouvant moi aussi que le produit est plus une source de pourriel que de véritables contacts.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 1

  • Ouais.. J’opine dans le sens de Nelson. Je me suis inscrit à LinkedIn dans l’espoir de “réseauter”, de faire la promotion de mes aptitudes professionnelles et artistiques mais le constat après 2 ans est semblable à celui de Nelson: Rien en toutt! Que des mails – et encore des mails – la plupart du temps totalement “irrelevant”. Alors oui, moi aussi, déçu par ce réseau social.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1

  • Oh! Divine surprise : la publicité ment… et ceux qui «publicisent» ne livrent pas toujours, pour ne pas dire rarement.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 1

  • J’ai jamais compris le phénomène Linkedin…

    Être un employeur et voir mon top-vendeur là-dessus, me semble que je me poserais des questions sérieuses sur sa loyauté envers l’entreprise…

    Réseau de réseautage ? Ben mieux les déjeuners de chambres de commerces, les tournois de golf etc

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 3

  • Dennis Dubeau

    C’est la même logique débile que ces logiciels de réseautage nous enfoncent dans la gorge malgré nos appréhensions…!

    You houuuu?

    Non, Facebook… TOUS NE SONT PAS DES AMIS!! Et puis, y a AUSSI des trucs que JE N’AIME PAS!!!! Crisse!!!!! J’pourrais-tu le faire savoir aussi avec un click?

    Allô, LinkedIn… ? TOUS NE SONT PAS DES ASSOCIÉS D’AFFAIRES!

    Une fois qu’on a compris ça, on flush le superflu et on ne garde que l’essentiel…

    Pis ça bouffe du temps… tout ça!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 13 Thumb down 0

  • Si J’ai un compte linkedIn C’etait pour avoir des nouvelles d’ancien collegue de travail. Apres avoir “googler” leur nom je suis tombe sur leur profil et le seul moyen de voir un tant sois peu de details etais d’avoir moi aussi un profil. Je n’y ai jamais mis d’info pertinente ni de photo. C’est comme pour mon compte Facebook si j’en ai un c’est pour suivre se qui se passe sur le “wall” de mes Ado.

    PS. desole pour les accents manquant je n’ai pas installer de clavier canadien francais dans Ubuntu.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • Mon profil, spécialiste en BI, 15 ans d’exp., connaissance des techno Cognos et SAS.

    J’ai effectué deux mandats jusqu’à maintenant par le biais de LinkedIn.

    À 90%, les offres que l’on m’a fait était sérieuse et correspondait parfaitement à mon profil. J’ai du recevoir environ 20 opportunité l’année dernière majoritairement de firme de recrutement, de chasseur de tête ou d’ancien collègue qui aimerait bien me ré-avoir comme collègue.

    Je ne me rapelle pas d’avoir eu une demande de contact qui était innaproprié.

    Je ne crois pas que LinkedIn fonctionne pour tous les types de profils mais dans mon cas, ça m’a permis d’accélérer et faciliter mes démarches dans la recherche de mandat. Ces mandats ont mis du beurre sur la table pendant plus de 2 ans.

    Rémi

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • Mon expérience avec LinkedIn est très positive. J’ai obtenu deux entrevues pour des emplois intéressants. J’ai repris contact avec des collègues pertinent à ma recherche d’emploi.

    Mon profil énonce clairement que je cherche un autre emploi. Si mon patron me voit, je m’en fous. L’esclavage a été aboli depuis 200 ans au Canada. Il est légitime de chercher un meilleur emploi et un employeur qui me mettrait a pied se ferait ramasser solide en arbitrage.

    Je ne reçois pas de spam ou d’offre d’emploi ridicule. Au contraire, les suggestions de job que je reçois sont plus pertinentes que Jobboom ou Monster qui sont de grands bordels inutilisables.

    Je garde un nombre limités de contacts, des gens que je connais vraiment.

    La diffusion de mot de passe haché et salé est un autre problème sans rapport à la pertinence du site.

    Et franchement, ça me laisse froid. C’est très anodin en comparaison avec les gens qui diffusent sur facebook des quantités incroyables d’information personnelles.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • J’ai un profil de programmeur cobol/mainframe/middleware. Je n’ai été jusqu’ici contacté que pour des offres sérieuses et pertinentes. Je n’ai que très peu de contacts, la plupart étant des RH de boîte de consultation, je ne suis donc pas innondé de pourriels. Peut-être qu’avec un profil plus ouvert, généraliste et diversifié LinkedIn me conviendrait moins, mais pour l’instant, je suis satisfait de ce site.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0