Google Play: mieux vaut tard que jamais !

28 mars 2012 3 h 55 min 52 commentaires Views: 154

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

Si vous utilisez Google, vous avez peut-être remarqué l’ajout d’hier à la barre de navigation, le petit bandeau noir, qui apparaît en haut de la page de recherche. Il s’agit de Google Play, la fusion du Android Market, de Google Books et de Google Music, ce dernier étant un service non disponible au Canada.

Pour la multinationale de Mountain View, c’est l’équivalent de l’inextricable et richissime souk offert dans la municipalité voisine, Cupertino, par une autre multinationale bien connue, Apple.


En fait, c’est la grosse mode, l’incarnation d’une tendance très très lourde. Apple a démontré avec brio que le Nuage était l’endroit par excellence pour vendre tout ce qui pouvait être téléchargé (livres, pièces musicales, films, logiciels, etc.) et plusieurs grands noms technos s’y sont aventurés. En ce sens, Google n’invente rien et ne fait que suivre intelligemment la parade.

L’idée est simple. On parle de pages Web pleines de petites icônes, chacune gratifiée d’étoiles d’appréciation et d’un bouton permettant le téléchargement/installation automatique d’une application (app) souvent gratuite, mais généralement à prix plus que modique. Comme Apple en a fait la preuve, c’est une méthode fabuleuse pour faire du fric et pour se constituer un « écosystème » essentiel à la bonne santé de sa plate-forme. Les développeurs y trouvent un endroit inespéré pour vendre leurs applications. Du coup, les utilisateurs en arrivent à pouvoir « tout faire » avec leur dispositif iOS, Android, Microsoft, etc.

Voici quelques prises d’écran qui vous prouvent qu’encore une fois, c’est le regretté Steve Jobs qui avait vu juste. Elles démontrent même, p. ex. dans le cas de HP et de CA Tech, que l’industrie se sert désormais de ce modèle d’affaire pour proposer des solutions qui n’ont que très peu à voir avec la planète “Mobilité”.


Google


Microsoft


Intel


RIM


Nokia


HP


CA Tech

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

52 commentaires

  • À la différence .. Apple ne se sert pas directement du Web, mais d’un client propre iTune pour emmener le consommateur dans son rayon virtuel .
    Seule solution semblable se retrouve sur certain Store Linux comme avec Canonical par exemple pour son Ubuntu One qui possède son propre client intégré . Certains défenseurs mêmes du WEB accusent Appler de vouloir tuer le WEB avec la surmultiplication des clients hors WEB (Mac App Store , iTune Store , App Store)

    Apple se défend pour sa part en invoquant la sécurité il serait plus facile pour eux de sécurisé leurs clients(logiciel) qu’un site WEB sous HTTPS . Pour Canonical Ubuntu One est plus facile à maintenir comme client intégré que comme Site WEB sécurisé … Mais bon PayPal est 100% WEB et semble sécuritaire …

    Pour le site de Intel … il semble que cela soit un beau mélange des deux ..Il y un client a téléchargé et par la suite on navigue par le WEB et la transaction se déroule par le client … un peu a l’ADOBE AIR ou certain service sous JAVA …

    Mais effectivement globalement parlent la prolifération des services en ligne est exponentiel … ET on peut se dire sans se tromper que Napster a fait cogiter Steve Jobs plus que nécessaire quand il est venu le temps de créer le iTune Store …

    Napster avec son propre client directement au consommateur … C’était du iTune mais pas ligit ….

    Cotez ce commentaire: Thumb up 17 Thumb down 0

    • Hummm… L’Android Market (renommer en Google Play) existe depuis plusieurs années déjà. Le service est accessible depuis tous les terminaux sous Android. Quand au site web, il existe lui aussi depuis plusieurs années. Juste qu’il n’était, jusqu’à présent, pas accessible directement depuis la page d’accueil de Google. Donc il y a rien de nouveau là dedans. C’est juste un peu plus pratique.

      Comme le souligne SteveC72, contrairement à Google Play, l’Apple store n’est pas directement accessible depuis le web. Cela veut dire qu’on ne peut pas encore installer d’application sur ces appareils à partir de n’importe quel poste connecté à internet. Il faut forcement installer iTunes quelque part. Avec Google Play, par exemple, je suis au bureau, une application me plait. Je la sélectionne et celle-ci va se télécharge automatiquement sur ma tablette qui est à la maison. Donc au titre “Google Play: mieux vaut tard que jamais !” moi je repondrai “Et pour l’Apple Store c’est pour quand?” ;) .

      Enfin concernant ce genre de services, ils existent depuis plusieurs années déjà. On pense notamment :

      - aux systèmes de dépots (sous Linux)
      - à l’interface Synaptic (sous Linux)
      - à la plateforme Steam, pour les jeux sous Windows
      - aux stores des consoles de jeux (Windows, Sony, Nintendo)
      - Etc…

      Donc la tendance était là depuis longtemps, les services pour les appareil mobiles n’ont fait que la suivre.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 21 Thumb down 0

      • Pour quand … je serais pour dire probablement jamais … Le modèle de Apple est son éco système et même je peux m’avancer pour dire qu’un Mac ou un iPhone perd plusieurs des avantages hors de l’éco système Apple .. C’est un ensemble de service et d’appareil qui forme un grand tout .. Ce n’est pas comme le monde “PC” ou tout appareil est pratiquement indépendant un de l’autre et conçu pour être indépendant ..
        Je peux faire l’analogie avec de Apple avec B&O .. Les appareils B&O prennent un tout autre sens quand il est jumelé a un autre appareil B&O pareil chez Sony aussi avec les fonctions avancé Bravia ou les TV , ordis et lecteurs Blueray se synchronisent automatiquement quand on active la fonction bien sûr ..

        Donc en ce qui concerne l’ouverture de Apple sur le monde PC j’y crois peu et quand je regarde la qualité des produits Apple pour Windows ça me donne encore moins de raison d’y croire.

        Si Apple jouait dans les 25 à 30% de part de marché je pourrais penser autrement, mais a 10% qui plafonne .. Je vois que Apple désire demeurer dans sa niche .

        Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 2

        • Je parlai de la possiblité de pouvoir installer une application à distance sur son iPhone ou iPad directement à partir du site web d’Apple. Actuellement ce n’est pas possible, même si tu voulais pour cela utiliser un MacBook avec Safari.

          En plus, je ne vois pas ou serait la perte de qualité pour Apple si l’utilisateur voulais faire la même chose depuis un PC ou d’un Mac via Firefox, Internet Explorer ou Chrome. Au contraire cela règlerai les problèmes rencontrés avec iTunes en dehors du monde d’Apple.

          Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 1

          • Je crois que la raison est que Apple cherche à contrôle l’entièreté des logiciels qui transitent sur les appareils iOS ..
            Je me rappelle une de raisons que SJobs a déjà dit au NYTime .. Sur les iOS il n’y aura pas d’application pirate ou copier sans l’autorisation du propriétaire ..
            Lentement cette idée fait son bout de chemin et je crois qu’à terme Microsoft et Google iront dans cette direction .. Question de $$ qui parle toujours plus fort .

            Cette approche n’a pour mon dire aucun lien avec la technologie directement, mais existe seulement du point de vue business . Pourquoi ne pas faire un iTune version WEB … probablement le contrôle même de l’application dans le système hôte (SE) et les verrous qui s’y trouvent sont plus complexe que ceux disponibles via une interface web ..

            Pourquoi ne pas être en mesure de porté du data d’un mac directement dans le iPhone et vice versa pour la raison évidente même du piratage …. Déjà que les logiciels de déverrouillage d’iOS sont proche d’y arriver , de partagé des applications cracker que je ne cois pas que Apple donnera du lousse de ce coté . Apple a pris cette direction bien sûr qu’il en existe d’autre, mais dans leur modèle d’affaires c’est probablement celui qui leur offrait le plus d’avantage

            Pour un client qui pour lui fait toujours ses changements d’huile chez son concessionnaire au KM indiqué , le modèle de Apple ou de Google c’est du pareil au même …

            Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 2

          • @SteveC72
            J’ai du mal m’expliquer. Actuellement avec le système Google Play : tu te connectes sur le site, tu sélectionnes l’application, tu sélectionne ton appareil Android, et le serveur de Google Play envoie directement l’application sur ton appareil Android (ou quand il sera connecté à Internet si il est éteint). Les applications ne transitent JAMAIS par ton ordinateur.

            Donc Google à toujours le contrôle de l’envoi des applications sur les appareils sous Android. Il n’y pas vraiment de moyen de pirater le système.

            Maintenant quand je vois le nombre de logiciels PC/Mac qui sont crackés ou piratés je ne vois pas en quoi le fait d’utiliser l’application iTunes soit au final plus sécuritaire que de se connecter à Google Play.

            Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 1

          • Probablement que dans peu de temps on verra le comment et les méthodes pour pirater le portail de Google Play ou plutôt le lien de connexion entre l’appareil et l’interface web, car il passe par une interface WEB , Firefox,Safari,Explorer que beaucoup arrivent a contourné..
            Par exemple , est-ce que je peux faire accroire qu’un certain modèle de Android Phone est connecter, mais qui dans les fait non et parvenir a prendre une application payante et la répliquée à volonté ? C’est un questionnement

            Est-ce que le lien qui unis un appareil a iTune est plus sécurisé que Firefox,Chrome,Internet Explorer et cie ? Pour ma part je crois que iTune est beaucoup plus restrictif sur la manipulation de son code que Firefox … Bref qu’est-ce qui empêche de rebâtir un Firefox don le code est libre pour se fabriquer une interface pour parvenir a ses fins ?

            Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 4

          • Il me semble que oui .. Quand je me suis procuré Angry Birds Space sur le Ando Store via Google Play , mon LG andro était connecter via USB sur le PC et le transfert ses effectué comme cela .. Du PC en direction du téléphone transfer plus rapide que via le WIFI … comme un iPhone via iTune quand il est branché directement …

            Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 3

          • Comment veux-tu qu’un simple navigateur puisse nativement scanner tes ports USB, y reconnaitre un appareil Android de branché, s’assurer que cet appareil est bien relié au compte Google ouvert sur ton navigateur et y installer l’application de manière sécurisée. Nativement les navigateurs n’ont pas les fonctions ni les protocoles requis pour faire cela. Il te faudrais une application dédiée (comme iTunes).

            Le seul et unique mode de fonctionnement actuel de Google Play est le suivant :

            Utilisateur -> Poste (PC, mobile, etc…)-> Internet -> Serveur Google Play -> Internet -> Appareil Android.

            Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

      • alexanticosti

        Depuis janvier 2011 sur mon Mac il y a un App Store dans le dock. Sur les iMachins il y a la même chose depuis plus longtemps. Pas besoin de passer par un fureteur. Il n’y a pas d’appareil Apple qui ne peut y accéder, c’est ce qui a fait leur fortune et imposer le modèle qu’on retrouve maintenant par le biais de Google.

        C’est un méchant plus pour les utilisateurs que la recherche et l’installation de logiciels rebutaient.

        Alex

        Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 3

        • Tous les systèmes sous Android offrent également cette possibilité. L’accés depuis un navigateur est un service additionnel qui te permet, par exemple, d’installer une application sur ta tablette Android à partir d’iPhone.

          Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • Bonjour
    Je suis allé voir quelques définitions en français des applications et on s’aperçoit vite que la traduction est faite par Google Translate ( surprise ? ) . J’espère que ça ne deviendra pas la norme partout, c’est pénible à lire…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

  • Des fois mon cher Nelson, c’est toi qui me donne envie de sortir MA strappe, surtout après des articles comme celui-ci… :-P

    Parce que s’il y a une compagnie qui a su devancer Apple en termes de services infonuagiques, c’est bien Google!!! Ça fait déjà des années que Google a une longueur d’avance sur Apple avec son “Android Market”, qui, comme le dit si bien Angelscry, est accessible directement sur le web et permet d’installer des applications à partir de son fureteur vers n’importe quel de nos appareils Android, et ce depuis longtemps déjà!

    Donc j’avoue que çelà me choque un tantinet de vous voir en parler comme si c’était Google qui était en retard. Que son Android Market soit trop peu médiatisé, soit, mais il ne faut toutefois pas aller dire que c’est Google qui est en retard à ce niveau. J’attends toujours d’avoir accès au Apple Store d’Apple via une page web et de pouvoir envoyer une application vers l’appareil de mon choix!!!

    Bref, Google est déjà en avance sur Apple, pas en retard.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 20 Thumb down 0

    • Pour ajouter à ce que disent toogreen et Anglescry, Google n’a fait que consolider ce qu’il offrait depuis longtemps, et bien avant les autres, de manière disons… un peu plus éparpillée. Hors iTunes, il semble donc y avoir un salut.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

    • Toogreen le iTune Store a vu le jour en 2003 un 28 avril pour les iPod
      Androïd Market n’existait tout simplement pas a cette époque .. Android market est entré en fonction officiellement en mars 2009 .

      iTune Store a son modèle calqué sur Napster et Bearshare et non pas sur Google et Android Store … pour le AppStore ça été la simple suite logique du iTune Store car le iPhone et les App était jusqu,a tout dernièrement lier au iTune Store …

      Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

      • Android ayant été crée en 2008, je vois mal comment il aurait pu sortir leur store en 2003. Je ne pense pas que personne remtte cela en cause. Par contre, au niveau praticité et fonctionnalité, Google Play est actuellement, selon mon avis, devant l’App Store.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

        • C’est surement pour cette raison qu’Apple est un tel échec commercial puisque personne n’utilise ni n’achète ses produits. Vous devriez, les anti-Apple présents ici, vous devriez téléphoner à Tim et le conseiller, lui qui dirige les opérations industrielles et commerciales de la compagnies vers une catastrophe pour les malheureux clients et actionnaires inquiets depuis la disparition de l’uluberlu qui dirigeait avant les destinées d’Apple. Jobs, Steve Jobs. Vos conseils ne pourraient que lui être utile à ce pauvre Tim. Linux vous dites …
          Cordialement
          (:)

          Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 8

      • Je m’étais mal exprimé. Je ne débat pas le fait qu’Apple avait un App store avant Google, c’est bien sûr vrai. Je faisait plutôt référence à tout l’aspect infonuagique, et le titre de ce billet qui insinue que Google est “en retard”… Android Market est là depuis longtemps, ils n’ont fait que changer son nom et son look! Les fonctionnalitées restent les mêmes.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Et je ne parlerai même pas des autres services infonuagiques de Google, comme Google Mail, Google Talk, Google Tasks, Google Calendar, Google Docs, et autres, qui depuis très longtemps permettent d’avoir toute notre information synchronisée en tout temps via internet, peu importe l’endroit ou l’on se trouve. Apple commence à peine à copier ces services avec son iCloud, oui ils ont essayé par le passé de le faire avec un service payant qui s’est avéré un échec évident. Maintenant iCloud est en plein essor, certes, mais rendons toutefois à César ce qui lui revient, quand j’avais mon G1 (premier téléphone sous Android) je pouvais déjà avoir mon courriel, calendrier, tâches, et autres documents synchronisés en tout temps via Internet, tandis que vous deviez toujours connecter votre iPhone sur votre ordi pour pouvoir faire la même synchro… :-P Sachez être modeste et avouez que Google était en avance pour ce qui est du nuage…!!!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 20 Thumb down 0

    • Je veux bien recevoir des coups de strappe, mais je n’ai jamais enlevé à Goggle ce qui lui appartenait. Je dis simplement qu’on vient d’y fusionner trois services infonuagiques et qu’Apple a parti le bal en juillet 2008 avec de petites icônes kioutes simplifiant le téléchargement. Les autres ont suivi, incluant Google avec son Android Market en octobre de la même année.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 16 Thumb down 3

      • Le playstation Store proposais déjà de télécharger des jeux et des applications sous forme de “petites icônes kioutes” dès Novembre 2006. Le store a été disponible, successivement sous 3 formes :

        - Novembre 2006 (sur console PS3)
        - Septembre 2007 (sur PC via interface web)
        - Octobre 2008 (sur console portable PSP)

        Voici une capture d’écran du Playstation Store en 2007 : http://cache.kotaku.com/assets/images/9/2007/03/playstation_store_stock.jpg

        Apple à suivi en Juillet 2008…

        Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

      • Je m’était mal exprimé hier, c’est bien sûr vrai qu’Apple avait déjà un store avant Google, ce qui m’a fait titiller c’est surtout le titre du billet et l’emphase mise sur l’aspect “Nuage” de la patente…

        Car à ces niveaux-là c’est plutôt Apple qui fait dans le rattrapage disons… Steve Jobs était le premier à admettre que la stratégie d’Apple dans l’infonuagique était un échec (pré-iCloud). Google Play n’est que le bon vieux Android Market avec un nouveau nom et look, mais les fonctionnalitées sont les mêmes et ce n’est pas nouveau ni en retard, bien au contraire.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • Vous avez effectivement enlevé quelque chose à Google: Vous leur avez enlevé un “o” pour les gratifier d’un “g” ;-)

        Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • Un bémols qui persiste est de ne pas pouvoir télécharger l’app sur un pc pour le transférer plus tard sur la tablette.

    Pour le reste, Job avait encore raison!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 6

    • Pour les questions de sécurité et de piratage évoquées plus haut part SteveC72, je ne pense pas que cela soit possible.

      Il y aurait toujours la possibilité de signer les applications pour qu’elles ne soient uniquement installable que sur les appareils enregistrés avec un compte en particulier (le compte qui a acheté l’application). C’est comme cela que fonctionnait, par exemple, les comptes sur le Playstation Store (pour les PS3 et les PSP). Mais, comme c’est arrivé pour Sony avec la PS3, si l’algorythme de cryptage est cracké, n’importe qui peux installer n’importe quoi et tout le systeme est remis en cause.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • Et c’est exactement pourquoi le système de gestion de paquets de Debian et tous ses dérivés fonctionne à merveille sous Linux: presque tout est libre et gratuit, alors côté sécurité, il y a bien moins de choses à surveiller.

        Si Ubuntu arrive à percer dans le domaine des téléphones cellulaires, des tablettes et des téléviseurs à partir de 2014 (si je me souviens bien, le support pour ces plateformes commencera à la sortie de 14.04 LTS), son système infonuagique sera déjà bien développé et on pourra y faire fonctionner des tonnes d’applications déjà disponibles pour le bureau que les téléphones pourront aussi relativement bien faire fonctionner, sachant que la puissance de ces gadgets augmente si rapidement; du moins, il faudra que l’écran soit suffisament grand pour qu’on puisse y voir quelque chose!

        Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • bémol

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 2

  • La qualité de tous les commentaires ce matin est incroyable et présente des points de vue très intéressants.

    @toogreen: tu as raison, Google était en avance sur plusieurs fronts. C’est leur effort de marketing qui ne suivait pas. Il viennent de décider d’utiliser la plus grosse vitrine de l’Internet: la page de recherche de Google. A suivre.

    @AngelsCry: c’est le controle de ce qui est disponible dans le Apps Store qui sécurise. J’ai chargé sans crainte l’app de ma banque parce que quelqu’un chez Apple a vérifié qu’il parlait bien à ma banque. Sans controle, quelqu’un aurait
    pu proposer une application pour phisher mon mot de passe. La confiance est le maillon faible d’Internet. Je reformule ici les posts de SteveC72 et JMV.

    @SteveC72: l’analogie avec B&O est excellente. Apple a clairement une stratégie de lock-in. Le génie de cette stratégie c’est de jouer sur les appareils, les logiciels mais aussi le contenu. Il faut un appareil Apple pour faire jouer la musique acheté sur le iStore (légalement).

    L’autre aspect brillant, c’est le pouvoir qu’ils ont sur les producteurs d’apps qui leur permet de prélever une taxe de 40% pour donner accès a leur base de clients.

    D’autre part, sur d’autre points, ils sont plus ouvert: iTunes peut rouler sur Windows. Mes sauvegardes Time Machine sont stockées sur un NAS Seagate (Linux je pense). Apple TV permet d’accéder a Netflix.

    Je pense que la bataille clé, c’est la bataille pour le controle de la distribution du contenu par le nuage. Alors que les magasins physiques ferment, les nouveaux joueurs se préparent a occuper le terrain en mettant des cadenas partout: Apple, Google, Amazon, Netflix, Blockbuster.

    Ca va barder.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1

    • @Cowboy
      Vous pouviez également passer tout simplement par le site web de votre banque. Par exemple pour Dejardins : http://www.desjardins.com/en/particuliers/produits_services/comptes-services-relies/modes-acces/mobile/index.jsp.

      Si vous utilisez Android, il suffit de cliquer sur l’icone Google Play, puis dans la nouvelle fenètre de cliquer sur le bouton Installer. C’est tout… l’application va s’installler toute seule et de manière tout aussi sécuritaire (et bien moims compliquée) que sur l’App Store.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 2

        • @fafouine: Ma banque offre une app en français, chère fafouine :)

          @angelscry: vous avez raison, en partant l’importation du site de la banque, ca règle la question de sécurité. Il suffit de vérifier le nom de domaine.

          En fait, j’ai appelé a ma banque avant de télécharger. Ils m’ont dit d’aller sur le apps store et de ne plus les achaler. Il ne comprenait pas ma question.

          Je dois dire que je préfère une app a un site web mobile dans ce cas. Tout simplement parce que mes vieux yeux et mes gros doigts ont besoin de grosses fontes et de gros boutons.

          Trouver, installer et configurer l’app a été facile.

          Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

    • @Cowboy
      “D’autre part, sur d’autre points, ils sont plus ouvert”. Plus ouvert que quoi, exactement?

      Il n’y a pas de version d’iTunes sous Linux, et celle sous Windows tourne très mal. Google Play est accessible depuis n’importe quel OS et n’importe quel navigateur.

      Un NAS, dès qu’il est sur un reseau est accessibles par tout les équipements du réseau. C’est son but. A titre que comparaison mon NAS (Dlink) est accessible par des PC (Dell et Sony), une tablette (Acer), un smartphone (Samsung), des HTPC (Dell at Arock), une PS3 et une PSP (Sony).

      Netflix est également accessible depuis un PC, une Wii, une PS3, une XBOX, une Boxee, Android, etc….

      Donc, plus ouvert que quoi, exactement?

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

      • Plus ouvert par rapport a leur controle très fermé du contenu. Je ne peux pas écouter un film acheté chez iTunes sur mon lecteur Blu-Ray pas Apple. Ca, c’est fermé. Mais je peux avoir iTunes sur windows.

        Je ne comparais pas Google. C’est clair que Google n’as pas de préférence de matériel ou même de fureteur.

        Par rapport au NAS, Time Machine ne marchera pas avec n’importe quel NAS. Ca a rapport avec le système de fichier. Mais bon, ils ont pas empeché Seagate de faire un drive compatible pour me forcer a acheter un Time Capsule a 500$.

        Donc, ils sont parfois plus ouvert que leur stratégie de base qui est très fermée.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

        • Ok, oui, dans ce sens là, effectivement, ils ne sont pas totalement fermés. J’avais mal compris votre commentaire. Apple ne fabriquant pas de NAS (mais je me trompe peut-être), ce n’est pas dans leur intérêt de ne pas supporter se type de périphérique.

          Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • Pas rapport mais le lecteur Bluray Seiki (en réalité Philips) dont on peut facilement débarrer les régions DVD et Bluray est en vente à 48$ chez Walmart. (ceci n’est pas une pub. ;-)
    Juste vérifier si c’est bien le BD660 mais il y ressemble vachement beaucoup sur le dépliant.

    http://www.videohelp.com/dvdhacks/seiki-bd660/10959

    Marci!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • pierre andre samson

    toujours tres interessant comme commentaires

    merci a tous

    petite question il y a peut etre 3 semaines il y a eu une discussion ou on parlais de vpn et proxi

    je ne retrouve pas le fil.

    la raison est que j’ai installer cap-tv et que je voudrais ecouter certains documentaire et ma region n’etant pas la bonne,je ne peux pas.
    de meme que des documentaires sur youtube de artetv meme problemes

    est ce qu’un proxi pourrais m’ouvrir la porte?

    merci

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

    • Cet article peut-être…

      http://www.nelsondumais.com/2012/02/09/dezoner-est-legal/

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

      • @Fafouine,

        Je pense que votre lien concerne le dézonage des DVD. Notre ami semble vouloir une adresse IP d’un autre pays pour streamer.

        J’utilise StrongVPN. Un service payant. Je m’en suis servi pour visiter le site anglais de Top Gear. Je ne sais pas s’ils offrent les pays recherchés par contre. Il y a surement des concurrents qui le font.

        Mon fournisseur de cable coupe le débit des téléchargement quand la connection montante dépasse 30 Kbytes/s. Avec le VPN, leur truc ne marche plus :)

        Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • Une chose qui me fatigue vraiment beaucoup, autant sur Google Play que sur le Apple Store, c’est les maudites restrictions par pays, etc.

    Parce que je suis en Chine, il y a plein d’applications que je ne peux pas télécharger, ou acheter (allez savoir pourquoi!). Par exemple hier j’essaie d’installer Temple Run, et Google Play m’envoie le message suivant (screenshot):

    https://joindiaspora.com/posts/1466584

    J’ai aussi le même problème avec le App Store d’Apple sur mon Mac, je ne peux même pas acheter de la musique à partir de… iTunes!!! Pourtant si y’a un pays dans lequel le piratage est un grave problème, c’est bien la Chine! Il serait tout-à-fait dans leur intérêt d’activer l’achat de musique d’iTunes en Chine.

    Vivement l’adoption d’une monnaie électronique internationale et sans frontière comme le Bitcoin. Je ne comprends pas pourquoi ça n’est pas encore plus populaire que ça. Je n’y vois que des avantages, presque pas d’inconvénients. Imaginez si l’on pouvait payer en Bitcoin sur ces “App Stores”, peu importe quel qu’il soit. Fini les problèmes de conversion de devises, d’adresses sur nos cartes de crédit ou bien de banques qui viennent nous mettre des bâtons dans les roues! Ce serait pourtant si simple à mettre en place… Dans cette ère ou plusieurs gens voyagent et déménagent de plus en plus d’un pays à l’autre, je crois qu’il est urgent de trouver des solutions à ce genre de problèmes…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

    • alexanticosti

      Le paiement simplifié existe, on s’en sert à tous les jours en achetant au ÉU, à HK ou en Australie. Le taux de change est appliqué et bingo ! Il y a des restrictions par pays pour des oeuvres protégées. En fait on sait trop bien que ce sont souvent les majors qui désirent protéger leur marché, plus que les créateurs.

      Mais dans ton cas j’ai bien peur que ce soit plus une question politique que technologique. Je n’ose penser que les Apple et Google de ce monde ne salivent pas en regardant le marché chinois qui croît si rapidement…

      Dis-toi que tu pourrais connaître pire, genre habiter au Myanmar ! Internet n’y est implanté que depuis l’an 2000 :-( et sérieusement contrôlé.

      Alex

      p.s. y a-t-il moyen qu’un ami télécharge une application et la mette sur Dropbox par exemple ?

      Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

      • Non, et de toute façon Dropbox est aussi bloqué en Chine…

        Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

        • @toogreen
          Est-ce que tu as essayé en passant par les applications “market enabler” présentes sur Google Play?

          Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

          • @Angelscry:

            Non mais tu as piqué ma curiosité. Qu’est-ce que le “market ensabler” et comme j’y accède? C’est une app qu’on télécharge?

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

          • Market Enabler est une application sur Google Play qui te permet de changer la localisation de Google Play sur ta tablette. C’est comme cela que j’ai pu par exemple installer Google Current sur ma tablette qui n’est disponible actuellement que sur le Google Play américain. Cela fonctionnera peut-être dans ton cas.

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

      • @Alex

        Pour ce qui est de Bitcoin, çe n’est plus que du simple “paiment simplifié”. C’est une toute autre monnaie d’échange qui est unique dans le sens qu’on ne passe plus par les banques, ni de serveurs centralisés, etc. C’est des transactions “peer-to-peer”. Je t’invite à en découvrir plus en visionnant le petit vidéo d’introduction à cette adresse: http://www.weusecoins.com/

        Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

        • @toogreen

          Je ne comprends toujours pas comment on acquiert les bitcoins? On les achètent où?

          http://blog.p2pfoundation.net/why-the-p2p-foundation-is-paying-its-salaries-in-bitcoin/2012/03/28

          Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

          • Il existe plusieurs sites qui te permettent d’en acheter avec une carte de crédit, sinon tu peux toi-même en générer en utilisant ton ordinateur et une bonne carte vidéo (GPU) pour faire du “mining”. Mais c’est un très long procédé et ça prends beaucoup de jus pour finalement générer très peu de Bitcoin. Il y a aussi d’autres moyens d’en obtenir en offrant des services divers ou en vendant des produits sur le web, ou encore en affichant de la pub sur ton site et reçevoir le paiement en Bitcoin (j’aimerais bien que Google AdSense supporte Bitcoin dans ce sens-là). Mais il n’y a pas encore beaucoup de gens qui supportent Bitcoin, malheureusement.

            Présentement on a un peu le problème de la poule et de l’oeuf avec Bitcoin. Plus il y aura de gens qui l’utilise et plus il sera facile et accessible d’en obtenir. Mais ça ne décolle pas assez vite à mon goût. Au début j’espérais honnêtement que ça fasse comme avec la technologie MP3, ou les réseaux P2P, que bref ça explose et qu’on l’adopte à grande échelle (et je le souhaite toujours d’ailleurs), mais on dirait qu’il y a encore beaucoup trop de doutes et de craintes puisque c’est monétaire. Pourtant c’est tellement simple à comprendre… Tu m’offres un service, ou tu me vends quelque chose, je te paie en Bitcoin, done deal, fini, réglé. C’est direct, rapide, efficace. Pas besoin de passer par une banque, pas de gossage avec les conversions de devises, pas de niaisage avec l’adresse sur la carte de crédit qui n’est pas dans le pays ou l’on se trouve, etc. Je crois sincèrement que c’est ça l’avenir, mais c’est à nous de l’adopter si on veut que ça se passe!

            Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

          • Ce site web te permet d’obtenir quelques Bitcoins gratuitement:

            https://freebitcoins.appspot.com/

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

          • @toogreen

            Merci pour ces précisions.

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

      • Dennis Dubeau

        … ou pire encore: Habiter l’Île d’Anticosti parce que l’internet y est implanté depuis assez longtemps mais c’est Alex qui a le contrôle de la switch!!!! hahaha!

        Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

  • T’en fais pas toogreen, t’es pas e seul. On nous désinforme un peu trop sur la Chine mais on fait pareil ici.

    Moi aussi je trouve ça pas mal censure – intrusion – big brother – limitatif – crosseur de ne pouvoir visionner tel ou tel vidéo, de ne pouvoir acheter telle pièce de musique ou même certains livres chez Amazon.com par exemple, juste chez le voisin d’en bas. Je sacre de voir que je pourrais l’acheter à 3.49$ la-bas, mais que chez Amazon.ca Il est à 34.95$. Et je n’exagère pas.

    Les marchés locaux sont souvent bien plus chers que le global. Et la censure sur internet ne devrait pas exister.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • @ Ceux que cela peut intéresser

    Google a fait plus d’argent avec iOS qu’avec Androïd.
    http://www.businessmobile.fr/actualites/ios-aurait-genere-4-fois-plus-de-revenus-pour-google-qu-android-39770209.htm

    Bonne fin de semaine !

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0