La quinte du vendredi

7 octobre 2011 11 h 18 min 19 commentaires Views: 3

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

 
 

 
C’est beau la vie. Hier soir, un octogénaire décidé comme jamais « à vivre debout », m’a fait vibrer mon vieux fond de culture et m’a donné comme jamais l’envie de donner mon âme, ma pierre et mes outils à mon village, à ma ville, à mon pays. J’ai vu et entendu, hier soir, une des solives maîtresse de ma culture, laquelle, si je me fie à la salle, n’était vraiment pas du folklore. Même que le propos était actuel (« Mon homme, si tu veux avoir un Plan Nord, assure-toi d’avoir un Plan Sud »)

Mais la grandeur de Gilles Vigneault ne s’arrête pas là. Je l’admire parce que partout au Québec, des mononks mécaniciens, des cousins fonctionnaires, des beaux-frères agriculteurs, des voisins électriciens, des pères camionneurs crinquent leurs violons, époussettent leurs accordéons et swingent leurs mandolines pour jouer du Vigneault, à leur façon musicalement analphabète, afin que valse la compagnie, un deux trois, à des noces, des anniversaires, des baptêmes et des enterrements.

Pour avoir souvent contribué à de tels ensembles spontanés, je sais que plusieurs de ces musiciens autodidactes n’ont jamais porté attention aux paroles. Quand ils se « lâchent » avec « Vous avez nom », c’est parce qu’il s’agit d’une valse très agréable à jouer et que, de toute façon, ils sont un verre dans le nez. Un deux trois, un deux trois … D’où le génie du vieux chantre de Natashquan, balise présente à jamais.

Juste avant que Gilles Vigneault ne se mette à nous raconter le pays, les spectateurs ont respectueusement fermé leurs téléphones. Cela m’a permis de compter, autour de moi, sept ou huit iPhone. J’ai regardé ces gens et aucun n’avait une tronche à avoir mordu la Pomme. La madame à côté de moi avait plutôt la dégaine d’une technophobe et le monsieur là-bas ressemblait, lui, à un cadre blackbérisé ou, à la limite, à quelqu’un en convalescence d’une androïte aiguë.

Chez eux, Apple et le désormais mythique Jobs font partie d’un plus récent bagage culturel auquel ils ne prêtent pas vraiment attention. Ils ne sentent pas le besoin de propager la Bonne Parole, d’évangéliser les masses sur le Mac OS X ou le iOS. Ils utilisent tout simplement des produits de l’écurie Apple. Ils ne liront pas mes chroniques technos parce que cela les embête, ils ne sont pas technophiles. Ils sont utilisateurs d’un produit dont la marque les rassure puisque tout le monde la connaît et, apparemment, l’associe à qualité. Le segment techno de leur culture, segment récent s’il en est, est désormais balisé aux couleurs d’Apple. D’où le génie du jeune prophète de Cupertino, balise peut-être présente à jamais.

Hier matin, je pensais à la mort et à la démesure de la perte que l’on venait tous de subir. Mais hier soir, je songeais plutôt à la vie et à l’importance de la vivre debout, le dos aussi droit que celui de notre grand poète. Merci M. Vigneault.
 
 
Quelques petites vites:
 
Hier, le Saguenay-Lac-Saint-Jean a été affecté par un mauvais fonctionnement d’un satellite Anik F2 affecté aux de télécommunications du Nord canadien. Si le Nunavut a été privé des plaisirs interurbains et des transferts de données, les téléavertisseurs du pays bleuet ne fonctionnent plus ! « Sacré casse-tête, m’a écrit Cyberger, un habitué de ce blogue qui œuvre dans le domaine de la santé et des services sociaux. Tous les toubibs de garde, les intervenants sociaux et les cadres en devoir ont des pagettes. Sans compter les salles informatiques qui ont des systèmes d’alarme reliés à des pagettes. Dire que nous pensions que les pagettes étaient plus sûres que les cellulaires… »

Pas loin du Saglac, de l’autre côté du Grand Fleuve, il y a un bled qui se nomme La Pocatière. Or le cégep de l’endroit, en collaboration avec une firme spécialisée appelée 4D Zones, a produit un document qui mérite vraiment que vous le visionniez. Il s’agit d’une visite virtuelle du Cégep de La Pocatière. C’est un peu ludique, un tantinet amusant, pas mal fait du tout et très bien pensé. Si vous cliquez sur la vignette ci-contre, vous arriverez sur un serveur où vous aurez à installer une bricole appelée Unity Web Player, un plugiciel pour fureteurs qui rend possible le visionnement de jeux développés avec le moteur Unity. De là, vous pouvez démarrer votre visite. Si j’avais quelques années de … moins, me semble que ça m’inspirerait et je que réfléchirais sur mon choix de carrière.

Lundi dernier, lors de sa conférence MAX 2011, Adobe nourrissait les médias déjà trop gavés de sept nouvelles annonces, dont celle annonçant un « nuage créatif », le Adobe Creative Cloud. La géante du graphisme informatique propose ici une zone dématérialisée où différents outils et services seront disponibles aux créateurs de contenu voulant agit seuls ou en collaboration. On parle ici des grosses applications de la Creative Suite (CS) ainsi que de six logiciels tactiles (tap tap) lancés en même temps. Qui a dit que l’infonuagique n’était qu’une mode passagère ?

Telus vient d’annoncer qu’elle disposera sous peu en exclusivité canadienne du téléphone intelligent HTC Amaze 4G, un très beau bidule à double cœur avec écran de 4,3 pouces (diagonale) et appareil photo de 8 mégapixels, beau bidule, dis-je, qui fonctionne sous Android 2.3 mais avec la version 3.0 de l’interface HTC Sense. Avec des vitesses de téléchargement théoriques pouvant atteindre jusqu’à 42 Mbit/s, le nouveau venu est censé pouvoir offrir une vitesse mobile très respectable. Il est conçu pour le réseau HSPA+ à deux canaux (accessible à près de 70 % de la population canadienne).

Merci de m’avoir lu et bonne fin de semaine.

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

19 commentaires

  • Une petite coquille : “pas mal fait di tout” dans le topo sur le CEGEP.

    Bien d’accord avec vous, notre Gilles national est un monument vivant. Et puis, “Berlue” (s’en va chez le marchand, pour acheter du pain, du beurre, de la farine et du sel fin…), ça s’écoute bien en voiture sur la route des vacances.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

    • @M. Dumais

      Aussi au 3e paragraphe:
      “ils sont un verre dans le nez”

      “Ils ont” je crois. Quoique certains, vous direz, peuvent faire corps avec l’alcool, par exemple lorsqu’isolés en des contrées reculées couvertes par satellite canadien…

      Et enfin à propos de Vigneault… Je rejoins les propos de NickB :-)

      Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Toujours un plaisir de vous lire !
    Par contre je n’ai pas pu voir le site du Cegep car … la bricole Unity Web Player n’est pas compatible avec Linux…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 9 Thumb down 1

  • @ Nelson
    Merci pour cette quinte empreinte de philosophie. La vie, la mort… on est bien parti pour y rester.
    Petite correction: je t’ai lu mais je n’ai pas l’U au paragraphe commençant par “Pas loin du Saglac”: 7ème ligne (“fait di tout”) et dernière ligne (“sir mon choix” et inversion “je que”). Voilà!
    Bonne fin de semaine les quintomanes!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 1

  • Le grand Gilles. Je lui rend hommage de son vivant. C’est pas toujours possible. Il faut le faire pendant qu’il est avec nous.

    Merci Gilles.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 1

  • L’écho de la courge:
    Tawakkol Karman, une yéménite, prix Nobel de la paix! Yeah! Mène ta barque même si la note est Saleh. Tous les chemins Yémen à Sanaa.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 1

  • Gilles Vigneault aurait peu aussi dire

    “Stay Hungry Stay Foolish” ..

    Ce genre de philosophie s’adresse au gens qui assument ce qu’ils sont et qui assument leur idéaux .

    Tout comme S.Jobs aurait peu dire
    ” vivre debout ” …..

    Je n’aime jamais penser a cela mais quand il partira notre poète national , il laissera a son tour un grand vide …

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 1

  • Vigneault? Un grand homme certe! Mais ce n’est pas un personnage de ma génération. Je dirais même que c’est un bonhomme faisant partie du folklore québécois.

    En effet, cela me ferait plus de peine de perdre un James Hetfield, Steven Tyler ou encore Dave Grohl.

    Malgré son oeuvre, je dois dire qu’il ne fait pas partie des cordes sensibles de ma génération.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 16

  • Question à NickB.

    Comme Platon,Jean-Jacques Rousseau,Khalil Gibran,Hubert Reeves?

    Tu pense quoi de ces gens qui ne sont pas de ta génération?

    Cotez ce commentaire: Thumb up 12 Thumb down 2

    • Comparer Platon à Vigneault? Un peu pommes & oranges comme comparaison. NickB n’a sûrement pas dit ça en ce sens. Peut-on comparer Mozart et Céline Dion? Chaque génération aura ses idoles, ses artistes influents. C’en fait pas des has-been. C’est peut-être que les enjeux changent. Avant les gens rêvaient d’un pays. Maintenant plusieurs rêvent à un job…

      En humour par contre, les vieux n’ont pas à craindre la relève ça je vous l’accorde à l’avance.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 3

      • erm… Si je puis ajouter mon grain de sucre… Les pommes et les oranges sont:

        1) Deux fruits
        2) Poussent dans les arbres
        3) Sont saisonniers
        4) Ont tous deux de la vitamine C
        5) Sont délicieux
        6) Servent aussi à faire du jus
        7) Ont tous deux une pelure
        8) Leurs jus respectifs sont populaires sur le marché

        … etc! Finalement, ça se compare aussi! :-D

        Mais Vigneault, moi… J’aime mieux les Beatles encore.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 4

        • Ah ben oui… le huit avec une parenthèse va donner le bonhomme lunetté! L’effet, quoiqu’involontaire, est rigolo!

          :-D

          Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 3

      • @ titus

        Je ne compare pas Vigneault à Platon. Je parle de génération. Est-ce que Rousseau est un personnage folklorique parce qu’il ne fait pas partie de ma génération? Faire abstraction du passé est une grande erreur. Relire le commentaire de NickB…

        Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 0

  • «James Hetfield, Steven Tyler ou encore Dave Grohl», alors qu’on causait d’un monument de la culture d’ici? Voilà bien une énumération de déraciné. Quatre cent ans de résistance pour en arriver là…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 12 Thumb down 3

    • J’sais pas… les solos de guitare de Vigneault sont so-so… :-D

      Je suggèrerait, comme icône de la guitare au Québec, un gars comme Patrick Normand. Et je suis très sérieux….

      Bref, une très mauvaise idée ça, de mêler le débat linguisitico-politique avec la musique…

      Y a pas plus souveraniste que moi et j’adore les groupes Brits des années ’60!

      Go figure, comme ils disent au Népal oriental…

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 5

  • Salut Nelson, excellent et beau texte. Beau rapprochement entre deux géants authentiques et vrais. Vigneault pour la matière céleste et Jobs pour les outils terre à terre.

    Moi aussi, je m’en vais dans ma forêt. Il fait beau en ta!

    Ciao

    F. Héroux

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 3

  • Avant de juger d’un individu il faut prendre en perspective l’intégralité de son oeuvre , voir de ses actions .

    Jugé une personne sur l’opinions des autres personnes qui en parlent ou encore d’une bribe d’information a propos de la personne ne créer qu’une opinion erroné et trop souvent fausse .

    Gilles Vigneault est plus qu’un poète , plus qu’un compositeur , il faut lire sur lui apprendre a mieux le connaitre pour se faire une idée sur l’individu .

    Tout comme Edison , Jobs , Ford , Marconi , Pasteur etc etc . Les gens qui influencent leur société globalement ou localement méritent leurs reconnaissances et non pas une opinion basé sur une opinion qui vient d’une opinion qui a démarré on ne sait trop où …

    faites vous votre propre opinion , informez vous …

    Cotez ce commentaire: Thumb up 7 Thumb down 1

  • Je suis tombé par hasard sur un texte de Guy Kawasaki tentant d’expliquer la nature du génie de Steve Jobs. Ma fois, il amene des points intéressants.

    Kawasaki a travaillé pour Jobs au début de phénomène Mac comme «évangéliste».

    Si le lien marche pas, vous savez googler:

    http://news.cnet.com/8301-13579_3-20117575-37/what-i-learned-from-steve-jobs/

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

  • Fou-liche?

    Euhh…..

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 3