Android en eaux troubles

8 septembre 2011 12 h 57 min 44 commentaires Views: 16

Partagez cet article

  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook

Auteur(e)

Tags:

 
 

 
Dans la guerre de brevets Oracle-Google, il se passe actuellement des rebondissements au potentiel lourd en ce qui concerne le système d’exploitation Android. En gros, les procureurs d’Oracle ont déposé en cour des pièces validant leurs allégations selon lesquelles leur cliente aurait été victime de violation de propriété intellectuelle.

Mardi, les avocats de Google qui ont tout fait pour que ces documents demeurent confidentiels, ont été déboutés par le juge fédéral William Alsup qui a ordonné la divulgation publique de ces allégations déposées en preuve. On parle ici d’une poursuite d’Oracle dont la prétention est que du code source Java aurait été copié tel quel dans Android.

Sun Microsystems a beau avoir rendu public (licence GNU) ce langage de programmation en novembre 2006, il y a eu exception. Sa variante mobile, le J2ME, est aujourd’hui la propriété intellectuelle exclusive d’Oracle depuis son acquisition de Sun en 2009. Cela survient au moment où Google semble vouloir resserrer le contrôle sur Android, un SE mobile écrit en Java, pour que cesse le savorama asiatique.

Parmi les documents rendus publics mardi, il y a un rapport accablant signé par le professeur John C. Mitchell de l’Université Standford, une sommité informatique associé depuis belle lurette aux plates-formes Java et Dot Net. Recruté par Oracle (à 800 $US l’heure) comme témoin expert, ce scientifique soutient que de nombreux programmeurs à l’origine d’Android, dont Joshua Bloch, un architecte de haut niveau passé de Sun à Google, connaissaient et avaient accès au code source de Java.

En ce sens, Android ne serait pas un nouveau produit, mais un assemblage de « bits & bytes » existants, une base qui pourra être utilisée « pour mettre en marché de nouveaux dispositifs », peut-on lire dans un document interne de Google produit en juin 2009. Associée à des témoignages, on comprend que la base en question serait Java.

Or, dans un document de présentation interne de l’automne 2010 portant la signature du responsable de la division Android chez Google, Andy Ruben, on peut lire sur une des diapositives : « Do not develop in the open. Instead, make source code available after innovation is complete » (« Ne programmez pas ouvertement, attendez que la phase innovation ait été complétée avant de rendre le code source public. »).

Ce point est suivi de : « Lead device concept: Give early access to the software to partners who build and distribute devices to our specification (ie, Motorola and Verizon). They get a non-contractual time to market advantage and in return they align to our standard.” (« Stratégie : Donner à ceux qui fabriquent et distribuent des dispositifs fidèles à nos normes (p. ex. Motorola et Verizon), un accès précoce au logiciel afin qu’ils aient plus de temps pour pénétrer le marché avec des produits conformes à nos exigences. »)

Cette information semble contredire les prétentions de Google exprimées en Corée (avril 2011) comme quoi Android était une plate-forme ouverte et que ses partenaires (entendre Samsung) étaient libres de décider quelles applications et quels services ils pouvaient inclure dans leurs téléphones intelligents. Boulechite googlesque ? Apparemment. À plus forte raison que dans une autre cause, celle-là l’opposant à Microsoft, Google déclarait le mois dernier qu’Android contenait du code source « hautement propriétaire », du code qu’elle ne partageait même pas avec ses partenaires, ce qui incluait Motorola.

La multinationale de Page & Brin a beau scander que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », il semble donc que le code source d’Android ne soit pas complètement ouvert. On peut croire également que certaines parties dudit code ont été réservées aux « gentils » à qui on accorde une sérieuse longueur d’avance sur le marché. Les autres, les « méchants » qui veulent ajouter des trucs maisons ou qui ne veulent pas incorporer tel ou tel gadget, on les sert en dernier, une fois que les « gentils » sont sur le marché en train de croquer le fond de culotte d’Apple.

Greffez à cela que les prétentions d’Oracle pourraient être fondées et que le juge pourrait lui donner raison (une éventualité à considérer), on arrive à une situation un peu bordélique en ce qui a trait aux perspectives d’Android. La question est maintenant de savoir comment va réagir l’écosystème (surtout asiatique) de ce concurrent de l’iOS d’Apple.

Méchant merdier, l’industrie informatique !

Auteur(e) Nelson Dumais

Voué à un avenir brillant dès sa naissance, Nelson s’est néanmoins pris les pieds dans un ordinateur répandu partout dans un motel désaffecté et ne s’en est pas vraiment remis. C’était à Rimouski en 1981 et le monstre de 64 Ko, une sorte de tombeau en mélamine blanche, cahotait en CP/M, souffrait en anglais et tombait régulièrement mort. Avec l’acharnement d’un anthropologue fou, Nelson recherche depuis lors un ordinateur qui fonctionnera sans défaillance, sans souffrir ni faire souffrir, et cela dans une langue intelligible. Si jamais il trouve, il vous en fera part. C’est juré !

44 commentaires

  • @ Nelson
    Bonne analyse, Nelson! Oracle au désespoir= “Boulechite googlesque” (belle expression au lendemain d’un texte pointant l’anglicisation de notre langue).
    Nelson, je t’adresse les salutations amicales d’un autre Nelson de Rimouski (copropriétaire du défunt Absolu-son) émigré depuis 30 ans en Ontario, toujours dans le domaine de la musique.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 2

    • Je salue moi aussi le non-défunt Absolu-nelson, je souligne une rencontre ratée en fin de semaine dernière et je fais un petit saut dans la mauvaise foi linguistique.

      À preuve, voici ce qu’écrit Antidote sur “boulechite”:

      - nom féminin singulier (aussi verbe)
      - Québec [Familier]

      - Mensonge, fabulation. Cette histoire-là, c’est de la bullshit.

      - Mensonge trompeur. Les promesses de ce politicien, c’est de la bullshit. — Je vais te remettre ton argent demain. — Boulechite!

      - Information incorrecte, propos ou texte sans valeur. Ce manuel d’instruction a été mal traduit : c’est de la vraie boulechite.

      - Étymologie: De l’anglais bullshit signifiant ‘mensonges’.

      - Note: Peut s’écrire : boulechite ou bullshit

      Cotez ce commentaire: Thumb up 22 Thumb down 2

  • Les poursuites judiciaires dans le monde de la téléphonie mobile se multiplient à un rythme incroyable ces temps-ci.

    En ce qui a trait à Oracle, l’article de Wikipedia résume assez bien le climat actuel: “Le rachat de Sun Microsystems, une entreprise participant à de nombreux projets open source (java, OpenOffice.org, MySQL pour ne citer que les plus connus), ne manque pas d’inquiéter la communauté du libre, qui voit en ce géant industriel aux pratiques agressives un danger pour les projets issus de Sun.”

    Arrêtons-nous quelques instants et songeons à ce qui aurait pu arriver si Xerox avait breveté l’ensemble des résultats de ses recherches au Palo Alto Research Center (PARC) dans les années 70. Xerox serait maintenant en position de poursuivre la Planète au complet puisque leurs recherches ont abouti sur les technologies suivantes: l’imprimante laser, les graphiques “bitmap”, les interfaces graphiques (incluant les icônes et les fenêtres), les éditeurs de texte WISIWIG, InterPress (le précurseur de PostScript), l’Ethernet (les Local Area Network) et la programmation orienté objet (Smalltalk). Vous imaginez le bordel!

    Le succès d’Android, bien entendu, s’est fait au détriment d’autres, notamment RIM, Nokia, Microsoft et Apple, qui ont tous, à un degré divers, perdu des plumes. Il n’est donc pas étonnant que cela suscite la convoitise ou l’ire de ceux-ci.

    Mais dans le cas d’Oracle, ça va encore plus loin puisque c’est à l’écosystème du logiciel libre qu’il s’attaque, le langage Java et MySQL étant largement répandus et utilisés depuis plus d’une décennie.

    As the saying goes, if you can’t innovate, litigate! Bref, les avocats auront encore, pour bien des années à venir, de quoi vivre grassement! Selon moi, c’est tout le système des “patents” qu’il faudrait réviser.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 20 Thumb down 2

    • Ce n’est pas ces empêcheurs de tourner en rond qui ont breveté la roue pourtant!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 2

    • @ marcofsky

      Il manque les poursuites et contre-poursuites entre Samsung et Apple dans le petit dessin auquel tu nous renvoies.

      S’ils avaient pu prévoir l’avenir, je pense que les gens du PARC auraient en effet tout breveté, vu les milliards de dollars en jeu aujourd’hui. Mais à l’époque, c’était plutôt la recherche pure que la recherche des $$$ qui comptait. Les gens publiaient les résultats de leurs recherches, d’autres réussissaient à améliorer ces résultats et les publiaient à leur tour. Aujourd’hui, tout cela resterait secret (et dûment breveté), because les dollars, et se retrouverait dans des produits fermés et incompatibles avec ceux des autres entreprises.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 0

    • J’utilise parfois:

      «Quand les excréments de taureau frapperont le ventilateur»

      Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 1

  • @nelson

    Tiens je viens justement de lire ce matin que Samsung amorce un rapprochement avec Microsoft afin de prendre ses distances avec Android.

    Samsung craint Google depuis l’achat de Motorola.

    Il semble qu’une annonce sera faite bientôt que la tablette de Samsung Galaxy sera disponible avec Windows 8.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 1

    • @Viva_Zapata

      Ben voyons donc! T’as lu ca ou??

      Samsung est justement un des “ti-namis” à Google, ils s’apprêtent justement à lançer bientôt le Nexus Prime (fabriqué par Samsung), la prochaine version du téléphone intelligent de Google… Et ils ont collaboré ensemble sur Honeycomb et la Galaxy Tab..

      Le deal avec Motorola, c’était d’abord et avant tout pour acquérir leurs brevets, question de se protéger justement des requins comme Oracle et Microsoft. Justement hier je lisait (sur OSnews.com), que Google a DONNÉ certains de leurs brevets à HTC, pour les aider à se défendre contre Apple et Microsoft.

      Encore une fois, remettons-donc les choses un peu en perspective. C’est quand la dernière fois que vous avez vu Google poursuivre une autre entreprises pour questions de brevets??

      Anyway pour revenir à ce que tu disais, si c’est vrai et que Samsung compte vraiment abandonner Android et adopter Windows 8 à la place sur leurs tablettes, je leur souhaite bonne chance… LMFAO!!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 5

      • La nouvelle est sur technaute. Y’aura bien une tablette de Samsung qui tournera sous Windows 8. Je crois qu’elle ne fait que diversifier son offre.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

        • Oh je ne doute pas une seconde du fait que Samsung sortira éventuellement une tablette Windows 8, mais je ne crois pas qu’ils vont abandonner Android de sitôt!

          Windows 8 c’est l’exemple typique du rouge-à-levres sur la truie… :-P C’est comme la ExoPC, une simple interface Touch par-dessus un OS “bloaté” et qui n’est pas du tout fait pour être utilisé en mode tablette, c’est pas vraiment la recette miracle du succès mettons. Surtout si l’on se fie au succès du ExoPC :-P J’ai bien peur qu’il en résulte un système très lent et qui consomme beaucoup d’énergie pour rien. Et si c’est sur CPU ARM en plus, ça sera probablement encore plus lent…

          Enfin il est aussi probable que je juge trop vite et que je me trompe entièrement, on verra bien. Mais perso je crois sincèrement que si Microsoft veut perçer sur les tablettes, il leur faudrait re-bâtir leur OS à partir de zéro pour ainsi l’alléger, et oublier complètement la rétro-compatibilité. Windows n’est pas un OS de tablette et ne le sera jamais, vaut mieux repartir en neuf. Apple et Google ont compris ça, Apple a Mac OS X sur PC, et iOS sur bidules mobiles, Google a ChromeOS sur les PCs, Android sur bidules mobiles, tandis que Windows essaie de faire les deux en même temps. Bonne chance…

          Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 1

          • N’avais-je pas entendu parler d’iOS qui allait être utilisé sur des futurs Macs?

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 1

  • Why not PIGSHIT? Ça fait plus sale…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 7

  • C’est très à la mode ces temps-ci le “Google Bashing”, on dirait…

    Je ne défendrai pas Google aveuglément, comme toute autre méga-corporation, c’est loin d’être une sainte et nous avons bien sûr raison de nous en méfier. Ceci étant dit cependant, il ne faut pas non plus oublier que parmi toutes les méga-corporations, elle est probablement la “moins pire” d’entre elles. Quelle autre donne autant de code gratuit et contribue autant aux projets open source??? Donc bref faut pas exagérer en “diabolisant” Google non plus. Tant qu’à moi, Oracle est ben plus méchante et sanguinaire.

    Si Google a de bons avocats, je crois qu’ils ont de bonnes chances d’en sortir intact, parce que si vous avez lu un peu sur le sujet de cette poursuite, vous comprendrez que Dalvik (l’engin compatible-Java développé par Google), est une ré-écriture complète du code Java et ne contiendrait donc pas de code original Java dedans. C’est bien normal qu’on y trouve des ressemblances, puisque ce code fait la même chose. C’est comme si vous poursuiviez quelqu’un pour vol d’une recette parce que ce dernier utilise du Tabasco dedans, tout comme vous!!!

    Bon, il est vrai cependant que ce n’est pas TOUT le code d’Android qui est ouvert. Les applications fermées sont les Google Maps, Gmail, etc. Mais je ne comprends pas honnêtement quel est le problème là-dedans. Ubuntu ou Linux Mint contiennent eux aussi du code non-libre, que ça soit Flash, des codecs, ou des pilotes vidéos Nvidia, quel est la différence au juste? Je pense qu’il est normal que Google veuille se garder une petite gêne quand même… Juste pour comparer, quel pourcentage du code de Microsoft Windows est ouvert??? Voilà, c’est comme je disait, Google reste “moins pire” que les autres, faut bien l’avouer quand même!

    Et puis le fait d’ouvrir le code seulement après un certain temps… Quel est le problème là-dedans? Sérieusement? Le projet Diaspora (alternative à Facebook) a fait exactement la même chose, ils ont voulu d’abord créer les bases du projet à l’interne, et une fois satisfaits de cette base (plusieurs mois plus tard), ils ont ouvert le code source. Personne ne s’en est indigné, et il n’y a pas de loi contre ça. Tu ouvres ton code quand ça te tente. J’vois pas le problème.

    Et puis l’histoire de favoriser certains fabricants. Saviez-vous que TOUT le code source de Microsoft Windows a été donné gratuitement au gouvernement Chinois il y a quelques années? Et oui, le gouvernement Chinois a accès à TOUT le code source de Windows, donc ils sont les seuls à connaître toutes les failles cachées dans le code de Windows.

    Après ça tout le monde se demande comment les Chinois font pour attaquer autant d’entreprises aux États-Unis, au Canada et ailleurs dans le monde.

    Qu’est-ce qui est pire donc? Donner son code en primeur à certaines entreprises “amies”, ou bien donner son code seulement au gouvernement d’un pays qui risque de s’en servir de manière douteuse?

    Tant qu’à moi, c’est pas Bradley Mannings (celui qui a donné les documents secrets à Wikileaks) qui devrait être en prison mais plutôt les Bill Gates ou Steve Ballmer. Je suis sérieux, pensez-y, entre BM et Microsoft, lequel est le vrai “traître” qui a causé le plus de dommages par ses actions?

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 6

  • Je ne dis pas que c’est nécessairement 100% “correct” de la part de Google de favoriser ses “amies”, mais juste que d’autres ont fait bien pire (par exemple MS en favorisant le gouv. Chinois avec leur code source – C’était apparamment parce que ce dernier avait menaçé de passer à Linux!!).

    Et puis honnêtement, est-ce qu’il y a une loi qui empêche des Google de “coopérer” ou de “collaborer” sur Android avec certaines entreprises? Pensez-y donc une minute: Google a déjà été généreuse de DONNER Android à tous, comme ça, gratuitement. Et là parce qu’ils décident d’avoir un peu plus de contrôle, ils sont méchants?? Google ne doit rien à personne, ils auraient pu employer cette stratégie depuis le tout début d’Android, mais il ne l’ont pas fait. Android aurait même pû être fermée dès le départ aussi, et personne n’aurait rien eu (à part les partenaires de Google peut-être!!). Quelle situation est la pire? D’avoir le code source un peu sur le tard, ou de ne pas l’avoir du tout??

    C’est un peu comme si je vous donnais un cadeau, et que vous vous attendiez ensuite à ce que je vous en donne un autre à tous les mois. Google a fait un cadeau à tous les fabricants avec Android, elle ne leur doit absolument rien.

    Si les fabricants ou membres de l’alliance ne trouvent pas le comportement de Google acceptable, rien ne les empêche de “forker” Android…

    Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 5

  • Faut remonter dans l’histoire moderne ..
    1984 Un partenaire développeur dans une certaine entreprise vois ce que le prochain système de cette même entreprise deviendra sous peu , c’est innovateur , les idées conçut dans un parc de recherche informatique Xerox Parc et de développement informatique de l’université de Berkeley son attitrée a cette machine . Nous passons de la ligne de commande à l’interface graphique .

    Ce prétendu partenaire copie largement l’idée en développement et décide de sortir une version a sa mesure . Par le fait il vend ce logiciel et empoche une somme faramineuse, car en plus d’avoir copié le bougre il le vend beaucoup moins cher n’ayant assumé aucun coût en R&D .

    Depuis cette époque , les traces du petit voleur devenu grand a fait tache dans cet univers informatique et du coup TOUTES les entreprises cherchent a se protège le cul de ce genre de crosserie .

    Avant cette crosserie , les échanges de développement entre laboratoires informatiques existaient et mnainetant ce n’est plus le cas .

    PERRSONNE ici ne s’est demandé pourquoi un Macintosh 1 valait 5x plus cher qu’un PC IBM avec Windows 1 . Quand on n’assume AUCUNE R&D , ça coute moins cher de casser les couilles de ses adversaires . Pire encore , dans cette crosserie il n’a pas nui qu’a une seule entreprise, mais a 3 autres qui investissaient temps et argent .

    Et malgré la merde que certaines chicanes juridiques provoquent , la R&D d’une entreprise en informatique ça se protège .

    La en ce qui attrait a l’affaire de SUN devenu Oracle , ou le bas blesse est que l’héritage de SUN a été malmené par son nouvel acquéreur et n’a pas respecté la ligne de conduite de la défunte . Ou les gens se fiat a une licence et a une norme pour le développement futur ce sont fait jouer par ce gros hippopotame que peut être ORACLE qui elle revendique un droit sur un produit auquel elle n’a participé en rien mis à part le rachat des droits .

    Google s’est fait joué sur ce coup , mais je crois que ce qui fait le plus mal a Google , c’est l’impression que donne ses propos contradictoires constants sur ses propres déclarations .
    Primo Google a acheté Android (2005) et ne la pas créer . Android avant son achat par Google avait des liens en R&D avec la défunte SUN . Pire encore , des anciens de SUN après le rachat d’Oracle sont allés travailler pour Google et justement ce sont les mêmes mecs qui était dans les projets connexes .
    Google ne peut donc en aucun cas dire qu’elle ne savait rien de tout cela .

    Par contre , il faut que Google est la faveur sur ce genre de décision, car il en va du libre et de sa survie et ce système de rachat de brevet ridicule . Une entreprise ne devrai avoir le droit de brevet que sur les recherches qu’elle a elle-même investie et non pas dans le rachat de brevet .

    On pourra bien vomir tant que l’on voudra sur Apple , il n’est reste que ce quelle développe à partir du libre elle le rend au libre . Oui diront les haters a tout vent quelle est fermé, mais n’empêche que 80% du code source de OSX est disponible . Ce qui demeure verrouillé est lié strictement au R&D des labs de Apple . EN gros la Pomme ne refra plus la même gaffe qu’en 1984 .

    Cotez ce commentaire: Thumb up 8 Thumb down 0

    • “Oui diront les haters a tout vent quelle est fermé, mais n’empêche que 80% du code source de OSX est disponible”

      Voilà, bien d’accord avec toi, y’a d’ailleurs aussi CUPS qui est géré par Apple et entièrement libre (et qui rends un bon service aux utilisateurs Linux du même coup!!).

      Mais justement, çelà me fait bien rire qu’on glorifie Apple de donner une partie de leur code, mais qu’en même temps on diabolise Google pour avoir fermé quoi, même pas 5% du code d’Android??

      Je comprends pas trop la logique, quand c’est Apple ou Microsoft qui ouvre une partie de leur code majoritairement fermé, on leur donne une médaille, mais si c’est Google il faudrait que TOUT leur code soit libre sinon c’est maudits pas fins?? De kossé, man?

      Cotez ce commentaire: Thumb up 6 Thumb down 5

      • Pour moi Google est un modèle d’entreprise . Dans tout ce qu’a été Google , il faut bien distinguer l’ère Schmidt et post SHmidt .

        Durant Schmidt , Google se donnait une image de défenseur du libre très lier a l’open source voir même vital a la communauté . Schmidt a su sauvegardé certain milieu et en aidé d’autre comme Mozilla par exemple, mais dans les réalités des affaires lier a l’informatique Schmidt jouait aussi sur d’autres plans .

        Quand Schmidt a été remplacé presto par un des fondateurs Larry Page , la réalité de Google est devenue plus transparente et cela a, je crois, en toute modestie , ébranlé les certitudes de plusieurs faces a la moralité open de cette entreprise .

        Pourtant Google ouvert ou fermé demeure une des entreprises contribuant le plus à l’open source avec IBM et ce fait demeure .
        Je crois par contre dans la même mesure que le nouveau patron de Google a des bouchées doubles à prendre pour établir clairement le positionnement de son entreprise et ses vues à long terme .
        La perception que j’ai en ce moment de Google , est qu’elle essais délicatement de changé son image d’Open a fortement participative ce quelle a toujours été et ce changement cause beaucoup de remous, car les philosophies en informatique c’est comme la religion , quand ton église change de philo ça brasse assurément . Pour l’instant la seule église ou Google fait son obole est celle du Cloud qui ma foi elle se débrouille très bien .

        Quand je parle de Google et ses produits dans mon entourage , je leur conseil de choisir au niveau de la qualité de ce quelle propose au lieu de sa philosophie d’entreprise, car a mon avis , c’est a ce niveau que Google est la meilleure .

        Google n’a essentiellement qu’un problème d’image et non de produit . Mon seul Hic dans l’avenir de l’Open source est de savoir si Google gardera le code ouvert de Andro, mais pour monsieur tout le monde si Andro demeure disponible et fiable comme il est en ce moment , Andro Open ou pas le consommateur s’en fou éperdument

        P.-S.
        ET admettons que par une décision de la cour , Android deviendrait payant ? Admettons que l’on paie pour le code proprio concerné et que l’ensemble donnerait un système sous la barre des 10$ comme certains analyste le prétendent ( pour un bout de code et pas l’ensemble de Andro) … est-ce que Android vaut son 10$ certainement que oui . SI un fabriquant de téléphone viendrai qu’à chialer par ce que Android lui coute 10$ et bien qu’il s’en fabrique un lui même et qu’il paye la R&D … ou bien qu’il paye plus pour WP7 …. et pour iOS …on oublie ça , double verrouiller chez Apple et surprotectrice de son matériel .

        Je crois sincèrement que les Cies de smartphone en ont profité grandement de ce système sans en subir les frais . Comme j’ai dis plus haut la R&D ça se paye .

        Cotez ce commentaire: Thumb up 4 Thumb down 0

    • “Google s’est fait joué sur ce coup ,…Google ne peut donc en aucun cas dire qu’elle ne savait rien de tout cela .”

      Et la grosse erreur qui découle de cela est que, malgré tout, Google a laissé Oracle s’emparer de Sun plutôt que de le faire elle-même. Si Google avait pensé deux minutes à son affaire pour constater l’importance critique de nombreux brevets de Sun pour Android, la chose logique à faire pour Google aurait été d’acheter Sun. Surtout que Google avait amplement les moyens de cet achat.

      Négliger cela a été une erreur stratégique grave de la part de Google qui en paie aujourd’hui le prix…

      Cotez ce commentaire: Thumb up 5 Thumb down 0

  • @ 3r

    …as-tu le blues de la blouse dans la bouse?

    (J’-à-peu-prèse de mâle en pis, pour rester dans les saveurs du terroir…)

    Cotez ce commentaire: Thumb up 1 Thumb down 3

  • Bon..

    Mon DD où se trouve Windows est presque décédé hier soir, en fait je l’ai presque mis en terre encore vivant.

    Disk Read Error
    Press CTRL+ALT+DEL to reboot

    10 fois j’ai essayé de réamorcer le disque et 10 fois le même message.

    Ça doit être Costi qui de son île m’a envoyé une malédiction que je me suis dit.

    Mais contre mauvaise fortune bon coeur je salivais déjà à la perspective d’un beau 2To tout neuf…

    - Chérie que fais-tu? Faut aller chez Future mon DD vient de décéder…

    Avant de partir je décide de vérifier si mes autres DD sont affectés également.

    2 X 2To ou 3 X 2To :-)

    J’essaie d’aller sur Linux et ça fonctionne et de là ô surprise je m’aperçois que je vois et lis mon C: !!

    Je fais des recherches sur le web à partir d’Ubuntu et j’y apprends que le message d’erreur indique un problème entre le BIOS et le DD. On propose certains correctifs comme Fixmbr, fixboot à lancer à partir du DVD de WIndows mais rien à faire dans mon cas.

    J’ai passé deux heures à tenter en vain des correctfs.

    Incapable même de ramener l’image (Ghost) de mon C:

    Un internaute sur un site porpose d’effacer mes partitions sur mon DD à l’aide de l’utilitaire DISKPART qui vient avec le DVD de Win 7 et d’en recréer une Primaire et de là réinstaller complètement Windows.

    J’ai une sauvegarde à jour alors pas de problème pour effacer mes données.

    Je réamorçe mon ordi à partir du DVD, je vais en mode réparation et à l’invite je tape dans l’ordre :

    1 – DISKPART
    2 – LIST DISK
    3 – SELECT DISK 1
    4 – LIST PARTITION
    5 – CLEAN
    6 – CREATE PARTITION PRIMARY

    Je réamorçe à nouveau, réinstalle Windows et voilà ça marche.

    Voilà mon histoire d’hier soir peut-être que ça pourrait servir à d’autres un jour qui utilisent Windows.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 2 Thumb down 0

    • Câline que ça peut être compliqué sur Windows …
      ET dire qu’il y en a qui boude Linux pour cette raison .

      …. Ok je file …..

      Cotez ce commentaire: Thumb up 3 Thumb down 2

      • @SteveC72

        Pas pour rien que j’ai écris à la fin de commentaire pour ceux qui utlisent Windows.

        Je le savais que certains allaient mordre à l’hameçon :-)

        Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

        • @ Viva_Zapata

          La même chose m’est arrivée il y a deux semaines, mais j’ai tortillé trois jours avant de me décider à réinstaller Windows.

          Je pouvais aussi voir mon C à partir de Linux.

          Je ne pouvais pas non plus utiliser mon image pour remettre le système.

          Je suis curieuse de savoir si après ré-installation de Windows vous avez été capable d’utiliser votre Ghost :?:

          Moi, non.

          @ SteveC72

          J’utilise les deux SE quotidiennement :wink:

          @ Ceux qui utilisent Fedora 15

          J’ai fait venir un Live DVD à partir de Linux Store. J’ai pu installer Fedora, mais il est tout nu. Aucun paquet sur le DVD. Même pas ceux de base. Pas tellement pratique avec une connexion 56K. Je crois bien m’être fait avoir.

          J’apprécierais une suggestion. D’où puis-je obtenir DVD complet de Fedora 15 :?:

          Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

          • @fafouine

            Vous aussi ???

            Diantre…

            Sérieusement oui j’ai réussi à refaire une nouvelle image de mon C:\ avec l’utilitaire de Windows et ce après que Win 7 ait eu terminé de faire ses 375 mises-à-jour.

            J’ai tout réinstallé, puis ramené mes bibliothèques pour finalement tester et tout est OK

            Je n’ai absolument rien perdu.

            Moi j’en ai un DVD de Fedora 15 mais comment vous le rendre accessible?

            Trop gros je crois pour DropBox…

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

          • Peut-être serait-ce pratique de connaître quelqu’un qui pourrait télécharger le DVD puis le graver sur un disque vierge? :P

            En passant, le DVD (de 3,4 Gio) n’est pas live, il ne sert qu’à l’installation avec plein de logiciel. Le CD, disponible en live, ne fait que 565 Mio, d’ailleurs.

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

        • @Zap
          Mon commentaire était un gros Troll poilue avec des sabots bois .

          Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

          • Reste que je suis d’accord avec ton commentaire, puisque je connais plusieurs qui redoutent Linux sachant que le désinstaller peut causer du trouble (entre autres à cause du mbr qui est tout confus).

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

          • @SteveC72

            D’accord je comprends.

            Mais quand un gars vois son DD mourir (ou presque) dans ses bras l’émotion est à fleur de peau.

            :-)

            Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

    • @ zapata

      C’est peut-être un signe précurseur de défaillance de ton DD! Si j’étais toi, j’irais dare-dare en acheter un autre. Vu que tu sembles avoir toutes tes sauvegardes, tu n’aura qu’à y installer Windows et y transférer tes données.

      Avoue que Linux t’a quand même sauvé la mise!

      Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

      • De mon côté, j’avoue. Linux est numéro 1 pour sauver la mise :mrgreen:

        Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 1

      • @jmv1

        Merci pour le conseil.

        Mais Linux ne m’a rien sauvé du tout mon cher.

        C’est de la chance.

        J’aurais très bien pu réamorcer à partir du DVD de Win 7, aller à l’invite et taper DIR au C:\ pour m’apercevoir que mes fichiers étaient toujours là et lisibles au lieu de tester à partir de Linux.

        Faut-il qu’à chaque qu’un DD crash ou est sur le point de crascher et que par hasard Windows s’y trouve pour que certains en profitent pour venir faire (pas nécessairement toi) leur “sales pitch” sur Linux?

        Coudonc c’est quoi le problème?

        Est-ce que vous gagnez des indulgences quand vous faites ça?

        Bon pour redevenir sérieux j’ai lu que ça pouvait être soit :

        1 – mon DD
        2 – le câble entre le DD et la carte-mère
        3 – Le contrôleur sur la carte-mère.
        4 – l’ensemble de ces réponses

        Alors je pense que je vais attendre pour voir…

        Je répète que j’ai Win 7 et Ubuntu sur mon système, que j’aime les deux et que je vais défendre les deux.

        Chacun à ses points forts et ses points faibles. Par exemple une carte Matrox avec 4 moniteurs… :-)

        Allez bon week-end jmv1 car j’apprécie nos échanges.

        Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • @ fredg999

    “En passant, le DVD (de 3,4 Gio) n’est pas live, il ne sert qu’à l’installation avec plein de logiciel. Le CD, disponible en live, ne fait que 565 Mio, d’ailleurs.”

    J’ai enfin trouvé la page du téléchargement pour le DVD. Merci pour la suggestion. Il me reste à trouver un volontaire pour le télécharger.

    Le CD Live ne vaut vraiment pas la peine d’être installé. Du moins, il ne donne pas satisfaction de mon côté.

    Bonne fin de semaine à tous!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • Perso je préfère généralement les CDs qui en ont le moins possible dessus, car même si vous installez plus de logiciels via un DVD plus complet, il y aura ensuite un paquet de mises-à-jour à faire de toute façon, ce qui inclut les mises-à-jour de plusieurs des paquets que vous aurez déjà installé à partir du DVD pour rien.

    Donc si la distribution m’offre l’option de télécharger les paquets via le web, je choisi normalement cette option. Celà va télécharger les dernières versions des paquets au lieu d’installer ceux du CD/DVD qui sont déjà désuets.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

    • @ toogreen

      Avec les autres distributions, j’ai toujours utilisé votre méthode. Cependant, le CD de Fedora que j’ai en main ne semble même pas contenir la base complète de la distribution. Il manque des options et les menus sont tronqués.

      Je vais réessayer avec un autre CD qu’un ami m’a prêté et voir si c’est mieux.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • @ Viva_Zapata

    Oops! Désolée, j’ai manqué votre réponse.

    Ouin! Moi aussi. Pas drôle du tout.

    Je crois que j’ai mal compris votre premier commentaire sur le sujet.

    Vous disiez avoir une image de votre C: avant le désastre et que vous n’avez pas pu l’utiliser pour réinstaller Windows. Dois-je conclure que votre image était aussi sur le c: ?

    J’ai cru que votre image était sauvegardée sur un autre DD. En ce cas, je voulais savoir si vous aviez réussi à la remettre sur le C: après l’installation de Windows.

    Une image est censée remettre le PC à l’état où il était au moment où l’image a été sauvegardée. Donc, en principe, on ne devrait pas avoir à refaire toutes les mises à jour.

    Mon image était sauvegardée sur un disque externe, mais je n’ai pas été capable de m’en servir pour remettre Windows à son état précédent. Apparemment que le fichier était corrompu.

    Comme c’était la première fois où j’avais besoin de cette image, je me pose plusieurs questions sur l’utilité de cloner une installation.

    J’ai bien peur qu’un disque qui plante sans préavis soit un mauvais présage. Je vais m’assurer d’en avoir un autre sous la main, juste au cas.

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

    • @fafouine

      Et moi je viens tout juste de lire le vôtre.

      Lire est un grand mot…. Mariage Italien hier…

      Avez-vous déjà été invité à un mariage Italien?

      Ouf…. Mon deuxième en 4 mois.

      J’espère pouvoir y survivre encore une fois.

      Oui j’ai beaucoup d’amis Italiens. Alors amis du blogue faites attention je pourrais passer un contrat :-)

      Sur ce et si mon café fait l’effet souhaité je pense que je vais me taper avec plaisir cet après-midi un de mes films cultes pour demeurer dans l’ambiance :

      - But Don Corleone I just want justice.

      Et ce cher Luca Brasi quelle bouille sympathique.

      Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

      • @ Viva_Zapata

        “Et moi je viens tout juste de lire le vôtre.Lire est un grand mot…. Mariage Italien hier…”

        Mariage italien…… Alors. il faudra relire lorsque vous aurez rétabli votre estomac à sa taille normale.

        Il m’est arrivé une fois d’être invitée à un mariage italien.

        Pour moi, c’était du jamais vu. Un repas gargantuesque qui a duré plus de 6 heures, 9 services où la boisson coulait à flot. Il faut y assister au moins une fois dans sa vie. Mais c’est beaucoup trop de faste et beaucoup d’argent investi.

        “Oui j’ai beaucoup d’amis Italiens. Alors amis du blogue faites attention je pourrais passer un contrat”

        Mmmm, c’est comme ça que vous “gardez” vos “amis” :razz:

        Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0

  • @fafouine

    4 services d’entrée !!!

    Entre chaque service il faut aller danser la tarantella pour permettre aux garçons de changer la table au complet !!!

    Ouf…

    Aujourd’hui de la soupe, encore de la soupe et que de la soupe ;-)

    Mais j’adore les Italiens.

    Ça me rappelle un passage dans Astérix ou un soldat Romain déclare :

    Si c’est ça la décadence alors décadons, décadons, décadons !!!

    Cotez ce commentaire: Thumb up 0 Thumb down 0