La quinte du vendredi

25 mai 2012 11 h 11 min 53 commentaires Views: 58

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

 
 

 
J’adorerais que les informaticiens habiles qui agissent au nom de la nébuleuse Anonymous me contactent. J’aimerais qu’ils m’expliquent comment ils arrivent à sévir un jour au Vatican ou à Chicago et le lendemain sur le portail de la CIA ou sur un chapelet de sites gouvernementaux à Québec, cela sans jamais laisser de traces et en suivant, apparemment, un mode d’opération semblable d’une scène à l’autre.

J’aimerais qu’ils me parlent de leur fierté d’avoir été reconnus par Time Magazine en 2012, comme étant une des personnes les plus influentes au monde. J’aimerais discuter le bout de gras avec eux, parler de leur politique de « recrutement », de leur « coordination », de leur « prise de décision », de leur « cinq à sept », de leur masque d’employé-cadre uniformisé (photo ci-haut) voire étêté (photo plus bas). J’en ferais un livre et je deviendrais indécent tant je serais riche.

Mais ils ne me contacteront pas. S’ils le faisaient, leur essentiel anonymat viendrait de craquer. Les flics pourraient alors me torturer – genre me menotter une nuit de temps les mains dans le dos dans un autobus qui sent l’urine – et me faire parler. Que ne ferait-on pas pour pouvoir se libérer la vessie ? Par définition, ils sont « anonymes », pas dans le sens tchatte, forum, SMS, blogue ou « boîte de Cracker Jack » du terme, mais dans le sens vraiment hermétiquement professionnellement anonyme.

C’est-ce qui leur permet d’être tant redoutés, d’être cette signature qui vient remplacer la page d’accueil de sites frappés. « Nous sommes Anonymes. Nous sommes Légion. Nous n’oublions pas. Redoutez-nous. » (“We are Legion. We do not forgive. We do not forget. Expect us »).

Jusqu’ici, cela signifie que les sites ainsi défigurés relèvent d’organisations ayant de gros péchés à se faire pardonner, c’est-à-dire des agissements que les Anomymes jugent déplorables: répression, vol, corruption, perversion, illégitimité et j’en passe. Je vous laisse choisir les épithètes pouvant convenir au propriétaire de la dizaine de sites « gouv.qc.ca » qui ont été vandalisés ces jours derniers. Encore ce matin, plusieurs demeurent fermés.

C’est le bon Robin de L’Oxley et ses joyeux lurons qui frappent les collecteurs d’impôts prévaricateurs à la solde du méchant Shérif de Nottingham. Bravo ! Encore ! Génial ! Il n’y a qu’un problème : Anonymous remarque l’iniquité, se documente, condamne, organise la frappe et l’exécute sans aucune reddition de comptes. Autrement dit, on y est enquêteur, juge et bourreau sans devoir produire des kilomètres de rapports. Imaginez le bonheur des personnes qui agissent au nom de cette inatteignable étoile. En revanche, imaginez le désarroi de ceux pour qui la civilisation passe par l’instauration sophistiquée d’un état de droit.

Heureusement, Anonymous est du bon bord, celui de la société dite civile, celle qui applaudissait les exploits de Wikileak et des manifestations locales d’Occupy. Elle n’est pas du côté sombre de la force. Imaginez si elle l’était. Elle pourrait, par exemple, s’appeler Faceboonymous ou Googlonymous ou Microsonymous, et fournir aux organisations répressives de la planète (il n’y a pas que les Chinois…) plein d’information concernant les utilisateurs d’Internet.

Évidemment, les organisations policières mondiales étant ce qu’elles sont, il est probable qu’un jour, un « embranchement » malchanceux d’Anonymous se fera pincer. « C’est arrivé à Julian Assange et, depuis, WikiLeaks bat de l’aile », dites-vous ? Hum ! Anonymous ne semble pas être hiérarchisée. On aurait beau frapper un recoin de la patente, tout le reste ne s’en sentirait pas. C’est comme les citoyens tannés qui frappent dans leurs casseroles. Les flics auraient beau emprisonner ceux de Villeray, que ceux de Rimouski n’en sentiraient pas l’impact et continueraient leur tintamarre.

De plus, Anonymous, jusqu’ici, ne semble pas avoir de petits craqueurs et autre script-kiddies dans ses rangs, si rangs il y a. L’idée n’est pas seulement de maîtriser des outils éprouvés de frappe, mais, surtout, d’arriver à ne pas laisser de traces. Et l’occulte organisation non organisée y arrive très bien. Donc, ce n’est pas demain la veille qu’elle disparaîtra.

Bref, tremblez petits roitelets arrogants, méchants despotes de carnaval, avides fripouilles encravatées et autres grands “bénisseurs” de l’injustice qui ne comprenez rien au Triple W et aux contraintes de sécurité qui en émanent ! De braves et honnêtes criminels vous ont à l’œil ! « Nous sommes Anonymes. Nous sommes Légion. Nous n’oublions pas. Redoutez-nous. »

En être arrivé là ! Misère !
 
Quelques petites vites:
 
ZDNet a reproduit un tableau intéressant en provenance de Google. Il s’agit de la liste, par ordre d’importance, des organisations qui lui ont fait la demande de supprimer les adresses (URL) de sites soupçonnés de contribuer au piratage de biens numériques, c’est-à-dire des films, des pièces musicales, des logiciels, etc. On parle ici de torrents, de warez, de rapidmachin, etc. Et qui arrive en tête du classement ? Microsoft, de loin en avance sur les grands lobbys hollywoodiens de la musique et du cinéma, les RIAA et autres Sony. Et pour cause. Microsoft c’est Windows et Office, les deux logiciels les plus vendus et, donc, les plus piratés au monde. Ça se comprend facilement. Avant de pouvoir pirater des images, des films ou de la musique signés par une légion de compagnies (Universal, MCI, etc.), il faut d’abord un système d’exploitation et, tant qu’à y être, un coffret bureautique (pourquoi s’en priver ?) que produit tout fin seul, la géante de Redmond. D’où sa présence massive au bâton.

Les « TIC vertes », ça vous branche ? Si oui, c’est que vous croyez qu’elles offrent « un potentiel quasi inexploité de 800 milliards de dollars par année en efficacité énergétique accrue, ainsi qu’une élimination de 15 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre ». C’est l’UIT, un organisme de l’ONU, qui l’affirme. Depuis 2008, il « mobilise la communauté internationale afin de miser sur les technologies comme composante essentielle de la solution face aux changements climatiques ». D’où le symposium de Montréal, septième du nom, le premier de l’UIT en Amérique du Nord, qui, les 29, 30 et 31 mai prochain, réunira des centaines de participants de nombreux pays pour discuter pendant trois jours de questions telles que les réseaux verts de prochaine génération, les villes intelligentes ou encore, la préparation aux catastrophes naturelles et les communications d’urgence. Pour connaître le programme complet de l’événement, cliquez sur la vignette.

Notre infatigable Ami TheKnee attire cette fois notre attention sur The Leap (le bond), un bidule qui observe le mouvement de nos mains, avec ou sans crayon, et qui le transforme en événement ergonomique sur un moniteur inféodé à OS X et Windows, idéalement Windows 8. La fabricante, Leap Motion, appelle cela « interaction 3D ». Le film Minority Report est plus près que jamais : notre gestuelle est désormais transformable en commandes comprises et exécutées. Le bidule de captation qui a la grosseur d’une petite souris se vendra 70 $US dès son lancement. Quand ? Si on en croit les textes marketing, le kit pour développeurs sera offert au téléchargement d’ici trois mois et le bidule lui-même sera disponible pour le marché des fêtes 2012-13.

MartinR, un lecteur de ce blogue, utilise un nouvel ordinateur sous OS X 6, alias Snow Leopard. Cela lui permet de recourir aux inestimables services de Microsoft Office 2004 conçu pour processeurs PowerPC. Quand il a installé Office dans son nouveau Mac à processeur Intel, un message lui a indiqué que le logiciel pourrait fonctionner grâce à Rosetta, un dispositif intérimaire fabriqué par Apple. Sauf qu’il en est tout autrement sous Lion, alias OS X 7. Et MartinR vent savoir ce qu’il arrivera quand il passera de Snow Leopard à Lion. La réponse est simple : il faudra mettre Office à niveau, soit avec, idéalement, la version 2011 qui va pas mal mieux que la 2008, ce qui représente, bien entendu, des déboursés. Y a-t-il une autre solution ? Je n’en connais pas d’autres, mais peut-être que quelqu’un me lisant séant, a un truc honnête à suggérer ?

Merci de m’avoir lu et bonne fin de semaine.

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

53 commentaires

  • MartinR:

    LibreOffice.

    Ben non, je sais, c’est pas la même chose, c’est moins beau, c’est pas bleu, y’a pas le “ribbon” en haut, tu peux pas faire toutes les mêmes choses, et patati, et patata…

    Mais essaie-le au moins, avant de juger. Peut-être que ça sera suffisant pour tes besoins, et en plus c’est gratuit, et légal. En tout cas moi je n’utilise que LibreOffice depuis un bon bout déjà et je n’ai aucun problème, même à lire les documents que d’autres m’envoient créés sous Microsoft Office.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 37 Thumb down 4

    • alexanticosti

      Cher Toogreen.

      La seule faiblesse, pour l’utilisateur ordinaire, de LibreOffice est qu’elle n’est pas MS Office. Parce que pour le reste, elle s’en sort aussi bien, sinon mieux.

      À moins d’être un opérateur de haut niveau de traitement de texte ou tableur, LibreOffice est 10 fois plus qu’il n’en faut pour les besoins de tous les jours.

      MAIS, et c’est là que ça se passe dans le subconscient, ce n’est pas Word pis Excel. L’effet “bonne vieilles pantoufles” quoi :-)

      C’est l’impact énorme (et négatif tant qu’à moi) que Microsoft a eu sur l’informatique ; établir LA norme. De sorte que maintenant tout le monde pense encore qu’hors MS point de salut.

      Je viens de réinstaller le portable d’un ami, gros utilisateur mais complètement techno nouille. Je n’avais pas son disque de MS Office, j’ai donc installé la dernière version de LibreOffice, je l’ai paramétré pour ses besoins et je lui ai juste signalé qu’il y avait une légère différence. Je pense qu’il ne s’en est même pas aperçu !

      Tu le sais, je le sais aussi : cette suite Open Source est extraordinairement efficace. Mais on se bat contre plus de 15 ans de domination excessive d’une compagnie.

      Alex

      Cotez ce commentaire: Thumb up 39 Thumb down 4

      • Le dernier MS Office que j’ai utilisé fut Office 2000. J’ai ensuite cessé de verser ma quote-part à MS.

        Depuis quelques années, j’utilise Libre Office et j’en suis satisfaite. Personne ne m’a demandé quel diable de logiciel j’utilise. Ils ne perçoivent pas la différence.

        Le seul petit hic je l’ai rencontré avec Impress dont l’utilisation est assez différente de Powerpoint, pour ce pour quoi je l’utilise, évidemment.

        Si plus de gens se donnaient la peine d’adopter Libre Office MS perdrait sûrement des plumes.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 36 Thumb down 0

        • alexanticosti

          Fafouine ; …MS perdrait sûrement des plumes….

          Ressemblerait à un gros poulet BBQ plumé et rôti en fait ! Seuls des experts (et encore) peuvent justifier l’achat d’une telle suite.

          Moi qui ne suis pas scribe, (bien que je puisse produire pas mal de textes), professionnellement, une suite comme LibreOffice ou un logiciel comme AbiWord ou Bean est amplement suffisant.

          En fait j’apprécie beaucoup plus Pages qui me permet de faire une mise en page agréable et dynamique en 10 fois moins de temps (et 100 fois moins de maux de tête) que Word. Mise en page que j’exporte ensuite en PDF pour partager avec des collègues. Photos, cartes, graphiques, courbes… ajoutés aux textes.

          Le pire est que l’hégémonie de MS Office empêche en quelque sorte le développement en ce domaine, le sclérose. Parce qu’il faut bien avouer que les StarOffice, OpenOffice, NéoOffice, LibreOffice… ne sont que des clones Open Source de l’original… Je ne connais que iWork qui s’éloigne de ce modèle et propose une approche plus intuitive du texte, des chiffres ou de la présentation.

          Alex

          Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 3

  • En tant qu’utilisateur Mac, je peux vous dire que Rosetta devait disparaitre de OS X avec la Snow Leopard (10.6) mais que la pression populaire a permis de rendre Rosetta accessible comme module supplémentaire. Si cela se trouvait possible avec Snow Leopard tient surtout du fait que cette mouture de OS X est comparable à un service pack pour la version Leopard (10.5) avec l’accent sur l’architecture 64-bit des puces Intel.

    Il faut aussi se souvenir que Snow Leopard ne prend pas en charge l’architecture PPC. Cette dernière est limitée à Leopard (10.5). J’ai un G4 sous Leopard et c’est génial pour les jeux éducatifs sous Classic (9.x).

    Une partie de la solution Rosetta consistait à inclure dans les libraries une section de code à saveur PPC et une section de code à saveur x86/x86_64. Mais voila que Lion ne traine plus cette partie de code dédié au PPC, rendant Rosetta muette à jamais. De plus, Lion ne repose pas sur les même infrastructures que Snow Leopard.

    Si vous désirez encore utiliser Office 2004 vous avez toujours l’option de re-dimensionner votre disque de démarrage afin de libérer de l’espace pour y installer Snow Leopard. La meilleure approche serait d’utiliser un disque externe USB pour maintenir un environnement Snow Leopard.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

    • Pourquoi pas la virtualisation “seamless”. L’application roulerait dans un monde virtuel, mais avec l’intégration de son hôte.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Ils sont du bon borg…
    “We are legions, resistance is futile”

    Cotez ce commentaire: Thumb up 13 Thumb down 3

  • Et M. Nelson,

    Si jamais vous étiez tout-à-fait contre ce que fait anonymous,et que vous dénonciez avec véhémence ce qu’ils font….

    Mettons, supposons, admettons… ;)

    Vous pourriez vous faire hacker votre ordi en 2 temps 3 mouvements non ? On jase là…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 14 Thumb down 3

    • Si anonymous a un succès qui dure, il fort probable que certaines agences gouvernementales et/ou industrielles se feront passer pour eux et attaqueront des sites légitimement 99% pour démolir leur réputation de robins des bois… si ce n’est déjà commencé.

      “Ils” sont en train de le faire avec wiki-leaks et le font de routine avec tout ce qui a du succès contre l’establishment néo-libéral, infiltrer et diluer… pour conserver l’illusion de démocratie. Puis se servir des ces institutions à réputation de gauche pour affaiblir la gauche. Ex: LeDevoir.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 12 Thumb down 15

    • Marc
      Si jamais vous étiez tout-à-fait contre ce que fait injustement ce gouvernement corrompu, et que vous dénonciez avec véhémence ce qu’ils font…

      Vous recevriez des coups de matraque et des balles de plastique tout à fait légaux, des amendes salées et vous pourriez en rester estropié pour le reste de votre vie.

      On jase-tu là?

      Cotez ce commentaire: Thumb up 14 Thumb down 17

    • Je ne pense pas qu’Anonymous ferait cela. Ces gens n’ont pas de temps à perdre avec une petite pointure comme moi. Ils ne frappent qu’en haut lieu. Y a plein de monde qui les dénoncent, ainsi que l’engeance anaracho-syndicalo-intello-plato-étudiante tant qu’à y être. Or, à ma connaissance, ces antagonistes ne se sont pas fait hacker.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 26 Thumb down 1

      • @Nelson. J’allais le dire… ;-)

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • @Nelson

        Vous savez, en général l’ennemie est déjà à l’intérieur des murs. Ne soyez donc pas trop dur envers votre compagne et votre progéniture!

        Pour ne nommer que le personnage le plus célèbre, je prendrais comme exemple Bradley Manning qui a alimenté WikiLeaks. Le pauvre bougre vas probablement finir devant un peloton d’exécution.

        Si on ne le mentionne que très rarement au journal télévisé, c’est que très peu d’entreprises ou d’agences gouvernementales sont prêtent à admettre qu’un membre du personnel est à l’origine d’une fuite. C’est avouer que l’on ne prend pas au sérieux la sécurité.

        À ce jour, j’ai été témoin de 2 cas de bris de sécurité majeurs:

        Dans le privé: un routeur WiFi branché à même l’ordinateur.
        C’est une activité anormale du serveur de données durant la nuit qui à mené à la découverte du routeur. L’employé est remercié.

        Dans le public: un modem branché sur le port série d’un serveur de BD de production durant une fin de semaine. Le modem était connecté sur une ligne analogique (hors du PBX) avec communications entrantes et sortantes. Le modem a été emprunté pour le temps d’un week-end sur serveur de fax. Ce sont les journaux des usagers sous Unix qui permis de découvrir qu’un usager avait initier une session de fin de semaine sur le port TTYB (port série). L’employé syndiqué est toujours en poste.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

      • Dennis Dubeau

        On parle bien de DDOS ici, avec Anonymous?

        En quoi cela est-il si différend des scripts kiddies?

        Moi, je les compare au concept de “loose cannon” des anciens navires de guerre! Ils peuvent très bien couler ton propre bateau!!

        N’importe quel script kiddy peut maintenant se prétendre d’être d’Anonymous pour peu que personne ne le retrace!! C’est invérifiable puisqu’Anonyme…

        Oui oui.. Nous sommes légion et patati patata!!

        Question 1: Pourquoi ont-ils hacké le site de la ville d’Alma?

        J’attends une réponse!

        Je crois personnellement que ceux qui se réclament d’anonymous ont désiré se bâtir une crédibilité et un capital de sympathie… Anonymes, certes, mais pas vraiment puisqu’ils veulent que l’on SACHE que c’est eux! De véritables anonymes ne se font PAS de publicité!! Et s’ils veulent qu’on le sache, il y a forcément une motivation!

        Jusqu’à preuve du contraire, j’émet l’hypothèse que l’on fait face à des services secrets d’une nation étrangère… qui emploient d’habiles programmeurs!

        Mais comme les sources sont invérifiables, il est très facile d’agir en leur nom, maintenant!

        Méditez-là dessus avant d’en faire des héros trop rapidement…

        Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 6

  • En fait, Anonymous a un visage public par le biais de Gregg Housh qui sera probablement celui qui, dans un futur pas trop éloigné, publiera les mémoires de l’entitée Anonymous.

    En dehors des nombreux comptes Twitter d’Anonymous, ils ont aussi ‘pignon sur rue’ par le biais de différents sites web :

    https://whyweprotest.net/anonymous-scientology/
    http://www.whatis-theplan.org/
    http://anonops.com/

    Il se fait aussi beaucoup de développement logiciel dans la communauté Anonymous; plusieurs de ceux-ci sont publiés ici :

    http://anonsource.org/index.php

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • Hein! Angry Birds avec des baguettes!?!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 3

  • Jean-Robert Derome

    J’ai besoin d’utiliser Rosetta pour des logiciels qui ne fonctionnent pas sur Lion.
    J’ai tout simplement installé deux partitions sur mon disque, une partition roule Snow Leopard, l’autre Lion.
    Comme il a été suggéré, on peut aussi installer Snow Leopard sur un disque externe et rouler Lion sur le disque interne.
    Pour Word, j’utilise la version 2011 sur Lion.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • En ce 25 mai C’est la journée de la fierté GEEK aujourd’hui! Selon la source d’information, c’est en hommage à la journée de la Serviette du Guide Galactique ou la journée du 25 mai 1977 première présentation de Star War. Bonne fête à moi et à vous!

    Concernant Rosetta, certain futés ont sembles-t’il réussi a l’installé sur Lion. Download d’une source boiteuse du pack Rosetta.PKG et son installation. Recherche Google Rosetta on Lion Work Arround.
    En simplicité :
    1. Installation de Libre Office, si vous avez besoin des macros d’Office, installer Symphony Office*.
    2. Utiliser Virtual Box, VM Ware ou Parelle pour installer une version antérieure OS X.
    3. Seconde partition.

    * Symphony Office, une version qu’IBM avait fait d’Open Office où la compatibilité des macros d’Office est accrue, cette semaine IBM a fait donation de son code à la fondation Apache.

    Remi.Net

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

    • @Remi.Net

      À propos de VirtualBox:

      VirtualBox ne supporte que la version serveur de OS X et il faut une clé d’activation valide, du moins dans le cas de Leopard (10.5) et Snow Leopard (10.6).

      Je n’ai pas essayé d’y installer Lion (10.7), car celui-ci, étant le plus mauvais produit de Apple à ce jour, est imprévisible sur les plateformes supportées. Donc, je ne trouve aucun intérêt à même envisager de l’utiliser dans une machine virtuelle…

      À titre d’information, J’utilise actuellement Mac OS X Server Lion 10.7.4 (11E53).

      Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • Je viens de recevoir ce qui suit:

    “Avec l’usage de zone WiFi accessible au public, il devient facile de devenir anonyme.

    Pour ce faire vous prenez un vieux laptop où vous y installez Linux que vous modifiez afin de ne transmettre aucune information permettant d’identifier l’appareil à défaut de quoi celui ci sera brûlé.

    Vous vous procurez un adaptateur WiFi de type clé USB dans une boutique de quartier et payez comptant.

    Vous faites ce que vous voulez.

    Lorsque vous avec terminé, vous formatez le disque afin de supprimer toute trace d’utilisation et vous prenez soins de détruire complètement la clé USB WiFi.

    Ne jamais utiliser le même endroit ni la même boutique et sourtout n’ayez pas l’air suspect… Ne pas porter de masque :-) .

    Autrefois, il était nécessaire de se connecter à une ligne téléphonique dans une ruelle et d’utiliser un modem à usage unique.

    Il y avait toujours le risque de se faire prendre… ”

    Simple, non ?

    Cotez ce commentaire: Thumb up 30 Thumb down 0

    • Vous venez de Trouver réponse à votre premier paragraphe. Maintenant, bonne chance pour le deuxième! ;-)

      Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

    • Nelson. Nul besoin de linux, encore moins de détruire son OS et sa clef USB pour faire tout ca. Un ordi sous Windows et un MAC font très bien l’affaire.

      La seule façon de se faire repérer sur le net c’est via son adresse IP, son adresse de courriel et l’adresse MAC de sa carte réseau. Or il est assez facile de masquer son adresse IP, de spoofer son adresse MAC, et d’utiliser des serveurs proxy ou VPN ou d’autres trucs afin de rendre invisible. Tous ca est assez facile. Quand à Anonymous une attaque DDoS ne permet pas de prendre possession d’un site mais seulement de l’inonder de requête au point de le saturer et de faire planter le serveur qui l’héberge. Anonymous vont beaucoup plus loin et leurs attaques, sans entrer dans les détails, nécessite une bonne connaissance des serveurs DNS. Tout passe par là.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 1

      • Je suis d’accord avec JP, Anonymous ce n’est pas de la frime et ce n’est pas non plus des script kids comme on en voit dans les films.

        C’est de la très haute voltige technique, concise, précise et sans traces.

        Leur réseau possède probablement une ferme d’ordinateurs en “grappes” et des centaines d’aiguillages en parallèle avec le réseau normal. Cela leur permet d’être à la fois très distants et très près de leurs cibles.

        Cela me fait penser au jeu dans les foires qui consiste en une boîte avec une face à l’horizontale qui a plein de trous d’où sortent, de manière aléatoire, des têtes de lapin qu’il faut frapper avec un bâton. Pas facile d’attraper les maudits lapins. ;-)

        Bonne fin de semaine !

        Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

    • Oublie le formatage un live CD et tu est en business!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

  • @ Nelson
    Fais gaffe, Nelson: tu exprimes ta sympathie et tu indiques comment comment devenir “anonyme”. Certains pourraient penser à de l’incitation. Et comme tu sais, “au royaume des aveux, les cognes sont rois”.
    Quinteux, quinteuses, bonne fin de semaine à “tousse”!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

  • Après les communistes et les terroristes, on donnera beaucoup d’importance aux cyber-terroristes (réels ou imaginés) juste pour faire peur et justifier plus de répression sur le web.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 10 Thumb down 1

    • @ Rexie,

      Dommage qu’il ne me soit pas possible de placer 80 000 pouces vert sur celle-ci. Un seul c’est frustrant.

      La PEUR est le plus grand moteur de notre économie actuelle, et ses corollaires, l’ordre et la sécurité, le plus grand organne de répression.

      B.D.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

  • Anonymous :

    Ouais : “Ils sont du bon bord”… Ça sonne comme “We are the Borg, surrender yourself, resistance is futile”. Et si il y avait déjà des “anonymous” “du mauvais bord” plus “anonymous” encore que “l’anonymous” lui-même, en ce, que leur existance ne serait même pas connue ?

    Effrayant.

    B.D.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1

  • Le sort réservé à Rosetta – et ce n’est qu’un nouvel ajout à une longue liste d’insultes – fait que je délaisse de plus en plus Apple, puisqu’quelle se soucie si peu de sa clientèle.
    Elle a aussi abandonné sans crier gare les disquettes et ses divers modèles d’ordinateurs ne reconnaissent même plus leurs ancêtres.
    Un tel mépris du client n’a rien pour entretenir la fidélité à la marque.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 3

    • @Pierre Couture

      Votre position face à Apple est comprehensible, mais en partie injuste.

      Allez-voir les appareils de type PC, comme Dell, HP, Lenovo, etc. Les modèles actuellement en vente ne possèdent plus de lecteur de disquette, ni de port parallèle (IEEE 1284 Centronix DB-25) ni de port série (RS-232 DB-9) ni de port PS2 (clavier et souris).

      Il faut aussi mentionner que les véhicules automobiles ne supportent plus la manivelle comme moyen de démarrage.

      Le problème: nous sommes simplement en 2012

      Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 3

      • Au niveau portable vous avez raison mais sur les desktop de type Dell, Lenovo ou comme l’HP que j’ai devant moi, datant de février 2012.

        Bon il a deux ports PS/2 à l’arrière, de plus sur le motherboard il a un connecteur pour un port parrallèle (DB25), deux ports séries (DB9) et un connecteur pour brancher un lecteur de disquettes.

        Pour des besoins connectiques spécifiques, un des connecteurs Série et le parrallèle sont dispo à l’arrière à l’aide de : http://csimg.webmarchand.com/srv/FR/280122381700/T/340×340/C/FFFFFF/url/doube-connecteur-sacrie-com.jpg

        Ça doit être un vieux modèle d’HP Elite, avec un Intel i5.

        Rémi.Net

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • @ Nelson

    Si la photo avec les masques n’est pas un montage, les gars seraient aux États-Unis.

    Je vais faire un Sherlock Holmes de moi-même et vous dire :
    Le paysage derrière les gars ressemble à une ville de la Californie et je parierais pour Mountain View.

    L’édifice à l’arrière serait le Honda Research Institute, plus précisément l’immeuble Computer Science Research.

    Le gars à droite avec la cravate rouge est japonais. (Coupe de cheveux typique) Les cheveux gris me font dire qu’il est en début quarantaine.

    Le gars avec les cheveux longs serait dans la vingtaine et celui entre les deux, un peu en retrait serait dans la trentaine. (texture de la peau du cou)

    Le jeune à gauche est en très bonne forme physique, je dirais début vingtaine. Il est probablement le porteur de paquets, il a un portable en bandoulière. ;-)

    Je doute que la photo soit réelle. Si elle est réelle, les gars ne sont pas si brillants qu’on peut le penser.

    Et maintenant essayons de filer comme un pro ou vice et versa*. ;-)

    Bonne fin de semaine!

    * pour ceux qui ne comprennent jamais rien à mes jeux de mots= profilons, du verbe profiler……. la laine mondaine dondaine. ;-)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 3

    • Il y en a 2 qui n’ont pas le sens de l’humour ou ils n’ont rien compris.

      Sherlock Holmes est un personnage fictif, les gars, et ses histoires aussi. Alors tout mon texte après le mot “Holmes” est une histoire fictive. En plus, à la fin, j’exprime mon doute sur la véracité de la photo et je spécifie que je vais “essayer” de filer comme un pro.

      Autrement dit, je n’ai pas interprété la photo comme un spécialiste du FBI ou de la GRC le ferait, je n’y connait strictement rien. Je suis un informaticien pas un enquêteur.

      Est-ce que c’est plus clairs pour votre petite tête? (et là je suis poli)

      Crime qu’il y a des coups de pieds au cul qui se perdent, un vrai gaspillage. ;-)

      Me suis levé de mauvais poil, est-ce que ça paraît ?

      Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 4

      • “Me suis levé de mauvais poil”

        Quel poil? Un “toraxien”, “dorsalien” ou “aissellien”? Un de ceux là entéka, puisque les autres ont filés comme des pros y’a kèke jours, pour une bonne cause :wink:

        Allez… laissez pas ce poil rébarbatif prendre le dessus :grin:

        Bon dimanche!

        Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

        • @ Fafouine

          J’étais frustré que mon texte ne soit pas « au poil ».

          Heureusement, je reprends du poil de la bête. ;-)

          Bonne fin de journée…. au poil! 8-)

          Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 1

      • Ça parait, en effet :-)

        Ce qui me plaît sur la photo, c’est le 4-Runner

        Quel superbe véhicule :-P !

        Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

    • Mon cher Sergelock

      La photos des quatre Anonymous est classique. On la retrouve facilement.
      Mais ta recherche de localisation me semble fausse. La bâtisse à l’arrière plan n’est probablement pas le Honda Research Institute. En effet, on peut y lire en haut, … Research Institute (?). D’autre part une recherche Google et Google Street sur l’édifice Honda la place au 800 California Str. MountainView et on n’y voit absolument pas l’écriture mentionnée. Je pense que ce qui est typique ici est la sculpture à l’arrière des 4 faces et celle-ci même en essayant de l’isoler nous ramène toujours à photos de quatre.

      Donc….. pas sure….. On cherche…

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

    • alexanticosti

      Cher Sergelock…

      Tu viens de voir le second long métrage de Ritchie ? Ou, comme moi, tu viens de revoir la superbe série de la BBC ? M’enfin, tes déductions sont épatantes.

      En passant, tu sais combien de fois Sherlock a prononcé le célèbre “Élémentaire cher Watson” dans les romans de Conan Doyle ? Exactement zéro fois. Étonnant non ?*

      Alex

      * ça c’est pour voir si tu connais M. Cyclopède

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • @ Alex

        Je viens de voir la série de la BBC sur Tou.tv, j’ai adoré.

        « M’enfin, tes déductions sont épatantes. »

        Pantoutte!!

        Comme l’a si bien dit Plante-ca, je suis dans le champ. J’ai dit n’importe quoi juste pour le plaisir d’écrire de la fiction, étant donné que je suis à longueur de journée dans la réalité.

        Je pourrais peut-être écrire une série humoristique de genre ” Les aventures de Chère Loque et son ami le Yéti Narrant”. ;-)

        Bonne nuit!

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • J’aurais aussi peur de tomber sous la loupe de th3j35t3r que sous celle d’Anonymous. Pour ce qui est d’Anonymous, la lecture que j’en fait est que n’importe qui peut se réclamer d’eux. Vous y retrouverez donc des script kiddies comme de vrais pros. Nelson, je ne sais pas si cela a été confirmé, mais torrentfreak rapportait le 16 mai que thepiratebay était inaccessible et sous attaques DDoS suite à leur critique d’Anonymous d’avoir avoir DDoS Virgin Media. Critiquer Anonymous peut apporter plusieurs ennuies même si fait de bonne foie.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1

    • de bonne foi je voulais dire, vous comprendrez que c’est un lapsus d’un lendemain de bon souper du samedi.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

    • @ Francis

      Il me semblait que Jester avait disparu, mais son blogue semble être revenu en ligne.

      Je me demande ce qui s’est produit. Il y a une explication sur le blogue, faudra voir si les prochains textes seront conformes avec l’esprit original. ;-)

      http://th3j35t3r.wordpress.com/

      Bonne semaine!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • Pour les Anons, un truc comme “Tor” est quand même, semble-t’il, assez efficace non?

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

    • @ Re_Re..

      Dans un sens vous n’avez pas « tord ». ;-)

      Anonymous utilise probablement une variante de Tor, mais sûrement avec plus d’éléments de protection et surtout sans « porte arrière ». ;-)

      Bonne semaine!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • Anon n’existe pas

    Tout le monde peut devenir Anon , vous , moi , papa , maman …

    A vos clavier ;)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0