Google QuickOffice : l’intrigue se corse

6 juin 2012 9 h 52 min 19 commentaires Views: 42

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

Dans la ruée affolante des grosses bêtes carnivores qui déferlent sur nos landes en croquant à grands coups de mâchoire affamée toute bibitte attirant leur attention, Google semble une des plus épeurantes. La dévastation à laquelle elle se livre a de quoi faire saliver les autres grands prédateurs, dont Apple et Oracle, et commence à ennuyer sérieusement la propriétaire autoproclamée des lieux, Microsoft.

La dernière trouvaille du Grand G ? L’achat, hier, de QuickOffice, un coffret bureautique conçu pour Android, iOS et Symbian. On ignore le montant de la transaction. Aux dires des utilisateurs, cette app vendue 20 $ est la meilleure de sa catégorie, ce qui inclut la panoplie iWork (Keynote, Pages et Numbers) d’Apple. On la dit mieux conçue et plus intuitive, elle est compatible avec les Google Docs, elle accepte de créer ou de modifier des documents Microsoft Office et elle est à l’aise avec le format PDF d’Adobe.

Toute une nuisance pour Microsoft ! Imaginez par absurde un très grand gâteau qu’aurait pu présenter un Ballmer en toque et tablier pour souligner la disponibilité imminente d’Office 15 (alias Office 2013), une des raisons principales, s’il en est, pour passer à Windows 8 – Metro. Si vous arrivez à imaginer une telle scène, considérez que l’annonce de QuickOffice est un gros pavé tout vaseux qu’un malfaisant vient lancer sur l’épais crémage. Dure la vie de P.D.G. !

La publicité à venir de Microsoft à l’effet qu’une tablette sous Win8/Metro est « naturellement » conçue pour tirer le maximum d’Office 15 vient de recevoir sa première nuance, une nuance de taille ! Google est désormais en situation de dire aux utilisateurs d’Office que n’importe quel iPad, iPhone, bidule Symbian ou Android (on ne parle pas de RIM), nanti de son nouveau produit, une bricole d’à peine 20 $, peut en faire autant.

Cette nouvelle complique la vie aux stratèges impériaux. Ce qu’on sait, pour l’instant, c’est que la seule plate-forme mobile où QuickOffice ne peut ronronner est justement celle de Microsoft. À l’inverse, la seule avec laquelle Microsoft garantit la compatibilité avec Office 15 est la sienne, soit celle de Windows 7, 8, RT et Phone. Ça, c’est pour l’instant; à venir, prévoit-on à Redmond, il y aura adaptation pour Android et iOS. On verra.

Qui plus est, je vous rappelle que Microsoft entend fournir des versions sensément complètes, bien que rudimentaires, de Word, Excel, PowerPoint et OneNote (des composantes majeures d’Office 15) avec Windows RT, le SE qui articulera les tablettes sous processeurs ARM. Et il y a des rumeurs à l’effet que Microsoft soit en train d’imaginer des combos de produits (Windows + Office) à des prix méritant que l’on s’y arrête.

Bien beau, mais l’acquisition de QuickOffice force désormais le père Ballmer à aller encore plus loin. Il ne lui suffira plus de fouetter ses hordes de vendeurs, de terroriser ses satrapes marketing et d’abaisser ses prix. Il va devoir brandir des avantages incontestables à sa clientèle d’affaires.

Imaginez que les grands comptes de Microsoft, ces institutions financières, académiques, industrielles et publiques, décident d’éplucher les sommes démentielles qu’elles versent annuellement à Microsoft et décident de tirer profit au maximum du phénomène mobilité. Si elles le font, imaginez le manque à gagner que cela représenterait pour la fabricante de Windows et d’Office.

Non, pas facile la vie de P.D.G. !

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

19 commentaires

  • Je croyais à une erreur de frappe, mais après avoir fait une recherche sur le mot, je deviens croyant.
    satrapes: Personne vivant en despote et menant une vie luxueuse [Figuré]. Synonyme riche

    Cotez ce commentaire: Thumb up 21 Thumb down 1

    • Mario Lemelin

      J’adore trouver des mots rarement utilisés. Dans mon dictionnaire “Le Petit Robert”, Un satrape est un “Gouverneur d’une province perse depuis le règne de Cyrus jusqu’au début de l’ère chrétienne.”[Soutenu] Despote puissant.

      Voila pourquoi le capitalisme se répand partout dans le monde, c’est que cela “s’attrape”. Devrais-je penser à une carrière d’humoriste politique?

      Mais Nelson a raison, comment Ballmer va-t-il maintenir sa vache à lait à un prix d’environ 20 $? Et je gage que “Libre Office” est un mot qui n’apparaîtra pas souvent dans sa bouche!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

    • alexanticosti

      Il n’y a pas d’albums de tintin et son ami Haddock dans votre presbytère ?

      Le yéti y a eu droit.

      Alex

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 1

  • Il serait peut-être temps que Microsoft considère fournir une version complète d’Office avec toutes ses nouvelles tablettes et ordinateurs fonctionnant sous Win8. Ou a tout le moins, de l’offir à prix modique ce qui serait attrayant. Je crois qu’il derait probablement plus d’argent car si Office serait, disons, $40-50, plusieurs serait beaucoup moins tenté de le pirater.

    J’ai Quickoffice sur ma tablette Android et bien que ce soit correct, ce n’est pas Office. J’ai dû l’utiliser pour une présentation Powerpoint et le résultat n’était pas complètement identique que celle que j’avais préparer.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 0

  • Pour avoir acheté plusieurs applications “Compatible MS Office” sur ma tablette Android, je dirais que la meilleure que j’ai trouvé jusqu’à présent et la mieux adaptée pour tablettes, c’est probablement KingSoft Office.

    Avoir été Google je crois que j’aurais donc acheté cette dernière plutôt que QuickOffice. Mais bon, QuickOffice n’est pas mal du tout non plus.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • Je crois aussi que si Microsoft ne veut pas perdre entièrement sa domination avec MS Office, ils devraient mettre leur orgueil de côté et adapter + vendre leur suite Office pour tablettes Android et iOS (iPad). Ils pourraient ainsi garder leur monopole et du même coup faire de l’argent sur plus de plateformes. Miser entièrement sur Win8 est une grave erreur selon moi, et plus que jamais maintenant avec l’acquisition par Google de QuickOffice.

    Pire encore, il y a une version de LibreOffice qui sera bientôt disponible sur iPad et Android. Si Microsoft ne prends pas sa part de ce marché, ils risquent non seulement de perdre de l’argent, mais aussi leur monopole du format .doc. Si LibreOffice est offert gratuitement pour iPad et Android çelà ne va qu’accélérer l’adoption du format OpenDocument.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 21 Thumb down 0

  • Petite erreur typographique mon cher Nelson.
    La suite bureautique d’Apple se nomme iWork (et non iWord).

    Peut-être est-ce la le pouvoir de l’empire Microsoft. Dès que l’on parle de suite bureautique, le mot Word nous vient illico dans notre inconscient. Je te pardonne donc cette erreur.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

  • Google épeurante?!? J’ai bien plus peur des yeux de mort-vivant de Balmer!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 2

  • Claude LaFrenière

    C’est le marché qui va décider…

    mais le marché de MS, à moins que je me trompe, ces sont les entreprises et les institutions (gouvernements compris)… qui changent de direction aussi vite qu’un paquebot: l e n t e m e n t.

    Vont-ils laisser tomber MS et la suite Office uniquement sur la question du coût d’acquisition? Peut-être.

    Pour ce qui est des particuliers, $20 c’est plutôt alléchant!!! :D

    On verra. Bonne journée :)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

    • Sans compter que le coût d’acquisition d’Office pour les grands comptes est de très inférieur à celui du commun des mortels.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

    • alexanticosti

      C’est ça, tourne le fer dans la plaie :
      Trrrrrrrrès l e n t e m e n t
      ajouterai-je. Juste de penser au temps que je devrai supporter encore XP-qui-ne-reconnaît-pas-toute-la-RAM-dont-ArcGIS-a-besoin me donne des boutons :-(

      Imagine nos responsables informatiques.

      Alex

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1

  • Pour rester dans le sujet de la bureautique tout en alimentant la compétition (héhé), saviez-vous que LibreOffice existe en version Portable, qui s’installe sur une clé USB pour pouvoir s’en servir n’importe où?

    http://fr.libreoffice.org/telecharger/version-portable/

    Ces derniers jours, nous avions une présentation orale à préparer pour le cours de français et elle devait être accompagnée d’une présentation PowerPoint. Quelques-uns de ma classe, dont moi-même évidemment, ont monté leur présentation avec LibreOffice. Avec la version portable, j’ai pu ouvrir les fichiers dans leur état d’origine, à quelques polices près dans mon cas (la famille de polices Ubuntu étant absente des systèmes sous Windows, bien sûr). Sur ma clé USB 2, le lancement de l’application prend environ 15 secondes. Connaissant la durée du lancement de Microsoft Office sur un disque dur, ça n’est pas si mal!

    D’ailleurs, il existe beaucoup d’applications sous ce format portable. Le site de PortableApps recense d’ailleurs toutes les applications qui utilisent le format portable que ces logiciels ont adopté.

    http://portableapps.com/

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • Gilles Plante

    Les annonces Google sur la page principale du blog, c’est nouveau ou bien j’ai aligné mes yeux aux bon endroit vis-à-vis mes lunettes ?

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

  • @ Gilles Plante

    Hummm! J’ai la grattouille depuis que j’ai vu l’annonce de Punaises-Montréal sous le premier titre, et Exterminateur Royale sous le troisième. :grin:

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 1

  • alexanticosti

    Fafouine

    Moi c’est Logiciel comptable en 1, Infocom Intelligence en 2 et Punaises-Montréal en 3…

    Et avant le commentaire de l.e. Bedeau ; MacKeeper…

    Ça doit encore être un coup des étudiants, ou bedon de Anonymus ou pire ; du Beau est tombé du côté obscur !

    Alex

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 1

    • Dennis Dubeau

      @ Alex communié

      N’oublie jamais, impie, que le Dalaï-Dubeau, dans son omniscience, connaît les us et coutumes du Voodoo…

      Tremble… Infidèle!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 2

  • Alex,

    je travaille avec Arc/Gis 9.3, vista 32 bit et ce n’est pas mieux que XP. Souvent je dois aller un vieux PC avec XP pour me dépanner lorsque mon PC sous vista plante.
    Il ne reconnaît pas tout le ram que j’ai.
    C’est très difficile d’avoir un OS efficace dans une agence fédérale…
    Les normes sont faites pour la bureautique, pas pour les GIS ou autres applications qui demandent du jus.
    J’ai demandé à avoir vista 64 bit à plusieurs reprises sans succès, imagine windows 7, 64 bit.

    Bonne soirée.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0