Logiciel libre à Québec: c’est reparti pour un tour !

22 février 2012 8 h 39 min 109 commentaires Views: 342

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

Selon le quotidien montréalais Le Devoir, l’Assemblée nationale du Québec aurait lancé un appel d’offres visant à remplacer, par une version plus actuelle, quelque 1 200 licences du coffret bureautiques Microsoft Office. Or dans son esprit, la procédure éliminerait d’emblée les produits concurrents tels les gratuiciels OpenOffice et LibreOffice ou encore le coffret ontarien WordPerfect Office.

Ce bricolage photoshopesque a été rendu possible grâce à la patiente méchanceté de Nelson Dumais lequel admet être un utilisateur quand même satisfait de Microsoft Office.

Le problème, rappelle Fabien Deglise du Devoir, c’est qu’en juin 2010, « le juge Denis Jacques de la Cour supérieure avait qualifié d’illégal et contraire au droit ce type d’appels d’offres qui discriminent les logiciels libres au profit des logiciels de la multinationale américaine Microsoft, et ce, dans un jugement rendu dans la cause opposant Savoir Faire Linux et la Régie des rentes du Québec ».

Autrement dit, la RRQ avait été reconnue coupable d’avoir pris pour acquis qu’il n’y avait pas d’alternative aux produits Microsoft; si c’eut été le cas, elle aurait eu raison de ne pas aller en appel d’offres; c’est dans la loi. Or, la Cour, dans sa sagesse, venait de reconnaître que le logiciel libre, dans ce cas particulier OpenOffice, aurait pu être considéré au lieu de Microsoft Office 2007. Toute une jurisprudence dont avait hérité le Québec. Bravo pour Cyrille Béraud, monsieur Savoir Faire Linux !

Sauf que Jean Charest avait réagi en douce à ce jugement en concoctant le décret numéro 1111-2011. Je vous cite à nouveau Fabien Deglise, cette fois dans un article du 12 novembre 2011 :

« Le gouvernement Charest vient d’adopter dans la plus grande discrétion un décret qui, pour les trois prochaines années, va faciliter l’acquisition sans appel d’offres de logiciels informatiques sous licence par les ministères et organismes publics (…).Les produits de la multinationale américaine Microsoft sont directement ciblés par cette décision législative qui, de ce fait, va leur permettre de trouver leur place dans l’administration publique sans forcément avoir été mis en concurrence avec des solutions informatiques moins coûteuses fondées sur le logiciel libre. »

Autrement dit, ce qu’est en train de faire l’Assemblée Nationale est irréprochable sur le plan légal; l’institution est couverte. Par contre, il en est tout autrement sur le plan de l’éthique commerciale. À même l’argent des contribuables, on muselle la concurrence à Microsoft.

Pour bon nombre d’observateurs de la scène technologique, un coffret alternatif à code libéré et public (Open Source) comme OpenOffice ou LibreOffice peut parfaitement bien remplacer le célèbre fardier de Microsoft. Mais cela ne doit pas nous faire oublier que de bidouiller le gratuiciel pour qu’il convienne parfaitement aux particularités et aux besoins du client peut représenter des déboursés parfois importants. Et même là, font remarquer les purs et durs de la bureautique traditionnelle, certains microprogrammes sur mesure (scripts) n’arrivent pas toujours à bien fonctionner.

On peut d’ailleurs établir le même constat dans le cas de la panoplie commerciale que fabrique Corel dans la banlieue d’Ottawa. En effet WordPerfect Office, un produit vendu moins cher que Microsoft Office, se targue d’être entièrement compatible à la méga panoplie de Redmond. Il est même possible de lui trafiquer l’interface utilisateur pour qu’il ressemble à celle de Microsoft Office.

Du point de vue de nombreux décideurs informatiques, la norme est d’utiliser le produit dominant, celui qui a cours partout en industrie, soit celui de Microsoft. D’où la pénétration massive de Windows et d’Office. Dans cette logique, aller en appel d’offres et risquer de devoir quitter ses bonnes vieilles pantoufles pour quelque chose d’autre, soit-il gratuit ou, à la limite, moins onéreux, est contre-productif.

Mais pour la critique, dont celle des tenants du logiciel libre, passer de Microsoft Office 2003, pour prendre cet exemple, à Microsoft Office 2007 ou 2010 nécessite une adaptation plus difficile que de passer à OpenOffice ou à LibreOffice. Quoi que l’on fasse, il y aura toujours un phénomène de résistance au changement. C’est ainsi. La seule vraie différence tangible c’est que l’on se serait économisé des sous et qu’on aurait favorisé d’autres fournisseurs que ceux de Microsoft.

Le débat est donc rouvert. Comme dirait c’te gars, « je me sens las, mais las … ».

Vous avez une idée (une idée publiable en ces pages…) pour qu’on s’en sorte ?

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

109 commentaires

  • Tabarslak

    SI de grandes entreprises comme IBm et Google arrivent a se passer de Microsoft Office Pourquoi le gouvernement les IT du gouvernement en serait INCAPABLE ???????

    De nombreux département Français roulent sur OpenOffice … de grand nom de l’aviation roulent sur OpenOffice ou bien les services LOtus de IBM

    C’est simple a cela l’argument du gouvernement c’est de la ….. Bullshitt

    Ont aimeraient connaitre les VRAIES raisons …

    Cotez ce commentaire: Thumb up 56 Thumb down 3

    • “Ont aimeraient connaitre les VRAIES raisons”

      Enveloppes brunes….

      Cotez ce commentaire: Thumb up 61 Thumb down 5

      • “Ont aimeraient connaitre les VRAIES raisons …”

        La raison la plus évidente… parce que, justement, ce sont des INCAPABLES.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 32 Thumb down 5

    • Et puis voilà que..
      Dans le cadre de la mise à jour de ses systèmes d’exploitation, Microsoft annonce avoir prolongé la période de support de Windows Vista et Windows 7, respectivement jusqu’au 11 avril 2017 et au 14 janvier 2020.
      Ces délais sont toutefois assez relatifs, puisque les dates de fin de la phase principale de support sont fixées au 10 avril 2012 pour Windows Vista, et au 13 janvier 2015 pour Windows 7.
      Les dates de fin de la phase principale de support sont fixées au 10 avril 2012 pour Windows Vista…
      c’est dans quelques jours ça!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

      • Pour l.e.bedeau,

        Faite-vous en pas avec Vista et Windows7… ici au ministère de l’Éducation on a encore Windows XP, on est à 10 ans d’un redéploiement en Windows 8!!!

        Et pour la suite Office, on paie des licences qui incluent Outlook et on nous impose Groupwise (surnommé ici Group «pas» wise)comme gestionnaire de courriels et d’agenda…

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Il n’est pas toujours évident de faire changer les gens, même pour améliorer leur productivité… cependant, pour l’avoir testé, je pourrais bien installer OpenOffice par exemple au lieu de Office et les gens ne s’en rendraient même pas compte.

    Donc c’est toujours la même chose!!!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 30 Thumb down 2

  • Bonjour !

    En Europe, le débat a eu lieu et les gouvernements se sont rendus compte que ce sont eux qui imposent les normes pas les compagnies.

    Les gouvernements ont aussi aimé l’alternative de faire travailler les talents locaux (salaires et impôts restent dans le pays) à la résolution de leurs problèmes plutôt que d’attendre le bon vouloir des compagnies.

    Le libre s’est donc développé à vitesse grand “V” et les logiciels ont réellement été adaptés aux besoins des différents organismes. Tout les logiciels doivent être conformes aux normes ISO sans exceptions et les appels d’offres en tiennent compte.

    C’est pour cela que Microsoft a modifié son format “DOC” en “DOCX” qui est conforme à la norme Open Document.
    Bien que cette norme n’est pas parfaite, beaucoup de gens travaillent à l’améliorer pour répondre aux critiques. Pour plus de détails:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/OpenDocument

    Bonne journée!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 35 Thumb down 1

  • Bravo à Nelson qui réagit le matin même d’un article du Devoir.

    Quand on voit le gouvernement qui se plaint toujours ne pas avoir d’argent pour ci ou pour ca et qui fait exprès pour éviter une solution moins cher, ca donne le goût de vomir.

    L’open source devrait sans doute se payer un lobbyiste aussi pour faire une vraie concurence à celui de MS.

    Ici OpenOffice ou LibreOffice, c’est assez pour mes besoins. Et je préfère ca à utiliser un logiciel piraté. Il y a des alternatives gratuites pour presque tout de nos jours.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 34 Thumb down 1

  • Possible en France, aux Pays-Bas, au Brésil, en Russie, en Espagne…pourquoi pas au Québec?? On parle de contrats de licences pouvant atteindre des milliards de $ http://goo.gl/kTrE5

    Pour s’en convaincre et pour ceux qui ne l’ont pas déjà vu, voici une allocution inspirante de l’ancien président Lula du Brésil http://goo.gl/pHgB

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • Il n’y a rien de nouveau la dedans…

    Le Gouvernement de John James Charest adore garocher l’argent des Québécois par les fenêtres !

    Ensuite j’entends des imbécilités du genre : Serrez-vous la ceinture…

    Cela fait des années que Patatouf et sa bande d’idiots nous bourrent de mensonges alors je ne suis aucunement surpris…

    Mais je ne crois pas que Pauline Marois alias La Castafiore soit mieux avec son Parti Québécois qui est digne d’une CPE.

    @+

    Cotez ce commentaire: Thumb up 24 Thumb down 7

  • Claude LaFrenière

    Bonjour :)

    J’ai une hypothèse là-dessus: il ne s’agirait pas de mauvaises intentions mais d’ignorance pur et simple. Les politiciens ne mènent pas une vie normale (sont tout le temps en “meetings” …) et sont déconnectés à un degré inimaginable.

    De plus, le principal objectif des politiciens est la prochaine élection. Pour éviter des problèmes quoi de mieux que d’éviter la moindre controverse?

    Dans le cas de Jean Charest, rappelez-vous que toutes les initiatives dont il a eu la velléité se sont retournées contre lui (e.g. la centrale aux gaz intestinaux par exemple, la privatisation d’un parc national, etc).

    Vaut mieux faire simple et rester dans l’ornière habituelle des «connais-rien fronts secs»: les jobs au «pic pi à ‘a pelle» comme le Plan “Narr”…

    Sans compter que les conseillers des politiciens sont des fonctionnaires pas nécessairement compétents et objectifs (comme cela devrait être le cas dans un pays civilisé). Quand les Grands Commis de l’État sont des ti-clins voilà ce qui arrive!

    Enfin vaut mieux pour cette bande éviter les griefs de la fonction publique syndiquée pour qui apprendre à utiliser KEK chose d’autre irait à l’encontre de leur définition de tâches coulée dans l’béton.

    Maudit qu’on est colon. (La prétendue “élite” plus que le “peuple”).

    Bonne journée. :)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 15 Thumb down 18

    • Monsieur,

      Ce sont les élus qui prennent les décisions, pas les fonctionnaires.

      Ces décisions sont prises à l’Assemblée nationale au niveau provincial ou au Conseil municipal au niveau des villes.

      Informez-vous et vous saurez de quoi vous parlez.

      SVP cesser de chier sur les fonctionnaires.

      Merci.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 12 Thumb down 10

  • Loin de moi l’idée de cracher sur l’open source, c’est ce que j’aide plusieurs de mes clients à utiliser (Apache, PHP, Mysql, Alfresco, postfix, red5, Squid, Jboss, tomcat, tous les linux, etc.)

    J’ai fais des mandats dans plusieurs branches du gouvernement (Municipal, prov, féd)… Et je peux vous dire qu’une roche de 10 tonnes, ca ne se revire pas en criant “Porte de Grange”.

    Les gens, meme si ca fait 20 ans qu’ils font la meme job.. sont meme pas encore capable de la faire comme il faut, imaginez si en plus on change leur logiciel…

    De plus, je n’ai jamais essayé de packager les Office libre pour SCCM, pour ThinApp, etc, mais je sais que MS Office est vraiment bien fait pour les gros déploiements…

    Alors, moi aussi, je trouve que ca coute cher pour pas grand chose.. mais ca en couterait probablement encore plus cher…. Et de plus, et pour Openoffice et pour Libre Office, y’a aucun moyen d’avoir du support de la part du fabricant du logiciel. Ca aussi ca rentre dans la balance.. Et s’il faut payer du support d’une firme de consultants, apres ca… Ou est vraiment l’économie?

    Cotez ce commentaire: Thumb up 17 Thumb down 13

    • Marc. Oracle offre un service d’implantation pour OpenOffice, mais l’argument principal n’est pas là…

      SI MS est meilleur et bien qu’il le démontre dans un appel d’offres clair et consultable…

      ET secundo quand nous sommes liés comme société a une licence qui donne de droit a MS de procéder a tout changement de système sans consultation …il y a de quoi se poser des questions ….. Pire encore , de nombreux départements au gouvernement seraient encore sous MS Office 97 ci c’est dernier n’avait pas poussé obligatoirement le changement .

      Que le gouvernement engage des tech formés en ce sens pour maintenir la pérennité du système publique et d’en faire le suivi est pour moi plus valable que de faire faire la même Job a des gens qui ne demeure même pas ici … Au bout du compte oui il y économie, car l’argent demeure chez nous …

      PS

      Chu pas icitte pour faire du MS bashing , sur mon Mac j’ai la suite Microsoft 2011, car je les jugé plus adapté au travail que je fais, mais surtout plus ergonomique et agréable a travaillé .. Plus même que PAges de iWork qui pourtant a été longtemps ma suite préférée mais Apple à décider apparemment de la laisser tomber en ce qui concerne les Mac. Bref mon choix est personnel et non publique

      Mais bon ; je reconnais la très forte valeur que possède la suite OpenOffice et ses variantes comme les suites qui viennent d’autre horizon comme WordPerfect par exemple. L’avantage de OpenOffice dans le domaine public , surtout les écoles , est que TOUT le monde peut se la procurer sans nécessairement la pirater et ÇA c’est TRÈS IMPORTANT ….

      Ça me fend le popotin en 4 quand je vois que dans nos polyvalentes ça roule sur MS et non une solution ou TOUTES les familles seraient en droit de se procurer .

      Donc en plus de couté un bras .
      D’être soutenue par une expertise hors Québec des gars de l’extérieur
      et d’avoir aucun fichu contrôle dessus… Où est l’avantage de MS Office dans les instances gouvernementales ?

      Cotez ce commentaire: Thumb up 27 Thumb down 2

      • Connaissez-vous GRICS? http://www.grics.qc.ca/.

        C’est un regroupement de Commissions Scolaires pour différents services informatiques. C’est de l’argent publique derrière tout ça (vos/nos taxes scolaires entre autre) et si vous regardez le communiqué du 11 novembre 2011, ils annoncent la “réinvention” de ses applications. Avec des services “propriétaires” de Microsoft, Microsoft Dynamics AX.

        Conséquence directe: ma blonde est en informatique dans une commission scolaire du québec, et la GRICS imposera désormais IE 9 + Win 7 sur tous les ordis, pour pouvoir accéder les produits et services de la GRICS.

        Dehors les solutions FLOSS! les CS se voient donc obligées de migrer vers Win 7 sans pouvoir considérer d’autres alternatives!

        Les projets de “desktop” Mint ou Ubuntu se voient mis sérieusement de côté!

        Cotez ce commentaire: Thumb up 10 Thumb down 0

        • Ça sent pratiquement l’arnaque de fond publique ce genre de beubelle .

          Voir si on ne peut faire autrement avec moins de budget .. c’est incroyable .

          Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

        • Le GRICS avait une section de ses activités consacrée au libre :

          http://zonelibre.grics.qc.ca/

          Ils ont cessé de mettre à jour le site et ne donnent comme explication que ceci :
          « jeudi 11 février 2010

          Le site Zone libre en éducation cesse ses activités et ne sera plus mis à jour. »

          Leurs produits ne sont basés maintenant que sur la « technologie » Microsoft.

          Une rumeur veut que les dirigeants de cet organisme aient été très « motivés » à abandonner le libre par des représentants du gouvernement et de Microsoft. Une partie de cette motivation aurait été la perte de certains privilèges ou services.

          Je n’ai pas réussi à connaître la vraie histoire, mais je constate qu’il y a un gros recul du libre dans les Commissions scolaires depuis ce temps.

          Bonne journée !

          Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 2

    • l’économie vient surtout du fait que les sous dépensés pour le ‘support’ seront dépensés, sinon localement, au moins par appel d’offre public! Et en théorie, si c’est du code ouvert, toutes les firmes avec des programmeurs ou des spécialistes “compétents” pourront faire une offre.

      De plus si des adaptations du code sont nécessaires, ces adaptations, payées en deniers publique, seront elles aussi en code ouvert et pourront contribuer à améliorer le produit pour TOUS, les contribuables comme tous les autres!

      Ces dépenses ressemblent plus, dès lors à des investissements. Payer une fois, utiliser plusieurs fois.

      Qui plus est, ces sous dépensés chez des firmes locales d’informatique ne s’en vont pas gaiement dans une multinationale étrangère mais bien en salaires locaux, qui eux paient impôts.

      Dans un monde idéal….

      Cotez ce commentaire: Thumb up 19 Thumb down 0

    • Claude LaFrenière

      Bon points.

      Mais ça revient toujours au même maudit problème: le support… Ouin: sont pas capable de s’enlever les doigts dans l’nez et doivent être”coachés” par des consultants.

      Quelqu’un qui connaît déjà une suite bureautique, mettons la suite MS Office, ne devrait-il pas être capable de prendre en main une autre suite telle que Libre Office en quelques jours (et tout seul s.v.p.)?

      Pas besoin d’être un prix Nobel pour y parvenir: un peu de sueur…

      Tsé, kek chose comme se démarder… ::)

      Mais vous l’avez bien dit: «…une roche de 10 tonnes, ca ne se revire pas en criant « Porte de Grange ».»

      C’est pas un problème informatique, c’t'un problème de “roches”…

      Cotez ce commentaire: Thumb up 14 Thumb down 3

    • On parle d’un logiciel de traitement de texte quel genre de support spécial sa peut prendre sacra%^#? Sa sert a quoi d’avoir un départment de TI s’ils ne peuve même pas suporté des affaires aussi simple qu’un traitement de texte?

      Cotez ce commentaire: Thumb up 12 Thumb down 0

  • Il peut bien porter un chapeau de cowboy notre petit comique là.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 7

  • Je vais poser la question candidement, combien coûte la licence Micro$oft que le gouvernement doit payer?

    Je pose la question car j’ai vu des coffrets comme cela dans de grandes corporations qui coutaient littéralement des pinottes. Alors pourquoi payer pour une migration et mise-a-jour d’un logiciel payant a un gratuiciel si on peut acheter une license office pour disons 30$/usager?

    Loin de moi l’idée que c’est une bonne idée de continuer avec Micro$oft ou que l’actuel gouvernement fait du bon travail avec nos deniers… ce serait plutôt l’inverse, et dire qu’il s’en trouve encore 25% qui voteraient pour eux…

    On serait mieux servis avec un gouvernement open-source :)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 15 Thumb down 1

    • Dans ce cas-ci, on parle de 800000$ à 1200000$ pour l’ensemble.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 2

    • Dans une polyvalente de la CSDM, il y a en moyenne 300 ordinateurs par parc et souvent beaucoup plus .

      Multiplier cela par toutes les polyvalentes de la CSDM et ajouter cela a toutes les polyvalentes de la province . Coupons le prix de la licence en 2 … de 30 $ a 15$ et faites le calcul .

      Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

    • “On serait mieux servis avec un gouvernement open-source”

      Ça existe…ça s’appelle un gouvernement minoritaire :grin:

      Cotez ce commentaire: Thumb up 16 Thumb down 0

  • Que LibreOffice soit gratuit ou pas, là n’est pas la question.

    Le gouvernement a déjà des tonnes de documents enregistrés sous MS Office, qui ne sont pas 100% compatibles avec les suites libres. C’est aussi simple que ça.

    J’aimerais que LibreOffice soit meilleur que MS Office, mais il ne l’est pas. Même iWork, sur Mac, n’est pas tellement mieux.

    Quand les bonzes du libre cesseront de s’amuser à créer des environnements de bureau de plus en plus full kioute sur Linux, j’espère qu’ils se concentreront à améliorer les logiciels grand public.

    Firefox a fait trembler Internet Explorer, pas parce qu’il était gratuit, mais surtout parce qu’il était MEILLEUR et plus sécuritaire. C’est vers ça que doive tendre les créateurs de logiciels libres. Arrêtez de se draper dans la vertu et se retrousser les manches!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 20 Thumb down 15

    • Je suis entièrement d’accord avec Bilbon.

      J’aime bien LibreOffice. Mais quand qqn m’envoie un simple document .docx et que tout le formatage n’est pas rendu de la bonne façon a cause de ci ou de ça, ça m’enrage.

      M’essemble que ce serait une de mes priorités dans un logiciel qui tente de concurrencer MS office.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 3

  • Le problème va, à mon avis, beaucoup plus loin qu’un simple débat MS-Office vs LibreOffice.

    Tout d’abord, il y a le message que cela envoie à l’ensemble des acteurs du gouvernement: “N’allez pas en appel d’offres et achetez MS”. Même si la décision de choicie MS-Office peut se défendre dans certains cas,cela n’est pas vrai partout. Par exemple, quelle légitimité morale le gouvernement a-t-il maintenant pour reprocher aux écoles d’acheter Office 2010 plutôt que LO, alors que ce dernier ferait tout aussi bien l’affaire pour des élèves du primaire ou du secondaire ?

    L’autre problème, c’est que le gouvernement écarte d’emblée des solutions qui ne coutent rien sous simple prétexte qu’elles ne coutent rien… Et cela va plus loin que les suites bureuatique, mais s’applique à n’importe quel logiciel. Il y a des cas à la logique beaucoup plus indéfendable que de préférer MS à LO. Par exemple, je connais quelqu’un, au gouvernement, qui avait besoin d’un petit logiciel de graphisme ou de dessin un peu plus évolué que Paint. Il y a des tonnes de logiciels gratuits qui pouvaient répondre à ses besoins (notamment, LibreOffice Draw). Le type fait sa demande et se fait répondre qu’il n’est pas question de lui installer un logiciel gratuit et que sa seule option est de se procurer une license Adobe Illustrator à 2000$… Résultat: le gars n’a pas eu le choix de faire dépenser 2000$ de nos taxes pour un logiciel graphique professionnel alors qu’il y avait des solutions alternatives gratuites, mais “politiquement innacceptable”… Et j’imagine assez bien qu’il n’est pas un cas isolé et que la même logique doit s’appliquer à un tas d’autres situations…

    Le problème ici n’est pas de choisir un logiciel propriétaire, mais plutôt de ne pas avoir à justifier ce choix. Ou à n’avoir rien d’autre à offrir comme justification que “si c’est gratuit, ce n’est pas acceptable”. A la base, c’est un question de “culture informatique” à changer…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 20 Thumb down 0

    • CarlJF : Le gars avait un moron comme boss.

      Quand j’ai eu besoin d’un bon logiciel d’image, mon boss* m’a acheté ce que je lui ai demandé ; Photoshop Éléments, et nos tech installent par défaut PhotoFiltre et XnView (gratuits) sur tout les postes pour pallier à Paint et Photo Editor de MS.

      Comme dans bien d’autres organisations, c’est l’ignorance qui coûte cher.

      Alex

      * fonction publique québécoise.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 0

      • Je peux même t’en ajouter en “moronnerie”. Lorsque le gars a dit que ça n’avait pas de bon sens de payer pour un logiciel “pro” pour le peu qu’il avait à faire, le responsable de l’informatique lui a répondu:”Écoute, ici on a un budget de x millions, c’est pas 2000$ qui va changer grand chose”. Et après, avec une mentalité comme ça, on se demande pourquoi il y a des fortunes qui sont engloutis en projet informatique qui ne mènent finalement à rien.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 0

    • Le logiciel Illustrator de vend 739.95$ et non 2000$
      http://store.apple.com/ca/product/H1319LL/A/adobe-illustrator-cs5

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1

      • Ça c’est sur le AppStore. Mais c’est 599$US sur le site de Adobe. C’est la suite CS5 qui est à près de 2000$.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

  • Ce gouvernement transgresse ses propres lois, la cour l a déja confirmer … et on continue comme si de rien n’était….

    Je ne sais pas encore pour que je vais voter la prochaine fois. Mais je sais pour qui ne je voterai pas.. ca c est certain.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 1

  • Voici mon idée: On abolit le gouvernement et on sous-contracte les tâches courantes. On laisse aussi l’administration courante aux sous-ministres puisque ce sont eux qui décident, de toutes façons.

    Les économies ainsi générées vont couvrir les licences Microsoft facilement et beaucoup plus…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 6

    • Hélas toute économie au gouvernement sert avant tout à créer de la bureaucratie…

      Les frais scolaires pour être dans l’actualité ……. le revenue perçue par cette hausse ira t’elle aux bons endroits ?? Laissez-moi en douter… On créera de toutes pièces un nouveau département , avec de nouveaux bureaux pour gérer les surplus jusqu’a ce que ça retombe en déficit…

      Je ne niaise pas la c’est ce qui est arrivé avec la gestion des taxes scolaires a Montréal ……. Depuis 1990 il y a eu neuf nouveaux départements de gestion la CSDM qui ont été créés ……

      Faites le calcul … les évaluations municipales est en hausse constante et donc par le fait les taxes scolaires sont en hausse constante, mais il y moins d’argent pour les écoles et les élèves …… La comprenez-vous l’affaire ?

      Pareil pour la taxe en sus sur les pneus , sur l’imatriculation , l’essence Alouette ….. ça créer touteune belle bureaucratie mais le transport en commun lui , les routes ? les services publiques en générales ?

      On aime ça les bureaucrates au QUébec .

      A CHAQUE fois que le gouvernement vient chercher un cent dans mes poche , ces pour créer de nouveau bureaucrates …… pas pour aider aux services eux même .

      Cotez ce commentaire: Thumb up 17 Thumb down 1

      • @ SteveC

        J’ai dit la même chose que toi en d’autres mots mais y a deux caves qui ne sont pas d’accords!

        Probablement des attachés politiques…

        Hahahaha!

        Cotez ce commentaire: Thumb up 10 Thumb down 6

        • MDRRR ou ben des sympatisants LOL

          Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 2

        • Tes commentaires frisant assez souvent l’insignifiance, la méchanceté ou faisant dans l’ironie, ne t’étonne pas de recevoir des tits pouces rouges mon beau du Beau.

          Tu sembles aimer ça et tu en rajoutes, ce qui est tout à fait OK. Mais tu n’est pas obligé de noter le nombre de ceux qui te “cotent” ainsi et de les affubler de tous les noms.

          Alex

          Cotez ce commentaire: Thumb up 12 Thumb down 2

          • @ Costi

            J’suis juste méchant avec toé, mon beau blond! :-)

            Remarque que ça peut n’être qu’un seul “cave” qui m’hait pour deux!

            hahaha!

            Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 9

  • Les deux mains sur le volant comme disait John James Charest…

    Parlons de la taxe santé, est-ce que le temps d’attente dans les hôpitaux est a la baisse depuis que le Gremin répondant au nom de Raymond Bachand a été mise en place ?

    Cette taxe ne sert qu’a augmenter le nombre de bureaucrates et s’en mettre plein les poches. Trop souvent l’argent ne va pas a la bonne place…

    Cette année, cette taxe vous couteras 200 dollars sur vos impôts et encore une fois, il n’y aura aucun changement et le temps d’attente continuera a augmenter.

    Quand tu dis que le Gouvernement n’est pas capable de guérir le système de santé ne serait-ce que le moindrement, comment voulez-vous régler un dossier qui concerne l’informatique ?

    @+

    Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

  • Grosse erreur dans mon commentaire précédent…

    Gremin = Gremlin

    @+ ;)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Je prends la parole, car je me sens directement concerné!

    Je suis un fonctionnaire! Eh oui, il y en a encore qui ne sont pas blasés et qui s’informent! Soyez sans crainte, vos impôts sont bien utilisés. Je ne lis pas Nelson sur mes heures de travail. Tout ce débat est futile à mon sens. Dans notre boîte, nous avons des postes de travail pas très récent, mais qui fonctionne très bien en XP avec Office 2003. Alors, pourquoi changer pour changer? Ça marche et personne ne se plaint que les logiciels ne répondent plus à nos besoins. La plupart des gens, secrétaires inclus, n’utilisent pas les logiciels à plus de 30 % de leur capacité. Si on change de suite bureautique, il y a des postes de travail qui ne pourront pas supporter la migration. Ça nous fait une belle jambe. Attention! n’allez surtout pas croire que je suis un dinosaure qui refuse l’évolution technologique, bien au contraire.

    Morale de l’histoire, il faut faire fonctionner l’économie, car si les grandes entreprises ne font plus de profil, nos fonds de retraite et nos REER vont piquer du nez.

    En conclusion, ce sera la tournée générale sur le bras de nos impôts!

    Aubergiste! Nouveaux postes rutilants pour tout le monde avec les nouveaux logiciels les plus Hi-Tech.

    …et les économistes seront contents!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 6

    • Ahhh… okayyyyy! :-D

      Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 3

    • @Cybergem
      «Morale de l’histoire, il faut faire fonctionner l’économie, car si les grandes entreprises ne font plus de profil, nos fonds de retraite et nos REER vont piquer du nez.»

      Le problème c’est que Microsoft n’est pas une entreprise d’ici et des firmes comme CGI le sont de moins en moins (une bonne partie des actionnaires sont étrangers), donc qu’elles fassent des profits ou non ne change rien à nos fonds de retraite ou nos REER.

      Par contre, en utilisant des logiciels libres, ce sont des entreprises locales qui vont adapter et supporter les utilisateurs de ces logiciels et ainsi créer une richesse et des emplois pour les diplômés en informatique d’ici.

      Cette richesse et ces profits locaux vont avoir un effet direct sur nous tous.

      C’est mon humble opinion.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 21 Thumb down 1

    • C’est la beauté des logiciel libre. Vous pouvez installer une version moderne de Linux sur un vieux pentium 3 et obtenir de bonne performance! Oublier les licences le Gouvernement va jeter l’argent par les fenêtres juste en hardware pour migré vers Windows 7/8.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 17 Thumb down 1

      • Oui mon Jean-Guy. Je suis d’accord.

        Et même si ca semble ne rien couter parce que rien ne change, les frais récurrents de Microsoft sont assez conséquents.

        Par contre, les gens de SavoirFaireLinux sont la pour gagner leur vie. Il y aura des coûts la aussi. Toute la question et de savoir si c’est moins cher au bout du compte.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 11 Thumb down 0

  • @ Nelson

    Une coquille dans le titre de l’article (raparti ?)

    “c’est reparti pour un tour !” me semble mieux :wink:

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 1

  • Quand je regarde les projets d’informatique qui tombent les uns après les autres c’est assez inquiétant.

    Des sommes astronomiques sont investies pour développer des logiciels et trop souvent le projet tombe a l’eau…

    « Autorisation ici et la, ce n’est pas correct, ensuite un chiale contre si et cela, de retour a case départ… »

    Pendant ce temps la, le cash baisse, la panique prend et projet annuler !

    Bref, la maison qui rend fou dans les 12 travaux d’Astérix !!!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

    • Depuis l’ère du fafouinacé, les projets informatiques échouent. Historiquement, le taux de succès réel est de moins de 10%. C’Est vrai dans le public ET dans le privé. C’est juste plus facile a enterrer dans le privé.

      Mais même comme ca et peut-être a cause de ca, la technologie avance.

      Qunad je vois les projets de dossier santé se planter, je suis pas surpris: nombre d’intervenants, complexité de la base de donnée, contrainte légales. Ca va prendre un autre dix ans. C’est juste normal.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

  • @Claude Lafrenière

    Tout employé, fonctionnaire ou pas, va utiliser les logiciels que le boss lui fourni. Je n’ai jamais vu de logiciels de bureautique coulé dans le béton, ben inscrit quoi dans une convention collective. Alors ton histoire de grief, ca me semble nettement exagéré sinon réellement “non fondé en fait et en droit” comme aiment si bien répondre les boss.

    Quand on a déjà utilisé MS Office, ce n’est pas ben long de s’adapter à OO ou LO. C’est tellement semblable qu’on se surprend que ca peut exister sans poursuite en plagiat.

    Si ca fait déjà ailleurs pourquoi des logiciels libres au Québec aussi ?. Ca me dépasse tellement comment on peut être à l’avant-garde pour certaines choses et tellement en retard sur d’autres. Surtout que le gouvernement veut toujours créé des jobs mais perd parfois de belles opportunités qui lui sautent dans la face mais qu’il ne veut pas voir grrrr

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

  • La citation n’était pas plutôt :
    Je me sens las, las, las…
    À quoi Obélix rétorquait : Pourquoi dit-il qu’il est la la la ?

    M’enfin, je dis ça comme ça. Parce qu’ici toi tu penses, moi je te suis Nelson.

    Alex (cogito ergo sum)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

  • Je n’ai lu les commentaires des autres qu’en diagonale. Je sais que je vais me faire (di)lapider.

    Les suites libres sont des alternatives, bien vrai, comme une mobylette est un moyen de transport alternatif à l’automobile. Mais on compare les caractéristiques, les suites libres ne sont pas équivalentes.

    Prenez un document ‘Word’ et ouvrez le dans une suite alternative, il y a des parties du format qui ne suivent pas. Et l’inverse est vrai. Si les gens avec qui vous échangez des documents ont MS Office, il est préférable d’utiliser la même suite.

    J’ai pendant un certain temps utilisé le produit de virtualisation de Virtual Box. J’ai eu pas mal de misère. Depuis que je suis passé à VMWare Player, c’est le bonheur total.

    Désolé, mais les suites libres ne pourront jamais accoter MS Office.

    Voilà, vous pouvez me pourfendre, me tourner le pouce en bas, me triturer. C’est mon opinion et je la partage.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 16 Thumb down 15

    • @Gilles Plante
      «Prenez un document ‘Word’ et ouvrez le dans une suite alternative, il y a des parties du format qui ne suivent pas. Et l’inverse est vrai. Si les gens avec qui vous échangez des documents ont MS Office, il est préférable d’utiliser la même suite.»

      C’est parce que tu as décidé que TON standard est le document DOC de MS.

      Si tu ouvres un document DOCX sans macros, il n’y aura pas de problèmes en raison de la norme « Open Document File » ISO.

      Le problème avec Microsoft c’est que même en disant qu’il se conforme aux standards, il ajoute toujours une petite différence qui fout le bordel au niveau des autres logiciels.

      Je me souviens d’un temps pas si lointain des débuts de JAVA. Il y avait la version officielle de SUN et la version trafiquée de MS. L’affaire a abouti devant les tribunaux et SUN a gagné.

      Pour reprendre ton exemple de la mobylette et de l’automobile, c’est comme si General Motors s’arrangeait pour que les routes ne puissent être accessibles qu’à ses produits et que ce soit très difficile de rouler avec une mobylette ou une Toyota. Par exemple, un employé du ministère des Transports te demanderait de rouler sur l’accotement avec ta Toyota pour ne pas bloquer la route aux Cadillacs alors qu’avec tes taxes tu as contribué tout autant à cette route.

      La norme ISO et les standards d’interopérabilité, c’est la route accessible à tous et par le moyen que l’on veut.

      Les gouvernements sont responsables de respecter et faire respecter les standards selon les ententes déjà signées à l’international, telles qu’à l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) et les autres.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 17 Thumb down 6

    • @ Gilles Plante
      “Prenez un document ‘Word’ et ouvrez le dans une suite alternative, il y a des parties du format qui ne suivent pas. Et l’inverse est vrai.”

      Prenez un document ‘Word XX’ et ouvrez le dans la version XX-1 ou XX+1 de Word, il y a des parties du format qui ne suivent pas. Et l’inverse est vrai.
      Si un département d’informatique se contente d’appeler Microsoft lorsqu’un problème se présente, faut-il se surprendre que la solution proposée soit une solution …Micro…

      @ …
      Dans la photo de Charest, certain y verrait un cowboy?
      J’y vois au mieux un guignol.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 10 Thumb down 2

  • Et moi, j’aurais mieux aimé pas le voir pantoute :evil:

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

  • Parfaitement d’accord avec Crispo… Pour moi ce qui est le plus important dans ce débat c’est les formats, les standards utilisés, bien plus que l’outil utilisé pour les produire.

    Ce que j’essaie donc maintenant de pousser dans mon école primaire c’est l’utilisation du format OpenDocument (.odt) encore plus que l’utilisation d’OpenOffice ou de LibreOffice. Car il est tout-à-fait possible d’ouvrir et de sauvegarder les documents .odt sous Microsoft Office 2010, donc ceux qui veulent à tout prix utiliser ce dernier, peuvent très bien le faire, même en changeant le standard.

    L’idée c’est surtout de se libérer de l’emprise monopolistique qu’a Microsoft sur les formats de documents bureautiques. OpenDocument a été créé dans le but d’établir un standard ISO international, bien ouvert et documenté, pour que n’importe quel logiciels puissent lire ou sauvegarder les documents produits dans ce format.

    Le format .doc de Microsoft, par contre, c’est fermé, binaire, c’est donc normal qu’il soit difficile pour les développeurs d’autres logiciels de les supporter, car ils doivent faire du “reverse engineering” pour les décoder. Donc si tout le monde adoptait le format .odt demain matin, croyez-moi on aurait un paquets de problèmes de compatibilités qui disparatraît du jour au lendemain. Et ça ouvrirait aussi la porte à une saine concurrence dans le marché des suites bureautiques.

    J’en sais quelque chose: On a fait un projet pilote/test avec tout le département des deuxième année à notre école le mois dernier. Pour les derniers bulletins, on a donc forçé ces enseignants de deuxième année à utiliser le format .odt plutôt que le format .doc. Le résultat a été clair et net: tous les autres départements eux, ont eu, comme d’habitude, des problèmes de compatibilité de format avec les .doc, car certains enseignants les éditaient sous MS Office 2003, d’autres sous MS Office 2010 (et même entre ces deux là il y a des problèmes de compatibilité!!!), ou encore d’autres utilisaient OpenOffice, LibreOffice, KingSoft Office, etc… Donc bref avec le format .doc, c’est le bordel total, tandis que les deuxième année, eux, n’ont eu absolument AUCUN problème en utilisant le standard .ODT. On sait maintenant clairement quoi faire pour la prochaine round de bulletins: Forcer tout le monde à utiliser le format .ODT.

    Le format OpenDocument est donc, à mon avis, beaucoup plus “standard” et compatible que celui de Microsoft…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 22 Thumb down 0

    • Je suis 100% d’accord pour ce qui est de la norme de documents.

      La vie de tout le monde serait simplifiée.

      En fait, sourire moqueur en coin, je dirais qu’elle l’est pour tous ceux qui utilisent MS Office, car la «norme» la plus répandue étant le .doc ou .docx

      Cela dit, ça ne répond pas à la question fondamentale de l’article.

      Est-ce qu’une hénaurme entité comme le gouvernement peut, du jour au lendemain, décider de travailler avec LibreOffice et être aussi efficace? Cela implique que tous les documents ayant des macros et autres mises en forme complexes soient pleinement compatibles avec des fichiers créés sous MS Office (.doc et compagnie)et LibreOffice.

      À mon sens, la réponse est non.

      Toutefois, de promouvoir l’utilisation du format .odt, ça oui!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 4

      • @Bilbon

        « Cela implique que tous les documents ayant des macros et autres mises en forme complexes soient pleinement compatibles avec des fichiers créés sous MS Office (.doc et compagnie)et LibreOffice. »

        Une question, combien de personnes en terme de pourcentage de l’ensemble utilisent des macros et mises en forme complexes?

        Je pense que le pourcentage est très faible de l’ordre de 3 à 6 % au maximum.

        Il serait moins coûteux pour le gouvernement de s’adapter à un nouveau paradigme de logiciels libres que de continuer de dépenser des centaines de millions pour un si faible pourcentage.

        Vous vous donnez bonne conscience en disant vouloir la promotion du format ODT, cependant votre sourire moqueur me confirme que votre attachement à Microsoft est plus qu’une simple préférence d’utilisateur.

        Avez-vous un lien professionnel ou financier avec Microsoft?

        Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 6

        • @Serge Crispo

          «Je pense que le pourcentage est très faible de l’ordre de 3 à 6 % au maximum.»

          Je pense que vous pensez. Mais la réalité, c’est que vous n’en avez aucune idée. Pour ma part, je n’ai qu’à me baser sur mes propres expériences, et c’est plutôt rare qu’un fichier .doc soit 100% compatible avec LibreOffice. Ne pas admettre ça, c’est passer à côté de la question.

          Quant à mes préférences personnelles, elles n’ont rien à voir dans la question. Mais je peux vous dire que si LibreOffice était supérieur à Word, comme Firefox est supérieur à Internet Explorer, ça me ferait plaisir de l’utiliser.

          Toutefois, si tout le monde se met à sauvegarder ses documents en .odt, par exemple, ça aidera grandement à la libre circulation des documents, peu importe le logiciel utilisé.

          Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 4

          • @ bilbon

            Vous dites : “(…) et c’est plutôt rare qu’un fichier .doc soit 100% compatible avec LibreOffice.”

            Au bureau où je travaille, c’est Microsoft mur à mur avec la Suite 2010. À la maison, c’est Linux presque mur à mur avec la Suite Libre Office. Quand je travaille à la maison pour le bureau, les gens ne se rendent même pas compte que leurs beaux textes qu’ils m’ont envoyés ont été traduit avec un autre traitement de texte que la Suite MS. Même le patron de l’informatique, qui a pourtant l’oeil pour ça, n’y a vu que du feu, jusqu’à ce que je lui dise.

            Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 3

    • Est-ce que Microsoft 2003 ouvre des ODT ?

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

    • J’aimerais ajouté ici une petite parenthèse concernant les enfants du primaire et l’informatique. J’ai moi-même des enfants à ce niveau et ça m’étonne toujours de constater que, pour eux, Linx, Windows, MacOS, LibreOffice, MSOffice, et tous le reste, c’est à peu près du pareil au même. Ils sont aussi à l’aise avec un ou l’autre. On dirait qu’il ne remarque même pas la différence lorsqu’il passe à un écran tactile : «Papa, voyons, c’est la même chose mais avec les doigts » que je me suis fait dire comme si c’était aussi évident qu’il fait noir la nuit.

      Bref, ça me rappelle un peu mon grand-père qui refusait de rouler avec autre chose qu’une Ford. Aujourd’hui, on se fout pas mal de la marque de voiture lorsqu’on conduit : elles se conduisent toutes de la même façon. Et on est pas déstabiliser parce que les boutons de la radio n’ont pas la même forme, ou que la commande d’essuie-glace n’est pas au même droit…

      Tout ça pour dire que, au primaire, le débat MS-Office vs LibreOffice (ou même Windows vs Linux) est essentiellement un débat d’adultes. Les enfants, eux, y voient du pareil au même. Et, lorsqu’eux-mêmes seront adultes, ils nous trouveront bien ridicule de s’obstiner là-dessus, comme on trouve folklorique aujourd’hui les vieilles chicanes « mon Ford versus Chevrolet ».

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

      • Ben justement, quand les enfants commenceront à payer des taxes, et surtout des impôts, j’espère qu’ils pousseront les gouvernements à opter pour le libre qui, à la longue, finira par coûter moins cher et donnera des emplois locaux.

        Ils ne verront pas de différence au niveau des systèmes d’exploitation et des applications, mais ils en verront une dans leur portefeuille.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • Du point de vue d’un archiviste par exemple, moi j’aurais beaucoup plus tendance à faire confiance au format OpenDocument (odt) plutôt que celui de Microsoft… Pensez-y: MS Office a beau être encore le format dominant, est-ce que ce sera encore le cas dans 20,30, 60 ou encore 100 ans? Permettez-moi d’en douter, même que je doute même de l’existence de Microsoft d’ici là… Donc un format ouvert et documenté comme le ODT a de bien meilleures chances de survie que celui d’un corporation monopolistique…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 13 Thumb down 0

    • Il n’y a pas beaucoup de standards qui ont duré longtemps, sauf peut-être les formats de papier comme Lettre et Légal ;-) .

      Est-ce que le format ODT aura une plus longue vie que celui d’Office ? L’histoire de la micro-informatique nous démontre que les Rois d’hier sont les portés disparus d’aujourd’hui. Peu d’entre-nous seront là dans 60 ans pour en débattre !

      Dans un autre ordre d’idée, y a-t-il des glitches sur le blog de notre bien aimé ? Plus moyen d’éditer nos commentaires, et la boîte qui ne se vide pas après avoir soumis le commentaire ? Ou bedon un code 16 ?!?

      Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 3

      • @ Gilles Plante

        «Est-ce que le format ODT aura une plus longue vie que celui d’Office ? L’histoire de la micro-informatique nous démontre que les Rois d’hier sont les portés disparus d’aujourd’hui. Peu d’entre-nous seront là dans 60 ans pour en débattre !»

        Je pense que là tu fais preuve de mauvaise volonté. Tu compares la survie d’un format propriétaire avec pour seule norme le profit et un standard international avec des normes de rétrocompatibilité et d’interopérabilité dans le temps, c’est-à-dire pour le long terme.

        Je pense à deux formats standards qui ont évolué et changé, mais sont tous rétrocompatibles : les fichiers HTML et les fichiers PDF.

        Ouvre un fichier PDF de 1998 ou un fichier HTM de 1994 et tu pourras les lire. Je ne suis pas sûr que tu peux ouvrir sans problème un document Word 6 ou WordPerfect 6.2.

        Bonne nuit !

        Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 3

        • @Serge Crispo:

          Merci! Je n’aurais pu mieux le dire.

          Pour moi c’est évident que le format ODT sera là bien plus longtemps que celui de Microsoft. Comme je serais prêt à parier que dans 20 ou même 30 ans nous pourrons toujours très bien lire les PDF de 1998 ainsi que les fichiers HTML de 1994!

          Idem pour les logiciels libres: Regardez ce qui est arrivé avec OpenOffice, plusieurs disaient que ce dernier allait mourir avec Oracle. Bien évidemment que non, étant un projet dont le code source est libre, il suffisait tout simplement de le “forker” et c’est donc devenu LibreOffice. Si les devs abandonnent éventuellement LibreOffice, je n’ai pas de doute que le projet continuera d’exister sous un autre nom, et ainsi de suite.

          La même chose ne peut tout simplement pas être possible avec MS Office. Le jour ou Microsoft disparaîtra, MS Office étant un logiciel de type fermé dont le code source n’est accessible que par les employés de Microsoft, il disparaîtra à tout jamais avec Microsoft (à moins bien sûr que MS décide d’ouvrir le code source et de le rendre libre).

          Bref tout format ou logiciel qui est libre, ouvert et public a de bien meilleures chances de survie que n’importe quel logiciel ou standard fermé.

          Cotez ce commentaire: Thumb up 10 Thumb down 0

          • Et si Microsoft faisait avant de mourir la même chose que HP ? ….
            Rendre WebOS open source. Alors Office vivrait encore longtemps !

            Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

        • La différence, c’est que comme les normes du standards ODT sont connus, quelqu’un dans 150 ans qui veut consulter un document sous ce format pourra le faire. Ca signifie peut-être qu’il devra se programmer un filtre ou plugin d’importation, ou un utilitaire de conversion. Mais au moins, la possibilité est là, même si le format comme tel n’est plus utilisé depuis longtemps.

          Les conventions du format Doc ne sont pas connues. Notre recherchiste du futur n’aura donc, a priori, aucun moyen simple de consulter ou convertir le document.

          Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

      • Réponse complémentaire à Gilles Plante

        Il y a une foule de standards qui durent, par exemple les normes électriques de 120 volts 60 Hertz d’Amérique et le 220 volts 50 Hertz de l’Europe. Bien des compagnies d’appareils électriques sont disparues, mais le standard électrique est toujours là.

        Autre standard qui perdure, c’est la mesure de la température, en Celsius peu importe l’appareil de chauffage ou de climatisation que tu utilises.

        Et finalement, le standard de dire à une fille qu’elle est belle avant de faire « La chose », c’est un standard incontournable. ;-)

        Bonne nuit !

        Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 1

        • Les standards les plus populaires sont les standards de mesure… Métrique , Impérial .. Ils vont être très difficiela a délogé …
          Certains sardars sont tellement importants qu’il en devienne des normes ..

          La Standardisation a été un enjeu crucial de la société occidentale . Il y a eu un énorme débat au début du 18e siècle à ce propos et la standardisation a été adoptée dans plusieurs domaines, mais c’est étendu à l’ensemble des domaines de la technique moderne…

          Imaginer qu’avant la standardisation , dans la mécanique par exemple d’un moteur a l’autre d’une même entreprise les visses et les écrous n’étaient pas les mêmes aucun écrou ne sortait du moule identique aux écrous faits le jour avant . Il y a une norme pour les écrous et toutes pièces mécaniques … pour la NASA un visse Robertson 4mm est identique a une Robertson 4mm vendus chez Rona mis à part le matériau utiliser pour les besoins spécifiques. Ya pas beaucoup d’entreprises dans le monde qui invente ses écrous à mesure d’en avoir besoin .

          La standardisation de l’informatique est en marche , elle fera comme les autres science et technique et elle adoptera des règles et des standards globaux pour l’agencement des technologies et des développements .

          La standardisation est un point crucial au développement d’une technologie .

          Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 0

        • Pour en rajouter , j’ai un peu connu l’époque ou les pièces informatiques n’avaient pas de standard …… Des normes comme l’IDE , le PCI oublié ça chaque marque avait sa pièce pour lui seul et parfois incompatible d’une série a l’autre .

          Un PC est un ensemble de standardisation avec très très très peu de techno propre, mais c’est très rare ..Prenons Apple avec son EFI propre soutenue par très peu de fabriquants (DELL HP )au lieu du XEFI ou UEFI standard .. Ou SUN/Oracle avec certain connecteur disque … mais comme je dis c’est rare et quand on tombe dessus on sacre .

          Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

  • les épais de contribuables n’ont que les politiciens qu’ils méritent et qu’ils ont choisis.
    Quand j’ai entendu qu’il y en a qui ont acheté de billet de macona à 2000$, je me suis dis qu’on est pas sorti du bois. Le gouvernement peu bencontinuer à penser qu ‘il y a des moutons à tendre pour longtemps.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 4

  • Dans 50 ans le format ODT n’existera certainement plus, mais son évolution aura été soutenue via son accès au code tout simplement.

    En revanche , tout ce qui est PPT 2010 en 2030 ne fonctionnera plus , Microsoft elle ne tiendra pas et ne fera pas évoluer le support … Microsoft l’a déjà fait … certains fichiers propres a MSDOS sont impossibles à ouvrir aujourd’hui sur les Windows XP, Windows Vista et Windows 7 .

    Regardez juste du coté des fichiers image standard … tous les programmes d’affichage peuvent passer du TIFF au JPEG, mais ce n’est pas tous les programmes qui arrivent a lire les RAW de tout les fabriquant ou encore les Bitmaps particuliers de Windows 3.1 .
    Certaines images sont donc disparues avec le temps .

    Les formats Propio ont souvent l’avantage d’être très performant, car il ne sont pas restreints a certaines règles qui défini les standards , leurs évolutions sont sans contraintes, mais ..
    Un format proprio est bon dans l’immédiat , dans le genre les extensions pour Photoshop ou Avid VIdéo , des formats propres dans un travail précis pour une utilisation immédiate .

    Quand il s’agit d’archivage , je parlerai pour l’image , un format standard ou très proche du standard est plus que nécessaire, il est obligatoire. Je prends pour exemple l’archivage photo des oeuvres d’art , au Vatican comme au Louvre , le travail immédiat se fait sur un format proprio pour ajusté les lumières , les ombrages parasites, mais quand le tout est terminé on passe AUSSI a son enregistrement en TIFF16bits … format ouvert et standard sans compression pour être sûr que les technos de demain (Futur) parviennent encore a lire l’énorme fichier .

    Nombre de livres numérique sont sauvegardés en OPenPDF ou autres formats ouvert et libre de droits . Donc de dire du gouvernement de faire en sorte qu’il tienne ses archives dans un format proprio pour une question de support ça ne colle pas du tout avec la réalité .

    Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 0

  • Dans le domaine il est loin d’être certain que les gens qui prennent les décisions aient les connaissances techniques de le faire. Et il n’est pas certain non plus que les responsables technos soient les mieux placés pour faire les meilleurs choix pour les utilisateurs.

    Les problèmes d’incompatibilité sont faux. Si c’est pour un document terminé, pour lecture seulement, le choix n’est pas difficile. Pour les quelques rares personnes qui travaillent sur la production d’un même texte ou d’une présentation, ce n’est vraiment pas difficile de commencer par élaborer le texte sans formatage (ça peut se faire dans WordPad !) et lorsque finalisé l’importer dans un plus puissant logiciel. Et le sortir ensuite en pdf.

    C’est la façon de travailler qu’il faut améliorer. C’est clair que des suites comme LibreOffice sont plus qu’assez puissantes pour 99% des travaux de bureau. À l’exception peut-être de certains qui utilisent des fonctions avancées de Excel. À ces rares spécialistes tu achètes Excel. Comme moi j’ai besoin de Photoshop Éléments pour le traitement de photos.

    Il ne faut pas se conter d’histoires, dans les organisations où l’argent est bien plus important : les entreprises privées, en connaissez-vous beaucoup qui sont passées au Libre ?

    Un des problèmes avec le libre est sa notoriété. Le gratuit n’a pas nécessairement une bonne réputation. Si c’est gratis, c’est cheap, non ?

    C’est un choix, mais le libre, bien qu’étant free, doit-il être gratuit ?

    Alex

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 1

    • Malheursement, tu as le point ..

      Quand c’est gratis, c’est cheap… Ya cette mentalité aussi qu’il faut changer …….

      Malgré le cours de philo obligatoire dans le système d’éducation , l’esprit critique a une difficulté monstre à prendre sa place… On a perdu l’art de se posé des question de se créer un argument décisionnel .

      Primo
      Est-ce que l’outil fait le travail
      Secundo
      Est-ce que l’outil est fiable
      tertio
      Est-ce que l’outil facilement utilisable
      quarto
      Est-ce que l’outil est modulable et évolutif ou bien est-ce que le support existe ( Local ou distant )
      Et enfin
      Combien coute l’outil ?

      Par la suite on compare avec la concurrence et on établis notre choix

      S’il répond oui à toute et qu’a la fin, on me dit gratos… Chui heureux comme un pape non ?

      Ben il semble que non… D’après certains si on ne paye pas pour … tout le raisonnement est faussé ?? C’est-tu étrange ça ?

      Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 0

      • Comme responsable de l’achat si tu paye pas pour tu ne recoit pas de ristourne sous de la table. Quand le gouvernement prend des decision totalement contraire a la logique du gros bon sens il y a toujours un graissage a la source.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 1

    • C’est malheureusement très vrai, pour encore beaucoup, beaucoup trop de gens, logiciel “gratuit” signifie encore et toujours “cheap” et ne peut donc tout simplement pas être bon. Mon ancien boss, j’avais beau lui montrer que pratiquement toutes les universitées et écoles dans le monde utilisaient maintenant Moodle (parce que c’est LE CMS/LMS par excellence), rien à faire, lui, il était à 100% convaincu qu’il devait nécessairement exister quelque chose d’autre, de mieux “qui coûte cher”. Parce que puisque Moodle était gratuit, ça pouvait tout simplement pas être bon…

      *Soupir*

      Entk côté serveurs, le libre a définitivement fait ses preuves: http://gigapan.org/gigapans/99266

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

    • À vos dictionnaires: ;-)

      «Cheap» ne signifie pas du tout que ce soit de mauvaise qualité! Ça veut tout simplement dire «pas cher».

      Mais vous démontrez tout de même assez bien qu’on a fini par associer pas cher avec mauvaise qualité. :shock:

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

      • Tout comme on fini par associer “open-source” et “gratuit”.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

        • Mouin. En anglais cheap veut dire ; peu coûteux. En espagnol barato signifie la même chose. Mais il n’y a pas vraiment de mot en français pour exprimer cette notion, autrement que par la négation.

          En québécois cheap est un faux ami, il n’a jamais voulu dire peu coûteux. Il signifie de mauvaise qualité en parlant d’un produit, ou avare, radin en parlant de quelqu’un.

          Concernant le Libre, il s’agit ici de perception. Quand quelqu’un n’a pas beaucoup de connaissances dans un domaine, s’il ne fait pas appel à un expert, qu’est-ce qui guide ses choix ? La perception qu’il a de telle ou telle marque.

          Nous vivons dans une société (l’occidentale) qui est en grande partie basée là-dessus ; la perception, l’image, le paraître. Ce n’est pas facile d’aller à contre-courant de cela.

          À partir du moment où j’ai eu un salaire, j’ai tâché d’acheter des choses de bonne qualité, à leur juste prix. Il est maintenant difficile de trouver certains objets assez chers ! Je veux dire, la dernière perceuse sans fil que j’ai achetée m’a nécessité bien du magasinage. Je ne trouvais que des 18 Volts avec 2 batteries à 40$. Quarante piastres bôtord !

          Pensez-vous que je vais apporter ça sur mon île pour qu’elle me lâche après 2 ans de service légers. Je sais très bien qu’une bonne va me durer 5 à 10 ans. Je veux payer plus cher. Pour de meilleurs produits.

          Comme l’a déjà écrit ici quelqu’un, citant sa maman chérie me semble-t-il ;

          - On n’est pas assez riches pour acheter du cheap !

          Alex

          Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

          • @Alex
            « - On n’est pas assez riches pour acheter du cheap! »

            Bien d’accord, moi je parle toujours du grand nombre de développeurs qui contribuent aux logiciels libres, plus que n’importe laquelle des compagnies dans certains cas, et cela change la perception du manque de qualité.

            Aux hommes particulièrement, je dis souvent qu’en libre on s’occupe plus de ce qu’il y a sous le capot que de la couleur de la peinture. ;-)

            Et surtout, je dis que parce que c’est libre, ils sont libres de donner ce qu’ils veulent aux projets, que ce soit en termes d’argent, de code contribué ou de services.

            Avec Paypall, il est facile de faire un don aux projets et cela selon nos moyens et tout le monde y gagne.

            Et pour conclure dans l’esprit de ta phrase, « je ne suis pas assez cheap pour être riche. » ;-)

            Bonne soirée!

            Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 1

  • @SteveC72 : Tu as absolument raison quand tu parles d’arnaque et gaspillage des fonds publiques.

    Le Gouvernement est champion dans l’art de gaspiller l’argent du peuple…

    Que c’est dont facile gaspiller l’argent des autres !

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

  • Et VLC fête ses dix ans….

    http://www.lemonde.fr/tiny/1646434/

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

    • @ Plante_ca

      Merci pour l’article, qui m’a guidé vers une nouvelle version :smile:

      Bizarre… dans “Aide/Vérifier les mises à jour” ça ne m’indiquait pas qu’il y a une nouvelle version.

      Bonne journée !

      Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 0

  • J’aimerais souligner la pertinence des commentaires de SteveC en particulier… Il est bien vrai que le jugement fait défaut de nos jours… sans oublier TooGreen au sujet du libre! Je contresigne, si vous me le permettez!

    Je crois me rappeler que ce débat revient cycliquement en nos pages… tout en s’enrichissant de nouveaux arguements à chaque fois!

    J’aime bien ce blog, moi…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 10 Thumb down 0

  • Je travail pour une société qui as plus de 30 OOO employer, donc plus de 30 000 poste de travail. Le coût pour seulement les licences Microsoft par poste de travail est d’environ 1200$.
    Alors j’imagine que pour le gouvernement le coût est sensiblement le même.

    Pour ma part je crois qu’il est mieux de verser le double en licence si c’est dépenser au Québec que de verser la moitié a une entreprise américaine. Buy Québec Lolll.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 2

  • @ jmv1

    Vous dites : «Au bureau où je travaille, c’est Microsoft mur à mur avec la Suite 2010. À la maison, c’est Linux presque mur à mur avec la Suite Libre Office.»

    Du forum des maîtres de OpenOffice et LibreOffice :

    http://user.services.openoffice.org/fr/forum/viewtopic.php?p=98728#p98728

    «Il n’a jamais été dit que la compatibilité d’OpenOffice.org ou LibreOffice avec les produits Microsoft était à 100% : cela veut simplement dire que Writer, de format ODF, parvient à lire plus ou moins bien les formats propriétaires dont les codes sources ne sont pas publics.»

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 4

    • Est-ce que j’ai dit que c’était compatible à 100%? J’ai seulement dit que j’arrivais à travailler des documents .doc sans que les autres se rendent compte que je le fais avec Libre Office. Je n’ai pas dit que ces documents étaient remplis de macros et de codes de formatage (qu’on ne peut d’ailleurs pas voir) propres à Microsoft.

      Je parle de traitement de texte, ici, du traitement de texte comme en font la très très grande majorité des gens à la maison, en entreprise ou au gouvernement.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1

  • J’oubliais…

    Le titre de l’article c’est : Conseils utilisation Writer / Word.

    Fort utile.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 1

  • @ Bilbon

    Dans le forum, il est question de difficultés à lire les formats propriétaires, alors que nous parlons ici du libre et de standards ISO.

    Raison de plus pour laisser tomber Microsoft Office si son format DOCX ne se conforme pas à 100 % au standard OpenDocument.

    Si Microsoft était conforme, tous les autres logiciels pourraient être utilisés sans problèmes.

    Et avec cette intervention, vous venez, peut-être involontairement, de nous confirmer que Microsoft est à court d’arguments pour continuer sa domination. ;-)

    Bonne journée!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 2

    • Je mène pas de guerre… (yeux dans les airs)

      Au contraire, je suis pour une norme ISO!

      Mais il faut d’abord penser compatibilité.

      Ensuite, forcer les employés à sauvegarder les documents en formats ouverts. Pour pouvoir, peu à peu, utiliser des suites libres et être compatibles.

      Vous diriez quoi à vos clients et fournisseurs : Euh, désolé, j’arrive pas à lire comme il faut ton document, changer pour LibreOffice, svp. C’est utopique.

      Mais si le gouvernement se met à fonctionner en .odt, par exemple, et qu’il envoie ses fichiers dans ce format, en soulignant qu’il s’agit d’un format ouvert, en en faisant la promotion, me semble que ce serait une bonne stratégie pour amorcer un changement.

      Le reste, je vous laisse avec votre paranoïa et vos complots. (Moi, un employé de Microsoft. Ha! Ha!)

      Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 2

  • @ Tous

    Pour clore cette discussion et aider ceux qui ont de nombreux documents dans les anciens formats DOC de Microsoft Office, il est possible d’en assurer la pérennité en les imprimant en format PDF.

    Ensuite, s’il devient nécessaire de modifier le document, il est facile d’extraire le texte et le formatage originaux avec un logiciel de reconnaissance de caractères comme Readiris Pro ou OmniPage Pro et d’exporter le texte extrait dans OpenOffice ou LibreOffice ou encore WordPerfect.

    Ensuite, on sauvegarde en format OpenDocument si l’on veut modifier ultérieurement ce document. Personne ne verra de différence entre la version propriétaire et la version libre.

    En bon missionnaire du libre, j’ai testé cette technique et converti tous mes documents de cette façon. ;-)

    Bonne fin de semaine et vive la Liberté!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 3

  • Pendant ce temps en Australie:???:

    Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 1

    • J’étais justement en train de lire ça… hehe

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

    • Tu n’as pas idée du nombre d’employés de Microsoft qui n’ont comme unique travail que de répandre le message de leur compagnie dans les forums publics.

      Cela fait partie de la stratégie marketing de pousser les décideurs vers leurs produits en semant le doute et en faisant de la désinformation.

      C’est le combat d’un idéal de partage versus une machine de “pouvoir” servant à imprimer les billets de banque pour quelques uns. Tout le monde est perdant même ceux qui pensent qu’ils ont gagné. ;-)

      Bonne fin de semaine !

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 2

      • @ Serge Crispo
        “Tu n’as pas idée du nombre d’employés de Microsoft qui n’ont comme unique travail que de répandre le message de leur compagnie dans les forums publics.”
        Peut-être bien que vous avez raison, mais on peut également compter ici sur ce blog comme ailleurs bon nombre d’inconditionnels du Libre qui viennent aussi passer leur message et faire leur propagande. C’est sans doute de bonne guerre mais une chose qui commence à me fatiguer ce sont les adeptes de la théorie du complot. Comme si le logiciel libre était dominant et qu’il était devenu la cible à abattre, d’où les combines que vous évoquez. Quand au contraire c’est justememnt la situation inverse qui se produit. Je pense donc que s’il y a une cabale féroce qui est menée c’est bien davantage de la part des tenants des solutions libres. Je n’ai en passant absolument rien contre ces solutions en autant qu’elles puissent répondre à nos besoins mais soyons sérieux…

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 3

        • Dans le cas de Microsoft, Apple, Dell, HP, etc… Il ne s’agit pas de théorie du complot. Je crois qu’on appelle ça du marketing ! Utiliser tous les canaux disponibles pour faire passer son message. Et c’est conséquent avec le premier mandat de ces corporations qui n’est pas, comme semblent le croire bon nombre de grandes personnes, de produire des biens techno. Leur premier objectif est de réaliser des profits, en vendant des biens technos.

          Ceux qui font la promotion du Libre ne le font pas dans un but financier, mais pour des raisons personnelles d’attachement à une façon de voir la vie et de faire les choses. Et parfois aussi à un nom, une marque (au sens large). Mais beaucoup plus font la même chose pour les corporations dont je parle plus haut, ce qui est plus… paradoxal.

          Quand on regarde attentivement les qualités intrinsèques du libre on ne peut que s’extasier sur l’infime place qu’il occupe dans le paysage informatique. Si Linux était un système boiteux, on comprendrait qu’il n’équipe que 1 % des PC, mais compte tenu de sa valeur technologique, il devrait en occuper 30%… De là à penser que les méchants de chez MS (ou Apple) font tout pour l’empêcher de croître…

          Alex

          p.s. un endroit où le complot existait réellement ; http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/02/25/les-conspirateurs-du-tabac_1647738_3224.html#xtor=AL-32280270

          Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

    • De retour au pays, détails sur le combat: La prise du fujitsu! :???:

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1

  • Le gouvernement devrait s’équiper de Mac et d’iPad.
    Ils sauveraient en coût de main-d’oeuvres technique.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 4

    • Au bureau un iMac pour toutes les tâches et ArcGIS sous Windows dans VirtualBox me satisferait pleinement.
      On peut rêver ;-)

      Alex

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 1